CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Archives Travaux des commissions  >  Commission OARF !  >  Bon alors ! par Bernix
module théâtre

Bon alors ! par Bernix

Publié, le samedi 30 août 2003 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : vendredi 29 août 2003


Bon, alors ! par Bernix / Paris

- bon alors qu’est ce que vous faites à la rentrée ?
- ben, je rentre, vous êtes marrant !
- Et après ?
- Ben, je reprends !
- Vous êtes normal, quoi.
- Un peu au dessus : mon bilan familial est à zéro depuis 6 ans. Mais « normal », c’est ce que j’dis toujours.
- Mais à la rentrée alors, les problèmes sociaux vous avez bien des copains à soutenir…
- Je n’y peux rien si j’ai des copains ! Les copains coûtent cher si on veut leur faire plaisir et on est jamais sûr qu’ils rendent. C’est du luxe, comme le hashish. Si l’on ajoute le sexe, c’est la luxure. Le français a tout prévu. Je participe à l’édifice national, moi : mon entreprise est cotée… oui, je rencontre des gens, des copains aussi, c’est pareil, les copains c’étaient des gens avant… Sauf quand ça se voie, là vaut mieux faire copain… ça dépend du contexte.
- Lequel ?
- Le contexte de l’édifice, quoi ! Il faut avoir un travail et se démerder pour ça, pour prouver que tu es bon à avoir un travail, justement. C’est ce que tout le monde a toujours fait sans le savoir. Si t’es assez bon pour le trouver ton job, t’es bon.
- Oui, mais si tu le perds ?
- T’es bon à rien. T’as tout intérêt à rentrer dans les bonnes grâces d’un protecteur, genre assistante. Si tu les intéresses, ça peut durer longtemps et vaut mieux devenir comme eux pour moins cher. Un psychogologue, c’est mieux.
- Psychologue.
- Psychogologue, c’est partenario-conventionné et psychologue, ça veut plus rien dire. Pourquoi perdre son job ?
- Je ne sais pas, un dérapage, une glissade, un mauvais vin sur une mauvaise route…
- Oui, ben faut pas, c’est tout. Ou t’en trouve un autre, tu te renforces. Y’en a qui font exprès. C’est la sélection naturelle par l’économie. C’est la loi moderne de la jungle ni plus ni moins.
- C’est une théorie, juste une théorie.
- Elle est à la mode et globalement, y’a de plus en plus d’humains sur terre qu’il y a cent ans ou trois mille.
- La plupart sont malheureux, affamés et malades. Les enfants meurent jeunes pour presque rien.
- Si on est pas raciste, tuer pour gagner de l’argent, finalement, ne fait aucun mal à l’humanité ; et puisque il faut un coupable pour avoir un ennemi… pourquoi pas un chinois ?
- C’est les arabes, là.
- Non, les irakiens.
- Sadam Hussein, quoi.
- Ses missiles.
- Quels missiles.
- Oui, les français, sûrement.
- T’as lu ça où ?
- Je sais plus.
- Ouais… C’est pas terrible comme analyse…
- Eh, si ils voulaient nous dire la vérité, ils nous la diraient non, en vidant les poches ensembles ? ils ont choisi de balancer 1000 vérités à la fois pour que chacun y trouve son compte. Tout est dans les films du grand siècle : le passé, le présent et l’avenir. Faut choisir les bonnes maisons de prod. C’est cool., une chance par rapport aux soviets quand même ! Alors je vais pas retenir toutes les conneries que je croise sur ma route… puisque le but c’est que je reste tranquille et vu que c’est ce que je souhaite…quand je pense, je me dis que dans le doute, mieux vaut ne pas savoir penser. Mais c’est impossible sauf à tourner en rond. Mais si tu pars énervé ou en colère, c’est con. Mieux vaut partir couillon, bien sûr...
- Oui mais si tu apprenais malgré toi…
- Si tu sais quand même et que ça te perturbe, tu vas à l’achat.
- A l’achat ?
- A l’achat. Par un sacrifice à l’hyper.
- L’hyper sacrifice est juste une façon de voir autrement ses cabinets…
