CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Actions !  >  Archives  >  Cannes 2004  >  Bilan de la journée du 15/05/2004

Bilan de la journée du 15/05/2004

Publié, le lundi 17 mai 2004 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mercredi 24 novembre 2004


Aprí¨s la manifestation pacifiste des intermittents et précaires de l’aprí¨s-midi a eu lieu une occupation au Cinéma Star (Cannes). Ce cinéma accueillant une partie des projections du Marché du Film.

Une expulsion violente a été faites par la police. Plusieurs arrestations (env. 15) ont eu lieu. 4-5 blessés ont été compté.

Par la suite, un rassemblement spontanné a eu lieu au commissariat pour demander la libération des personnes arretées. Une charge trí¨s violente a eu lieu par la police aprí¨s le blocage du boulevard par les manifestants. On dénombre quelques blessés dont un grave (cameraman de FR3).

Plusieurs vidéos de médias officiels et médiactivistes attestent de la violence démesurée de la charge. Des interpellations au hasard, et des provocations de la part de policiers en civils.

Si vous avez constaté des irrégularités, veuillez prendre contact avec le Légal Team sur place (06.33.28.13.01) ou avec la coordination (01.40.34.59.74).


Un article trí¨s précis du parisien retrasse la journée du 15/05/2004.
la source de l’article

CINQ MANIFESTANTS et huit policiers blessés, six intermittents placés en garde í vue : le mouvement de contestation des professionnels du spectacle a franchi un nouveau cap hier dans la soirée í Cannes. Il est í peine 18 heures. Aprí¨s la manifestation de l’aprí¨s-midi - 1 500 personnes soutenues par Michael Moore et José Bové -, seuls une cinquantaine d’intermittents occupent encore le Star, un cinéma d’une rue trí¨s commerí§ante qui accueille les projections du marché du film réservées aux professionnels.

De nombreux coups de matraques

Des policiers en civil, sans brassard ni aucun autre signe distinctif, font alors leur apparition devant l’établissement. Ils tentent de passer en force. Insultes, coups : les policiers provoquent ouvertement les contestataires, qui ne bronchent pas. Trois d’entre eux péní¨trent dans les lieux pour compter les intermittents. Quelques minutes plus tard, un autre policier arrive í son tour, talkie-walkie en main. Il appelle les CRS. Une compagnie d’une trentaine d’hommes casqués s’engouffre dans la rue sous les yeux des passants médusés. Sans aucune sommation, les CRS chargent. Trí¨s violemment. A l’intérieur du cinéma, les vitres volent en éclats í leur passage. Ils sortent les intermittents un í un, assénant de nombreux coups de matraque. Pourtant, aucun d’entre eux ne tente de riposter í l’assaut. Ils lí¨vent míªme les bras. L’un d’eux tombe í terre, il est frappé par deux CRS. Une jeune femme a le bras en sang, manifestement coupé par les éclats de verre. Un autre homme est escorté par les pompiers et les CRS, le nez visiblement fracturé. Bilan : cinq blessés (deux selon la police) chez les manifestants, huit parmi les forces de l’ordre et six personnes placées en garde í vue, dont une seule serait un intermittent selon les autorités. « En onze mois de lutte, je n’ai jamais vu cela. S’ils nous avaient demandé de sortir, nous l’aurions fait », s’indigne une manifestante. « Ils voulaient se battre. Ils nous ont provoqués. Il y a dí » y avoir des instructions », renchérit í quelques mí¨tres de lí Matthieu. Le sous-préfet de Grasse, Claude Serra, affirme pour sa part que l’évacuation a été décidée aprí¨s des « heurts » entre les manifestants et des réalisateurs britanniques venus présenter leurs films. Deux heures plus tard, les intermittents décident d’aller manifester aux abords du commissariat pour réclamer la libération de leurs camarades interpellés. Un impressionnant service d’ordre les y attend. Les CRS chargent í nouveau, mais cette fois ce sont les journalistes qui sont en premií¨re ligne. Le cameraman de France 3 est frappé, puis jeté í terre par un policier en civil. Menotté, il est emmené sans ménagement au commissariat. Une journaliste de l’AFP ainsi qu’un reporter norvégien sont brutalement repoussés par les forces de l’ordre. Vers 23 heures, tout le monde a finalement été libéré. Le commissaire s’est míªme rendu au Théí¢tre des Mutilés, QG des intermittents, pour une tentative d’explication. « Une enquíªte la plus transparente possible sera diligentée », a affirmé Claude Serra aux journalistes qui s’inquiétaient du sort de leur confrí¨re. Pendant ce temps, les blessés allaient faire panser leurs plaies...

Valérie Hacot Le Parisien , dimanche 16 mai 2004


Lisez aussi :
- COMMUNIQUí‰ DE PRESSE : OCCUPATION DU STAR CINí‰MA í€ CANNES (15/05/04),
- COMMUNIQUí‰/CANNES : SARKOZY A L’í‰CONOMIE, DONNEDIEU DE VABRES í€ L’INTí‰RIEUR ?(15/05/04 21H).
- UNE JOURNí‰E AVEC LES INTERMITTENTS

Lire d’autres articles sur les violance policií¨re de la journée :
- í‰VACUATION DU STAR CINí‰MA í€ CANNES : 5 BLESSí‰S DONT 1 GRAVE + 8 INTERPELLATIONS (20H)
- ECHAUFFOURí‰ES DEVANT LE COMMISSARIAT DE CANNES : DES JOURNALISTES MOLESTí‰S PAR LA POLICE(15/05/04) (COMPLí‰Tí‰)


Quelques photos de la journée :
- Occupation du Star Cinéma avant l’intervention de la police
- Michael Moore et José Bové avec les intermittents í Cannes, samedi

Des vidéo aussi :
- La Journée du 15/05/2004 í Cannes


Pour savoir pourquoi nous sommes í Cannes :
- CRí‰ATION D’UN COMITí‰ D’OCCUPATION DU FESTIVAL DE CANNES
- LE FESTIVAL DE CANNES POUR LA REMISE EN CAUSE DU PROTOCOLE (COMMUNIQUí‰ DU 21/04/04)
- LES PRí‰CAIRES CREVENT L’í‰CRAN (APPEL í€ OCCUPER LA VILLE-ENTREPRISE CANNES)
- LA PRECARITE C’EST PAS (QUE) DU CINEMA (INTERMITTENTS ET PRí‰CAIRES EN LUTTE í€ CANNES, 14/05/04)


Pour en savoir plus sur notre mouvement :
- nos propositions sur la réforme du régime des intermittents,
- nos derniers communiqués de presse

Pour nous aider financií¨rement :
les chí¨ques sont í envoyer í l’ordre de l’A.I.P, í la cip-idf, 14/16 quai de la Charente, 75019 Paris





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0