CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Comptes-rendus 2003-2006  >  CR Assemblée Générale  >  Compte-rendu Assemblée Générale 28/12

Compte-rendu Assemblée Générale 28/12

Publié, le vendredi 31 décembre 2004 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : vendredi 31 décembre 2004


Compte-rendu de l¹assemblée générale du 28 décembre 2004

Ordre du jour

1/ Projet de loi du groupe UDF« relative au régime d’assurance chômage des artistes et techniciens du spectacle vivant, de l’audiovisuel et du cinéma » + comité de suivi

2/ Mobilisations : Prochains Rendez-Vous

3/ Points infos

1/ Projet de loi du groupe UDF+ comité de suivi : réunion préparation, rédaction lundi 3 à 17H La dernière réunion du comité de suivi - le 23 décembre 2004 -, convoquée à l’initiative de deux parlementaires UDF (P.C Baguet et P. Albertini) avait pour objet - selon la convocation - « de connaître notre sentiment et débattre de l’éventualité du dépôt d’une proposition de loi (PPL) en utilisant la niche parlementaire dont bénéficie le groupe UDF et qui arrive à échéance le 27 janvier prochain. »

Quelques explications :

a) Lorsque le texte de loi émane du Gouvernement, il se nomme « Projet de Loi » (PL) ; lorsqu’il émane du Parlement, il s’agit d’une « Proposition de Loi » (PPL)
b) Chaque groupe parlementaire se voit attribuer un quota de PPL qui est fixé en fonction du nombre de députés du Groupe : c’est la « niche parlementaire ».
c) L’éventualité d’une PPL en cas de blocage de la situation avait été annoncée par le Comité de suivi lors de sa première conférence de presse à l’Assemblée Nationale. Or le blocage persiste du côté des partenaires sociaux signataires de l’accord.
d) Une possibilité est aujourd’hui offerte par la proposition du Groupe UDF de consacrer sa seule et unique niche parlementaire au problème des intermittents (Lors de la réunion du groupe UDF ce mardi 21 décembre, 5 députés ont proposé des textes différents. Après un débat interne dense, le principe d’une PPL sur les intermittents a été retenue. François Bayrou est d’accord). Il est certain qu’une telle opportunité ne se reproduira pas car on voit mal quel autre parti prendrait - qui plus est à bref délai - une telle initiative.
e) La PPL devant être examiné par la Commission des affaires familiales et sociales (J-Ch Baguet sera probablement rapporteur) le 24 janvier prochain pour être discuté par l’Assemblée Nationale le 27 janvier (soit 4 jours après). Le calendrier est donc très serré et la décision définitive doit être prise à bref délai.

Après un tour de table suivi d’une discussion, le Comité a donné un accord de principe à la lumière des critères suivants qui se sont dégagés des débats :

1°- Toute solution doit passer impérativement par la préservation de la cohésion du Comité de suivi.
2°- Le texte devra impérativement être mis en circulation à très bref délai. À noter que les députés doivent obtenir le feu vert de leur président de Groupe s’ils veulent co-signer une PPL avec des parlementaires d’autres Groupes.(Principe de la discipline de groupe).
3°- Un projet de texte, préparé à l’initiative de P.Albertini et coordonné par lui sera mis en circulation interne par courriel dans les plus brefs délais pour être soumis à l’approbation du Comité au cours d’une réunion que le calendrier oblige à fixer au 5 janvier 2005.
4°- Le texte devra :
a) être circonscrit aux annexes VIII et X (sans aborder l’emploi culturel) ;
b) s’inspirer de tout ou partie des propositions de la Plateforme du Comité de suivi ;
c) être court (plus il est court, plus on limite le risque d’amendements) ;
d) être le plus clair possible pour les parlementaires et donc s’en tenir aux questions clefs sans entrer dans les détails (croisement des fichiers, 507 heures sur 12 mois, date anniversaire fixe avec indemnisation sur 12 mois, formation, congés maladie, date butoir, rester dans le cadre de la solidarité interprofessionnelle, texte « vertueux » pour montrer notre soucis de faire des économies etc.)
5°- L’idée est d’insérer une disposition finale du type « La présente loi entrera en vigueur le 15 juin 2004 » (date à préciser) (ou « n’entrera en vigueur que le » ) afin d ’amener les partenaires sociaux
a) soit à renégocier avant cette date butoir et de le faire en tenant compte des orientations fixées par le texte voté, b) soit sans renégociations à l’échéance de cette date butoir, de voir la solution législative s’imposer.

