CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2010  >  Autres communiqués année 2010  >  Rassemblement à Marseille vendredi 26 février : Pas de fins de droits en 2010 ! Un revenu décent pour tous !

Rassemblement à Marseille vendredi 26 février : Pas de fins de droits en 2010 ! Un revenu décent pour tous !

Publié, le samedi 20 février 2010 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : samedi 20 février 2010


850 000 chômeurs en fin de droits en 2009, plus d’ un million de supplémentaires en 2010, dont 600 000 sans aucun revenu... mais Sarkozy lors du sommet social du 15 février, n’a fait aucune annonce, et repousse la négociation sur les fins de droits après les élections !

Nous, nous demandons que tout de suite soient prises les mesures nécessaires qu’impose cette situation d’urgence sociale :

➢Les chômeurs déjà arrivés en fin de droits doivent voir leurs droits réexaminés et prolongés dans le cadre de l’assurance-chômage, jusqu’au retour à l’emploi, et les chômeurs qui arriveront en fin de droits en 2010 doivent rester indemnisés jusqu’à retrouver un emploi convenable.

➢Les durées minimales de travail antérieur requises pour accéder à l’allocation spécifique de solidarité (actuellement cinq ans sur les dix dernières années) doivent être rabaissées considérablement pour tenir compte de la précarité salariale, notamment des jeunes. La discrimination à l’encontre des jeunes de moins de 25 ans doit cesser !

Le financement doit être assuré dans les plus brefs délais, soit par une surcotisation patronale sur les emplois précaires, soit par un impôt spécifique sur les entreprises. Le Gouvernement doit réaffecter à l’indemnisation du chômage et à la protection sociale les 5 milliards d’exonérations de cotisations sociales patronales sur les bas-salaires, les quelque 4 milliards d’ exonérations dues au régime favorable des heures supplémentaires et les autres indus des entreprises, suffisants pour financer ces mesures.

Nous ne parlons même pas du bouclier fiscal, des diverses niches fiscales, et des capitaux non taxés, qui pourraient être facilement mis à contribution pour financer nos propositions.

Dans trois semaines, c’est la fin de la trève d’hiver des expulsions locatives ! Nous exigeons du Gouvernement l’arrêt des expulsions locatives et l’application de la loi de réquisition des logements vides, la suppression de la taxe d’habitation pour les fins de droits, enfin un moratoire sur les dettes des nombreuses familles endettées.

MOBILISONS-NOUS POUR FAIRE ENTENDRE NOTRE VOIX !

RASSEMBLEMENT VENDREDI 26 FÉVRIER À 10 H, PL. SADI-CARNOT

Premiers Signataires : Agir tous ensemble Contre le chômage et la précarité Marseille !, Comités chômeurs et précaires CGT 13, Solidarités chômage Marseille, Article 13, VLD, Solidaires 13
Soutenus par : Alternative Libertaire, Les Alternatifs, NPA 13,...

PDF - 60.6 ko

Unedic, les mobiles du crime - Pollen





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0