CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Projet recherche  >  Expertise 2003-2006  >  Intermittents et précaires, Antonella Corsani, Maurizio Lazzarato - Livre en ligne

Intermittents et précaires, Antonella Corsani, Maurizio Lazzarato - Livre en ligne

Publié, le lundi 1er juin 2009 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 2 février 2015


Depuis 1992, les Coordinations des intermittents du spectacle se sont construites autour d’un constat et d’une revendication : la discontinuité de l’emploi qui caractérise le secteur du spectacle concerne un nombre grandissant de travailleurs et pas uniquement les artistes et les techniciens du cinéma, du théâtre, de la télévision, du cirque, de la danse, etc. Pour combattre la précarisation et la paupérisation de couches de plus en plus importantes de la population, un régime de l’intermittence doit être élargi à tous les travailleurs soumis à la flexibilité de l’emploi.

Occupation de l'hôtel particulier de Gérard Depardieu, rue de Babylone, Paris 7e, septembre 2003

Septembre 2003 : expulsion policière, à la demande de Gérard Depardieu, lors de l’occupation de son hôtel particulier, désaffecté et vide depuis des années, rue de Babylone, dans le 7e. Cet hôtel acheté 25 millions d’euros sera vendu 50 millions d’euros à l’automne 2012.

Mais c’est lors du mouvement conflictuel qui a marqué la scène politique de juin 2003 à avril 2007 que, pour la première fois, les intermittents en lutte assument, jusque dans le nom qu’ils se donnent, le fait d’être à la fois « intermittents » et « précaires ». La Coordination des Intermittents et Précaires a ainsi déplacé le conflit sur un terrain politique.

Démontrant que le travail déborde l’emploi, que le temps de chômage est aussi un temps d’activité, que ces activités restent invisibles à l’entreprise et aux institutions, les intermittents se battent pour des « nouveaux droits sociaux », pour la continuité des droits et du revenu en situation de discontinuité de l’emploi, plutôt que pour l’emploi à plein temps.

Ce livre (234p.) est paru en 2008 aux éditions Amsterdam.

PDF - 855.9 ko
Intermittents et précaires ( Amsterdam)

Sommaire

Introduction

I. Les acteurs du conflit

II. Interroger les méthodes d’enquête de terrain : l’expérience de l’« expertise citoyenne »

III. Pratiques d’emploi et pratiques de travail des intermittents du spectacle

IV. Quel modèle de protection sociale ? Quel modèle de société ?

Annexes
Annexe 1 : Enquête sociologique : intermittents du spectacle
Annexe 2 : De l’échantillon à la population
Annexe 3 : Salaires et revenus
Annexe 4 : La figure du salarié-employeur
Annexe 5 : Les temps de l’intermittence
Annexe 6 : Métiers et parcours
Annexe 7 : Les différents modèles d’indemnisation chômage
Annexe 8 : Comparaison des coûts des différents systèmes d’indemnisation chômage
Annexe 9 : Textes de la Coordination Intermittents et Précaires
Bibliographie

Une note de lecture : De l’intermittence comme nouveau modèle de protection sociale


- Recherche en cours à la coordination : La précarité de l’emploi et les droits sociaux, enjeux conflictuels

- Digression sur le « suivi individuel » avec Kafka

- Les Palmiers sauvages à la table : l’actualité c’est ce qu’on voit par la fenêtre

Lutter construit la puissance du nous, mobilisons-nous pour de nouveaux droits sociaux

Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère, éditorial et sommaire de L’Interluttants n°29, hiver 2008/2009





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0