CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Agenda  >  Année 2010  >  Mai 2010  >  Vendredi 21 mai

Vendredi 21 mai

Publié, le vendredi 12 mars 2010 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : vendredi 21 mai 2010


Ouikende de soutien à Toile libre

opérateur, hébergeur internet libre, à prix libre, 14 quai de charente Métro Corentin Cariou

18h Apéro, bouffe, concerts
Les punaises
Le bal maudit
Burning Lady
Édouard Nenez

À la Bourse du travail de Montreuil à 19h : réunion publique autour de cette histoire de Grève des chômeurs

Le mot d’ordre « grève des chômeurs » a débouché dans toute la France sur des actions pour desserrer l’étau du contrôle, de la culpabilisation et de la mise au travail forcé imposée aux chômeurs. À Montreuil, pendant une semaine, le piquet de grève a été l’occasion de discussions et de visites collectives dans les Pôle-Emploi et d’autres institutions sociales de la ville. C’était comme une première reprise, celle de notre existence collective en tant que chômeurs.

La première réunion publique, le 14 mai à Montreuil, était l’occasion de revenir sur cette première série d’initiatives, sur ce que chacun en avait compris (ou pas) et de repartir de nos besoins. Besoin de mieux se connaître, besoin de discussions approfondies, besoin d’inventer des rythmes communs pour élaborer des actions.

Essayer de faire de l’espace et du temps de chômage autre chose que celui de la recherche permanente de taf, de l’adaptation aux nécessités de l’économie, autre chose que, simplement, tourner en rond.

Se donner les moyens d’enrayer sérieusement la machine complexe de gestion des chômeurs (Pôle Emploi, CAF et autres méchantes initiales) qui, à travers le RSA ou l’Offre Raisonnable d’Emploi cherche à nous insérer de force et à nous obliger à nous sentir reconnaissant des miettes que nous touchons.

Contre la logique d’individualisation, combattre toutes ces instances qui veulent nous réduire à n’être que de simples entrepreneurs de nous-mêmes et instituer des formes collectives dans lesquelles, cette fois, le commun pourrait avoir sa place.

Mais c’est long, rien n’est magique, il n’y a pas de solution clef en main. Il faut apprendre à discuter ensemble et inventer au fur et à mesure nos manières de faire et de lutter.

Donc : deuxième réunion publique ce vendredi 21 mai 19h (encore à la Bourse du travail de Croix de Chavaux)

et après on verra.

Galérer, trimer, passer le temps, manger, boire, dormir, attendre, écrire, dessiner, réparer, récupérer, lire, occuper, se rencontrer, lutter...





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0