CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Université Ouverte  >   Année 2008-2009  >  Présentation des séances  >  ATTENTION, LA SÉANCE PRÉCÉDEMMENT ANNONCÉE LE MERCREDI 18 FÉVRIER EST REPORTÉE À UNE DATE ULTÉRIEURE

ATTENTION, LA SÉANCE PRÉCÉDEMMENT ANNONCÉE LE MERCREDI 18 FÉVRIER EST REPORTÉE À UNE DATE ULTÉRIEURE

Publié, le mardi 10 février 2009 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : vendredi 13 février 2009




Rencontre avec Liane Mozère mercredi 18 février à 18H30 dans le cadre de l’Université Ouverte, à la coordination des intermittents et précaires (idf), 14 quai de charente, Paris 19e, M° Corentin Cariou (ligne 7)

Après 15 ans depuis sa parution aux États Unis, le livre de Joan Tronto « Un monde vulnérable. Pour une politique du care » vient de paraître en France grâce à Liane Mozère qui en a signé l’avant propos.

Comme elle l’explique dans une note, sa rencontre avec Joan Tronto en 2000 « a constitué une véritable révélation au sens où ce qu’elle appelait le care, comme éthique politique, me rappelait de manière irrésistible la manière dont les soignants de la clinique La Borde fondée par Jean Oury et où travaillait Félix Guattari se souciaient des pensionnaires qu’elle accueillait. »

Qu’est ce que le care ? « une pratique processuelle, contextualisée et située [...] Le care ne vise pas d’abord et uniquement à venir au secours des plus vulnérables. Loin de ne concerner que des soins à apporter aux plus démuni-e-s, il est indispensable à la vie de chaque être humain ou de chaque corps qui requiert d’un « autre » un soin approprié, une sollicitude adaptée à ses aspirations [...] Tronto repense le care, non en termes de soin apporté à d’autres plus faibles que soi, mais comme le lot et le sort commun de tout humain et de tout corps pour qu’il se conserve, persévère dans son être et déploie sa puissance d’agir »

Le care n’est pas le fait du féminin, et c’est après avoir degendrisé la catégorie du care que Joan Tronto pense le care comme « une expérimentation pragmatique, donc éminement politique », ce par quoi se brouillent les frontières entre éthique et politique.

« Le travail de Tronto - interroge alors Liane Mozère- ne constitue-t-il pas une vision pouvant informer une réelle transformation politique en offrant à tou-te-s un égal accès au care ? »

Liane Mozère avait en 2004 publié un article dans la revue Le Portique, n.13 -14, sur la question du care : Le « souci de soi » chez Foucault et le souci dans une éthique politique du care. Quelques pistes de travail que nous vous invitons à lire.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0