CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2004  >  Communiqué CIP-IDF : nous décrétons le festival de Cannes ouvert. (7/05/04)

Communiqué CIP-IDF : nous décrétons le festival de Cannes ouvert. (7/05/04)

Publié, le samedi 8 mai 2004 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 7 avril 2005


Coordination des intermittents et précaires d’Ile-de France
14 quai de Charente 75019 Paris / métro Corentin Cariou /
01 40 34 59 74

www.cip-idf.org

7 mai 2004

Nous, intermittents et précaires, bloquons actuellement les locaux de Filminger d’oí¹ devait s’organiser un départ massif de copies de films en direction du festival international de Cannes.

Aprí¨s 11 mois de lutte pour l’abrogation du protocole d’accord régissant notre assurance chí´mage, nous nous heurtons toujours í l’incapacité alarmante du gouvernement et la surdité irresponsable des partenaires sociaux. Alors que s’annonce une nouvelle saison de festivals, les dernií¨res déclarations du premier ministre ainsi que celles de son ministre de la culture ne nous permettent pas d’entrevoir une issue immédiate au conflit. En effet, la promesse de quelques reliquats budgétaires reversés charitablement au cas par cas, assortie d’une nouvelle restriction du champ d"˜application des annexes 8 et 10, nous écÅ“ure, et nous fait craindre le pire, eu égard au désastre humain qui nous a déjí été réservé. Elle ne saurait ni nous satisfaire ni nous arríªter.

Aussi, í quelques jours de l’arríªt du Conseil d’état, nous attendons l’invalidation nécessaire de l’agrément de la convention Unédic 2004, dont font partie les annexes 8 et 10. Les réelles négociations avec l’ensemble des concernés, que nous exigeons depuis 11 mois, ne sauraient avoir lieu dans un climat d’urgence ; elles doivent avoir pour préalable l’abrogation du protocole et l’expertise des différentes propositions alternatives.

Devant l’immobilisme des partenaires sociaux, le gouvernement doit í présent prendre ses responsabilités. í€ l’heure oí¹ des milliers d’intermittents et de chí´meurs du régime général se voient chaque jour exclus du systí¨me d’indemnisation, un geste du gouvernement devient indispensable.

í‡a n’est jamais le moment : ne pas menacer Cannes ne veut pas dire ne rien revendiquer.

Nous décrétons le festival de Cannes ouvert. Nous demandons í ses dirigeants :

- Une conférence de presse quotidienne au sein du Palais des festivals.

- Une prise de parole aux soirées d’ouverture et de clí´ture du festival.

- Une logistique adaptée í l’accueil de 2000 personnes í Cannes.

- Des lieux pour tenir quotidiennement des AG í Cannes.

- Le retrait des renforts de police demandés ce jour par le maire de Cannes.

- La possibilité pour le public d’assister aux projections et de participer ainsi au marché du film.

Nos actions ne connaí®tront pas de pause.

Ce que nous défendons nous le défendons pour tous.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0