Prochain comité de suivi : 5 janvier 2005… donc urgence d’écrire un texte.

L’idée était d’avoir 255 signatures de députés pour ce texte ( c’est la majorité ).

Le prochain comité de suivi se déroulera le 5 janvier 2005 donc urgence de lister les points que nous voulons voir figurer dans le texte

Le contenu est déjà rédigé, c’est la plateforme du comité de suivi. Une édulcoration risque de zapper la date anniversaire ( ouverture sur date 365 j + indemnité sur 365j avec 1 jour chômé = 1 jour indemnisé), CGT compris ...
Participer à ce comité de suivi implique un travail collectif préalable. Un argument CGT : faire en sorte que le texte soit le + court possible pour limiter les amendements lors du débat parlementaire. Alors pourquoi parler du croisement de fichiers ? Il faudra en revanche exiger que l¹INSEE puisse disposer des données de l¹Unédic et donc relancer le comité de suivi là-dessus.

=> réunion préparation, rédaction lundi 3 à 17H validation et mandat à la réu hebdo mardi 4 à 18H30

2/ Mobilisations

Mercredi 5 janvier : 14h rassemblement à l¹occasion du Conseil d¹Administration de l¹Unédic suivi d¹un départ en action (80 rue de Reuilly métro Montgallet Paris XII)

Besoin d¹une ou plusieurs caméras sur place (in et off ?) des amateurs disponibles ? Pour mobiliser, il n’est pas possible de concentrer toute l’attention sur l’action et elle seule, nous ouvrons l’année de la renégo officielle, fondamental de diffuser l¹appel dans les théâtres, lieux de travail.

Après un débat constructif, les deux projets de tracts d’appel au 5 et 18 sont fusionnés : « Bonne année ?! » part sur le site, la liste info et ailleurs, pour la suite à chacun de jouer ! Le tract costaud et technique « Pratiques de dupes », après quelques révisions de détails (dont une formulation ambiguë sur la date anniversaire à revoir) est également publié en ligne et diffusé. Ce travail en commun aura pris une bonne part de l’ag et lui aura donné sa tonalité, transformant pour partie celle-ci en groupe de rédaction, ce qui indique bien la nécessité de tels moments et devrait pousser à développer à nouveau le travail rédactionnel en commission Internet, groupe de rédaction, pollen, comité de rédaction de l’Interluttant, etc.

Mardi 18 janvier : Assemblée Générale du MEDEF au Zénith de Paris Là encore des textes nouveaux appropriés à l’échéance ont à être rédigés (communiqué de presse), c’est l’occasion de caractériser la refondation sociale patronale, le pare, paritarisme, etc (diverses personnes se déclarent intéressées) En terme de mobilisation : prévoir d’assurer un gros boulot de diffusion (dont tractage) dans les théâtres, de téléphone, etc

Le tract « Pratiques de dupes » diffé en Assédic n’est pas forcément adapté à la diffusion dans les théâtres, bien que le constat largement partagé est que personne ne comprend grand chose au protocole et que ce tract précis et argumenté permet de savoir à quelle sauce ils/nous allons être mangés, c’est décisif pour la mobilisation. Aux Assedic, les allocataires sont en attente d¹une analyse approfondie du rapport Guillot, des mesures de RDDV. On va mobiliser comme ça. Comme la tribune Guillot n’est pas reprise par la presse, nous décidons de la diffuser immédiatement. Comprendre pour transformer, c’est comme la vaisselle, toujours à recommencer....

