CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2005  >  Unédic ta mère ! 5/01

Unédic ta mère ! 5/01

Publié, le mercredi 5 janvier 2005 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 7 avril 2005


Communiqué de presse de la CIP-IDF du Mercredi 5 Janvier 2005,

UNEDIC TA MERE !

Nous le disons depuis l’été 2003 : face à la violence qui nous est faite, l’heure est à la résistance, au renouveau des solidarités concrètes.

Le régime d’assurance chômage (RAC) sera renégocié cette année et risque une fois de plus d’aggraver sa brutalité vis-à-vis de ses usagers et de ses nombreux expulsés de fait. La manifestation de ce 5 janvier 2005 à l’UNEDIC vise à empêcher que ce régime s’établisse en écartant les premiers concernés.

Le système d’assurance chômage fonctionne comme une boite noire alors que s’y organise partiellement la vie de millions de salariés.

Nous dénonçons la gestion opaque de l’UNEDIC par des partenaires sociaux qui n’ont pas su s’opposer à la précarisation de l’emploi, sans que les usagers aient un droit de regard sur cette gestion.

Placée sous les auspices de la refondation sociale patronale, l’UNEDIC a fourni le modèle moyenâgeux du RMA. Elle impose la traçabilité et le contrôle des chômeurs, et finalement, la corvée : sous menace de radiation, les chômeurs les plus mal indemnisés sont forcés d’accepter n’importe quel emploi pour n’importe quel salaire. Variante de cette même logique, le protocole du 26 juin 2003 vise à accélérer la course au cachet comme mode de vie et de « travail ».

L’UNEDIC est aujourd’hui une machine à exclure. La loi de cohésion sociale de Mr Borloo accélérera encore les radiations des chômeurs par le renforcement du contrôle social.

Cette caisse nous roule (tu cotises, mais « pas assez » et n’ouvres pas de droits), changeons-là d’après nos pratiques de l’emploi et du temps. La liberté n’a pas de prix !

La Coordination Nationale des Intermittents et Précaires, créée lors de la destruction des annexes 8 et 10 du RAC, propose des éléments pour un nouveau modèle d’assurance chômage et exige que les données détenues par l’UNEDIC soient accessibles afin qu’une expertise indépendante et contradictoire de son fonctionnement puisse être réalisée.

Pour l’heure, l’UNEDIC refuse toujours l’accès à ses données au laboratoire associé du CNRS missionné dans le cadre d’une expertise sur les annexes 8 et 10.

Ses responsables savent que nous savons que ce savoir est un pouvoir. Nous refusons de nous résigner, nous continuerons à lutter pied à pied ensemble sans relâche pour exiger de nouveaux droits sociaux !

Soignons tous ensemble 2005, ou bien le RAC nous mangera ! Pas de jours chômés sans indemnité ! Emploi intermittent, revenu permanent !

Ce que nous exigeons, nous l’exigeons avec tous.

Les conséquences du système actuel d’assurance chômage pour les intermittents : effets d’annonce, pratiques de dupes.
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=1858

No future ? Notre proposition de modèle d’indemnisation des salariés intermittents, présentation débat.
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=1876

COORDINATION DES INTERMITTENTS ET PRECAIRES D’ILE-DE-FRANCE
14-16 quai de la Charente 75019 PARIS
Tel : 01 40 34 59 74 . Site internet : www.cip-idf.org



Document(s) à télécharger :

Communiqué 5 janvier

Taille : 27.5 ko
Mise en ligne le : 5 janvier 2005



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0