- Sa cuisine. Il y a 1000 variantes… Quand à penser que nos actions polluantes ont un sens moral en face d’un météore de l’espace comme il y en a déjà eu des dizaines en moins de 5OO millions d’années… il y a eu 10 000 fois plus de dollars en moins de 50 porte avions en moins de cinq ans.
- Oui mais si on peut avoir droit au bonheur…
- Dans l’espace, personne ne t’interdit le bonheur. Si tu reviens tu sors un best seller et tu me parleras plus de retraite. Pour construire le bonheur, faudraient qu’on y croit tous ! Or on est pragmatiques.
- Tu grattes ?
- Alors, ce salaire mon copain, t’as gratté ?
- Pas encore, j’hésite : la dernière fois j’ai gagné un voyage à l’ile maurice. Une bagnole neuve ou un vrai cheval je dis pas, mais là… j’ai pas eu le choix que de claquer mon salaire là bas. Faut jouer le jeux : si tu gratte ton salaire, tu prends le lot ou ta croix ! Bazak a gagné un an de salaire une fois au tout début du concept. On l’a plus revu ! Et moi je l’ai triplé un extra un décembre pas loin ; j’venais juste d’avoir la petite pour six mois de garde. J’ai eu le plein de gaz et d’air conditionné trois mois je me souviens et une carte de transport lilloise pour le musée, cinq ou six abonnements à des magasines de pub… Non, dans le fond on s’y retrouve. Et rien ne t’empêche de refourguer, ils ferment les yeux quand c’est assez gros. D’ailleurs y’en a des tas aux puces.
- Je conçois qu’il soit normal que ça nous démange : mais choisir l’option du grattage directement sur les bulletins de salaires, après leur gel …
- Gratter a un prix ! j’vais pas bosser pour du standard, j’aurais l’air de quoi ? j’ai beau être normal, j’ai encore un état civil et les autorisations de prélèvements automatiques, moi ! Ni plus ni moins que mon PDG. Il dégage plus de marge, c’est tout et ça se répercute.
- La marge dégage, en effet. Moi même, tu sais, avec mon air entendu…
- Mon physique avantagé m’a apporté trois sponsors dès mes 16 ans. Moins je suis à découvert longtemps, plus ma complémentaire est notée positif dans ma boîte. Y’en a qui sont tout le temps créditeurs, on dirait qu’ils font rien ! Il faut faire le yoyo, c’est là que tu passes pour un malin, un type capable de couler, refaire surface, hop, rapidos… ils adorent. Un riche magnat qu’achète rien les emmerde : les risques sont partageables ! Alors Si je suis noté au moins 14 sur 20 de moyenne sur dix ans, le grattage m’est offert sur chaque bulletin de salaire, ce qui veut dire que quoi qu’il en soit, je toucherai le salaire syndical du moment à t zéro plus tout ce qui vient du grattage. Dix ans et après tu peux bosser tranquille le reste de tes jours si tu veux.
- Il y a des failles dans votre raisonnement me semble t-il…
- Pas du tout ! C’est pour ça que la petite, à cinq ans -vu qu’elle est douée, on va la placer en école libre où elle pourra, librement cela va de soit puisque c’est une enfant, où elle pourra librement, chez des nourrices à qui nous la confieront exprès, apprendre les choses de l’école aux autres gosses de la nourrice qui eux, ont des parents trop out’ les pauvres, pour leur assurer l’école continue et gratuite. A 12 ans : assistante conseillère d’orientation si elle est aussi douée que le dit le pédiatre, 8 ans d’expérience finalement toujours à l’école et avec 4 ans supplémentaire en travail ultra précaire dur dès 20 ans, c’est la voie royale vers le crédit illimité…
- C’est qui ta boîte d’intérim ?
- J’ai choisi la Française des gueux… c’est réglo, national et on y va presque tous : c’est ça qui le possible le crédible ! Si personne grattait, où irions





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0