Le 30 décembre : Action contre la précarité, « no-logo », rdv à 17h30 au métro Jaurès, sous le métro aérien.

L’absence de texte pose problème, il est difficile de diffuser sur la liste info et le site de la CIP-IDF un rdv action dépourvu de contenu. Ce qui circule pour le moment fait deux lignes et n’évoque que le refus de la précarisation alors qu’une précédente action consécutive à la manif du 4 décembre était foireuse, illisible : personne n¹a rien compris, les composantes impliquées ont du mal à se composer, c’est un bordel. Pour limiter les dégâts potentiels, chaque composante peut écrire un texte spécifique. De plus, il nous est demandé de tenir une permanence de défense militante, ce qui n’est acceptable qu’à condition que ce soit un moment de formation, de mutualisation (ce ne peut être toujours les mêmes, c’est idiot et dangereux), les composantes qui nous font cette demande devront elles aussi participer à cette tâche. et nous ferons le bilan de la coopération avec elles

S’occuper de la défense militante, du juridique cela suppose d’intégrer cela dans une palette de moyens, un communiqué peut faire bouclier pour les personnes mobilisées. Comme cela sera fait dans l’urgence, la proposition est d’utiliser les éléments des tracts, « pratiques de dupes » et "bonne année ?! en insérant un passage sur l’action, option basse, faire mention de l’action avec distance et empathie, option haute, développer le contenu spécifique (grande distribution ? emploi précaire, surendettement, persécution des endettés, cf Expérian aussi, marges arrières des supermarkets, etc, à voir). 3 personnes sont mandatées pour rédiger un communiqué

Dimanche 9 janvier 9H3017H : AG constitutive des marches du forum des luttes, en lien avec le mayday

3/ Points infos

Réveillon à la CIP-IDF

La Coordination Organise une fête pour le réveillon, rendez-vous dès vendredi après-midi pour la préparation et le soir pour la fête !!! chacun est le bienvenu (pensez aux cd !) Il a été décidé à la dernière réunion que si on organise une fête à la cip, on l¹ouvre aux autres. essayons de le faire avec un partage des responsabilités et des taches (courses, cuisine, bar, ménage).

Organisation de l¹atelier et utilisation du local : Réunion dimanche 2 janvier à 17h00 Depuis le temps que nous en avions envie, çà y est la peinture est en route pour aménager la salle du rez-de-chaussée en salle multiforme (expo, représentations, projections…) ! Appuis divers vivement souhaités, temps, matériel, turn-over bref possible ; le projet d’un espace fonctionnel et polyvalent avance. La peinture pour le local du bas a coûté 360 euros. Porte clés canif à vendre à partir de 5 euros pour financer ce luxe de base. (ndlr : et ça s¹arrache !) On commence mercredi et on continue toute la semaine prochaine, besoin de monde, tenez vous au courant !!!

Pour ce qui regarde l’usage des lieux, le besoin des compagnies de locaux de répétition est criant Comment faire ? réserver cela aux « militants » de la cip qui peuvent donc participer à l¹accueil, aux travaux, aux activités de la cip. Selon quelles modalités ? Des discussion sur les compagnies et leur éventuel rapport au lieu sont en cours de ci de là depuis des mois, or des orientations semblent se dessiner : si accueillir des formes de lutte est une évidence, bien que cela suppose de savoir pourquoi et comment.... Pour les compagnies, l¹AG précédente penchait pour le refus de les accueillir, trop de gens ici et ailleurs en auraient besoin. La proposition d’héberger du travail d’administration est bien moins contraignante (espace/temps) et peut contribuer à prolonger saison en lutte...

Nous aurons à statuer, après plus ample information, sur la demande d’un collectif de sans papier du 19ème Arr. de tenir une réunion toutes les 3 semaines samedi après-midi à partir de mars. Des réserves sont émises « filer une salle ponctuellement, ce n¹est pas du travail en commun », comme le montre bien le précédent avec Greenpeace, la question se pose également vis a vis de Ras le front bien qu’entre le fsl local, les réseaux militants du XIX cela soit différent.

