CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Commissions  >  Saison en lutte  >  « Charte de l’action minimale » rédigée par le groupe « saison en lutte »

« Charte de l’action minimale » rédigée par le groupe « saison en lutte »

Publié, le mardi 23 septembre 2003 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : vendredi 9 avril 2004

Cette charte est l’expression des personnes, groupes, équipes qui oeuvrent dans le spectacle vivant (théâtre, musique, danse, cirque...) et programmées (répétitions, laboratoire, représentations...) au cours de la saison 2003/2004, afin de manifester leur désaccord avec l protocole du 26 juin 2003 et leur mobilisation.


La charte qui suit répond à la nécessité d’agir sur la saison 2003-2004. Il n’est en effet pas concevable que cette saison puisse se dérouler « normalement » sans que soit discutée, partagée, débattue la menace sans précédent que fait peser sur le spectacle vivant la réforme du 26 juin 2003, sans que soit évoquées, partagées, débattues les menaces plus grandes encore sur le fonctionnement de notre démocratie et du projet de société malsain engendré par la loi du profit. Cette charte est une incitation pour les structures accueillantes (qui sont d’ores et déjà menacées par le désengagement de l’Etat et la refonte de l’espace public dédié à la culture.) à travailler avec les équipes accueillies. Elle nous permettra de les inciter à se positionner et soutenir cette lutte. Elle a également pour but de provoquer une participation active du public. Il est de notre responsabilité d’agir de l’intérieur.

Au sein des équipes  :

- Se réunir régulièrement et débattre de l’engagement de l’équipe et des méthodes mises en oeuvre pour manifester notre désaccord avec le protocole du 26 juin et la politique globale dont il émane.

- Prendre contact avec la coordination locale.

- Prendre contact avec les équipes programmées dans la même saison afin d’envisager une continuité dans les actions et d’augmenter le nombre de gens susceptibles de se relayer.

- Inviter d’autres intermittents, ayant déjà (ou pas) élaboré un matériau en rapport avec le contexte , à intervenir. Cela pour permettre aux équipes en répétition de ne pas faire les choses dans l’urgence et de faire circuler les contenus et les personnes.

- Faire un compte rendu des actions menées et s’assurer qu’il sera disponible en ligne. (envoyez votre compte rendu à saisonenlutte no-log.org, nous pourrons ainsi le mettre en ligne, merci)

Avec la structure accueillante :

- Organiser une réunion entre l’ensemble des permanents de la structure accueillante, les intermittents y travaillant régulièrement et les équipes programmées au cours de la saison. Demander à ce que le théâtre devienne le lien et le relais entre ces différents interlocuteurs. Organiser au préalable une projection de « Nous avons lu le protocole » afin que chacun puisse en prendre connaissance. Il est conseillé de prendre contact avec les responsables syndicaux du lieu pour organiser de la meilleure façon la réunion. De cette réunion doit découler la mise en place des choses suivantes :

- demander un habillage de l’extérieur du bâtiment qui signale la lutte menée.(ex : « public en danger » ou « saison en lutte »)

- Demander à l’équipe permanente son soutien logistique ainsi que la mise à disposition de matériel : téléphone, bureau, ordinateur, photocopieuse, mailing, etc...

- Demander l’envoi d’un courrier à destination du public.

- Demander que l’équipe du théâtre mette à disposition les informations et donne une lisibilité aux actions déjà menées pour les compagnies qui suivront.

à l’adresse du public :

- Prendre la responsabilité de la visibilité auprès du public, des informations à l’intérieur du bâtiment.

- Accompagner toutes les représentations de tous les spectacles, d’interventions avant, pendant ou après les représentations.

- Si le cadre d’exploitation du spectacle le permet, organiser des débats/forum avec le public.

En cas de refus total ou partiel de la part de la structure accueillante, les équipes se réservent le droit d’agir en conséquence.

Cette charte n’est en aucun cas contradictoire avec la grève qui peut être décidée au sein des équipes et/ou à l’appel des coordinations et des syndicats.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0