CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2009  >  Autres communiqués année 2009  >  Mouvement à Pôle emploi : Désobéir devient un devoir

Mouvement à Pôle emploi : Désobéir devient un devoir

Publié, le mardi 14 avril 2009 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mardi 14 avril 2009


Depuis le 9 mars, date d’entrée en vigueur d’une mesure expérimentale visant à authentifier par lampe UV les pièces d’identités des demandeurs d’emploi, la résistance s’organise. « Huit cents agents de l’ex-ANPE sur les mille deux cents de Midi-Pyrénées refusent actuellement d’appliquer cette mesure destinée à faire la chasse aux sans-papiers », explique un porte-parole de SUD-Emploi 31. « Certaines agences ont beau avoir installé la lampe UV, les agents refusent de se former dessus », glisse une salariée.

En vigueur depuis 2007 dans les Assedic, cette mesure est aujourd’hui élargie à l’ensemble de Pôle Emploi. « Sauf que les agents ANPE ont un statut public. Nous devons donc appliquer la loi qui nous demande de vérifier et non d’authentifier les papiers », poursuit cette syndicaliste. Et de rajouter, « tant que cette mesure ne sera pas été retirée, nous poursuivrons le bras de fer ». « Aucun commentaire » du côté de la direction régionale

Source : 20 minutes


Quand désobéir devient un devoir

A l’attention de M Charpy, DG Pôle Emploi, et à ses donneurs d’ordres dimanche 29 mars 2009

Le salarié met à la disposition de l’employeur, sa force de travail, manuelle, intellectuelle, mais pas sa personne. Le salarié en tant que personne n’est pas un instrument de production chargé d’exécuter des ordres.

Nous tenons à garder notre liberté de conscience et d’expression.

VOUS nous demandez d’exécuter des ordres :

- De décider, par téléphone, de l’indemnisation ou non d’un demandeur d’emploi, après un questionnement simplifié « script suffisamment précis »

- De vérifier l’authenticité des papiers, dans le dos des demandeurs d’emploi, à l’aide de lampes UV

- De procéder au « traitement des doutes »

- De dénoncer les suspects à la filière indemnisation

VOUS évitez soigneusement de nous communiquer les textes sur lesquels vous vous appuyez pour nous contraindre à exécuter cette sale besogne, ex : note PE/DG/CSP/2009/N°62, introuvable sur intranet.

VOUS nous faites porter les responsabilités de ces actes en vous gardant bien de nous alerter sur les conséquences.

Ce système mis en place induit l’idée d’une fraude organisée et généralisée qui n’est qu’un pur fantasme. Plus grave, il agit sur l’inconscient collectif avec tous les dangers qui peuvent en découler : malaise, culpabilisation, agressivité, violences envers soi-même et envers les autres, et ce, des deux côtés du guichet.

NOUS refusons d’être l’instrument d’une politique paranoïaque :

- où tous les demandeurs d’emploi seraient considérés comme des suspects en puissance

- où tous les demandeurs d’emploi seraient considérés comme des fraudeurs

NOUS refusons de collaborer avec les services de la Préfecture qu’ils soient sous la responsabilité de Monsieur Hortefeux, de Monsieur Besson ou d’un autre.

NOUS sommes solidaires des personnes que nous accompagnons vers l’emploi,

NOUS ne les trahirons pas.

Nous, salariés de Pôle Emploi et signataires de cet appel refusons d’exécuter ces ordres,

Nous, usagers de Pôle Emploi, d’hier, d’aujourd’hui et de demain soutenons cette initiative

Signer cette pétition en solidarité

Solidaire Sud-emploi Rhône-Alpes


Compléments :

- Occupation du Pôle Emploi Convention : Radiation annulée !

- Toulouse, la direction régionale de Pôle emploi occupée

- Pôle emploi : refusons cette machine à assujettir

- De l’autre côté du miroir. Perspectives de fraternisation entre chômeurs et « conseillers à l’emploi ».

Lutter construit la puissance du nous, mobilisons-nous pour de nouveaux droits sociaux

Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère, l’éditorial et le sommaire de L’Interluttants n°29, hiver 2008/2009


Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :

Permanence CAP d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle, lundi de 15h à 18h. Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap cip-idf.org

Permanences précarité, lundi de 15h à 17h30. Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org

À la coordination des intermittents et précaires, 14 quai de charente, Paris 19e, M° Corentin Cariou, ligne 7, Tel 01 40 34 59 74





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0