Attention à ne pas ouvrir la CIP-IDF en aveugle, à exercer un contrôle collectif sur le projet D’une part il y a beaucoup de matériel (et déjà eu bien des pertes...), d’autre part l¹ouverture de la CIP-IDF n’a de sens que dans l¹élaboration d¹un projet assez construit, partant de ceux qui sont là, il s’agit d’inventer en marchant la continuité du collectif. Ca touche aussi la question financière : construire des projets, depuis la CIP-IDF : spectacle, actions, utiliser d’autres lieux, etc. Se donner comme exigence de lier l¹ouverture à d¹autres associations, collectifs ou projets à l¹élaboration d¹une démarche un tant soit peu commune. C’est à nous de produire le sens de notre activité, sinon nous serons dépourvus de critères et toujours obligés à des décisions au coup par coup.

Documentaire Projeté par les italiens (Guido CHIESA (réal), Giovanni SAULINE ( prod), production Orione Films), qui pourraient venir entre le 17 et le 20 janvier. travail de collaboration entre la CIP et le réalisateur et le producteur de ce projet, à suivre… .

Dates pour ZHF (Zone Hors Formatage) : C¹est un projet de spectacle/forum/agora initié par des participants à la coopérative Co-érrances sur 2 jours avec projection de films, Faire démarrer le projet à la CIP. Date reculée d¹un mois pour la CIP : entre le 19 et le 20 février. Dates validées par l¹AG. En suite cette initiative sillonnera la France à partir du mois de mars, une quinzaine de villes prévues.

Tractage : pour appel du 5 janvier et du 18 janvier Un planning est mis en place pour les tractage dans les Assédic et le sera pour les théâtres, il s’agit de tracter auprès des théâtres, équipes artistiques, publics, Kit pour le moment : « pratiques de dupes », « bonne année ?! » et la tribune Pollen d’après l’analyse du rapport Guillot, tout ça est dispo à la coord, ne pas hésiter à venir refaire des photocopies si temps de dispo !

Mayday : Prochaine réunion Mayday : lundi 3/01 à 18h00

Le Mayday, c¹est une manif décalée de la manif officielle du 1er mai. Nous organiserions des concerts le soir. On peut avoir Surnatural Orchestra notamment, rassembler des compagnies de rue. Insister sur l¹aspect festif. Il s’agit de poser la question des droits sociaux et de la précarité comme une bataille culturelle, avec les moyens idoines à inventer. A confirmer, l’organisation d’un concert de soutien à la coordination de San Severino lundi 14 février au Bataclan. L¹idéal serait d¹avoir un texte qui explique ce qu¹est le Mayday pour le 9 janvier (réu constitutive des marches) et puisse servir de base pour Berlin (14/17janvier) Également prévoir un projet d’appel « français »

Un tour de parole suit pour les personne qui se rendent au Forum Social de Berlin : il n’y a plus assez d¹argent dans les caisses de la coordination pour envoyer autant de gens.. Il faut des gens qui sont très impliqués et qui font le suivi. Cela crée des disparités parmi nous de compter sur ceux qui ont le temps et l’argent de financer tout ou partie de leur voyage. Ne faudrait il pas prévoir dans ces cas là un plafond de budget coordination, en fonction de l’importance politique de l’échéance, puis, le cas échéant, chercher des financements complémentaires ? Finalement, on reste sur les personnes prévues à la dernière réu de mardi dernier, on avisera pour une prochaine fois

Interluttant : Comme prévu un spécial Interluttant (le journal de la coordination) de 8 pages sera prêt pour le 5 Janvier, avec toutes les actualités : où nous en sommes pour aborder ce début 2005, année de la renégociation de la convention Unédic, nos propositions, dernier volet de l’analyse du rapport Latarjet, analyse du rapport Guillot…





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0