CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Commissions  >  Permanence précarité  >  RMIstes, témoignons ! défendons-nous !

RMIstes, témoignons ! défendons-nous !

Publié, le lundi 5 mars 2007 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 26 février 2009


RMIstes, on nous méprise, on nous culpabilise, on cherche à nous faire accepter n’importer quel taff pour des queues de cerise, témoignons ! défendons-nous !

Nous sommes 62 000 rmistes à Paris. Face aux débuts de mois difficiles, aux lettres de trop perçus de la CAF, aux droits amputés, aux contrôles domiciliaires, à des travailleurs sociaux qui n’ont rien d’autre à nous proposer que de nous insérer dans l’emploi tel qu’il est, à un présent contraint par contrat et menacé de radiation, à un avenir incertain, nous bricolons tous pour survivre avec ce revenu si minimum. Les règlements sont difficilement accessibles, souvent obscurs. On nous dit une chose et son contraire. Nous ne savons pas toujours ce qui est obligatoire ou pas.

Depuis cinq ans, le Conseil général de gauche, au lieu de mener une politique de soutien aux allocataires a décidé de consacrer une grande partie de son budget au contrôle, à la mise en place d’emploi ultra précaires...

Les pressions ne cessent d’augmenter, brisons le silence !

Le réseau Mayday, auquel participent AC !, Act Up, la Coordination des intermittents et précaires, HNS-infos, intervient contre la précarisation et lance aujourd’hui un appel à témoignages à tous les RMIstes.

On verse des larmes de crocodile sur notre sort et on stigmatise l’assistanat en promettant le plein emploi, mais ce que nous vivons est largement occulté du débat publique. Nous proposons de mettre en lumière cette expérience, de partager des savoirs et d’agir. D’abord en rédigeant les récits de ces expériences, puis en élaborant une liste de questions précises sur le fonctionnement du RMI, afin de de publier une lettre ouverte et d’organiser des actions collectives pour obliger les responsables de la CAf et de Paris à répondre et à respecter nos droits.

Merci d’accorder du temps aux questions qui suivent, répondre c’est contribuer à fabriquer des outils pour tous.

Il est préférable d’anonymiser certains points (nom...), en revanche les indications de département, d’arrondissement, de types de structures de suivi, les citations de courriers administratifs... sont importantes. Voici quelques thèmes sur lesquels témoigner, à vous d’ajouter ce qui vous paraît important et ne figure pas parmi ces questions :

*L’entrée dans le RMI

Avez-vous eu des difficultés pour accéder au RMI ? Vous a t-on proposé ou appliqué une « neutralisation des ressources » antérieures à votre demande de RMI ? Les démissionnaires et les intermittents du spectacle n’arrivent pas facilement à ouvrir droit au RMI, avez-vous été dans ce cas ?

*Le contrat d’insertion

Avez-vous signé un contrat d’insertion ? Si oui, sur quoi porte t-il (logement, santé, professionnalisation, formation, activité non salariée...) ? Avez-vous pu définir le contenu du contrat ou bien celui-ci vous a été imposé ? Avez-vous eu des difficultés à imposer la prise en compte de vos projets (par exemple, artistiques ) ? Avez-vous déjà refusé de signer un contrat d’insertion ? Que vous a t-on proposé comme moyens d’insertion ? (bilans de compétences ? stages de rédaction de C.V... ?)

*Cumul du RMI et des salaires perçus

Avez-vous déjà été employé (CDD, CDI à temps partiel, cachets, honoraires...) en étant au RMI ? Si oui, avez-vous pu cumuler entièrement le RMI et votre salaire, pendant combien de temps ? A t-on diminué votre rmi les mois suivants et si oui, selon quel calcul ?

*Contrat d’avenir et RMI

Vous a t-on proposé un contrat d’avenir ? Si vous avez signé un contrat d’avenir, la CAF vous a-telle ensuite réclamé des trop perçus ? Si vous avez démissionné ou été licencié, avez-vous eu des difficultés à récupérer le RMI ?

*Ruptures de droits, suspension, contrôle

Avez-vous fait l’objet d’un contrôle à domicile ? Comment cela s’est-il passé ? Quelles conséquences pour vous ? Vous a t-on déjà suspendu le versement du RMI ? Avez-vous déjà été radié ? Si oui, pour quel motif ? Avez-vous engagé un recours contre cette décision ? Pour quel résultat ?

« L’allocataire est une charge pour la collectivité », « le RMI doit être temporaire », « il faut sortir du dispositif », êtes-vous soumis à ce genre de pressions, par qui, où, comment ?

Répondre par mel permanenceprecarite cip-idf.org

Si vous souhaitez agir collectivement face aux pressions , faire annuler une suspension ou une radiation , obtenir un droit qu’on vous refuse, passez aux permanences :

Lundi de 15 à 17h30 à la Coordination des intermittents et précaires 14-16 quai de charente, 75019, M° Corentin Cariou, tel 01 40 34 59 74





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0