CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Actions !  >  Archives  >  Cannes 2004  >  Echauffourées í Cannes : mesures disciplinaires contre 2 policiers (16/05/04)

Echauffourées í Cannes : mesures disciplinaires contre 2 policiers (16/05/04)

Publié, le dimanche 16 mai 2004 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : dimanche 16 mai 2004


Echauffourées í Cannes : mesures disciplinaires contre 2 policiers

CANNES (Alpes-Maritimes), 16 mai (AFP) - 16/05/2004 10h24 - Le préfet des Alpes-Maritimes, Pierre Breuil, a annoncé dimanche í Cannes des mesures disciplinaires contre deux policiers auteurs de violences contre un journaliste de France 3 « couvrant » le conflit des intermittents la veille au soir.

« En ce qui concerne le journaliste de France 3, dí¨s demain des poursuites disciplinaires seront engagées contre les auteurs des violences, que je connais », a déclaré le préfet Breuil lors d’une rencontre avec la presse au commissariat de Cannes.

M. Breuil a admis que « hier, on a perdu des points » dans le conflit des intermittents du spectacle, puisque l’évacuation musclée d’un cinéma du centre-ville dans l’aprí¨s-midi a fait les trois premiers blessés, légers, depuis le début du mouvement il y a 11 mois.

En outre, des journalistes ont été molestés par les forces de l’ordre en soirée alors qu’il « couvraient » les suites de ces incidents.

« J’ai l’impression qu’on était en train de gagner un challenge extraordinaire », a-t-il expliqué, tout en ajoutant : « il faut replacer les choses dans leur contexte. Faire une trí¨s grande manifestation internationale et permettre í un conflit national de s’exprimer. Pas tous les pays pourraient le faire ».

« Je veux présenter mes excuses, d’abord aux étrangers qui étaient dans le cinéma et notamment un producteur britannique » agressé selon les autorités par des intermittents et précaires, « puis envers les journalistes », a déclaré M. Breuil.

France 3 a annoncé dimanche avoir porté plainte pour « l’agression dont a été l’objet » son journaliste reporter d’images (JRI) Gwenaí« l Rihet la veille.

Source





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0