CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2010  >  Relogement de la coordination : Monsieur le Maire, nous n’avons reçu aucune réponse de votre part...

Relogement de la coordination : Monsieur le Maire, nous n’avons reçu aucune réponse de votre part...

Publié, le lundi 15 mars 2010 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : samedi 27 mars 2010


Paris, le 3 mars 2010

Coordination des intermittents et précaires d’Île-de-France
14-16, quai de la Charente
75 019 Paris

Monsieur le Maire
Mairie de Paris
Place de l’Hôtel de ville
75 004 Paris

Objet : relogement de la Coordination des intermittents et précaires d’Île-de-France

Monsieur le Maire,

Depuis la fin de la convention d’occupation précaire du 14-16 quai de la Charente qui nous a été signifiée par la Semavip en juin 2008, nous sommes en pourparlers avec vos services quant au relogement de la Cip-idf afin de garantir la poursuite et le développement de ses activités.

Nous étions alors confiants, car les services de Monsieur Christophe Girard nous avaient assuré qu’ils cherchaient un logement à titre pérenne.

Deux propositions de relogement nous ont depuis été faites : une partie du 241, avenue Gambetta et le 106, rue Curial. Nous avons pris soin de les étudier, pour finalement les décliner.

Il y a un an, en mars 2009, nous avons pris l’initiative de vous demander officiellement soit le premier, soit le second niveau d’un immeuble situé au 63-65 boulevard de Charonne, dans le 11e arrondissement. Nous n’avons à ce jour reçu aucune réponse de votre part.

Cette proposition offre, pour nous comme pour la Ville, des avantages évidents : immeuble vacant faisant partie du patrimoine intercalaire municipal, possibilité d’une installation rapide, respect de notre cahier des charges.

Comme nous nous y étions engagés, nous avons toujours laissé nos locaux ouverts aux experts de la Semavip, afin qu’ils y effectuent les visites techniques en vue des travaux de la ZAC Claude Bernard.

Nous étions toujours en pourparlers avec les services de la mairie, et en attente de nouvelles propositions de leur part, quand nous avons reçu une assignation au TI (Tribunal d’Instance) du 19e arrondissement datée du 26 novembre 2009, afin que soit ordonnée notre expulsion.

Nous vous avons alors posé la question de notre relogement au cours de différents débats. Vous vous êtes publiquement engagé à ce que la ville reloge la coordination. Mardi 19 janvier, vous avez affirmé qu’une « nouvelle » proposition de relogement, permettant d’accueillir du public et garantissant le développement de nos activités, nous serait faite.

Or, le procès approche et nous n’avons reçu aucune proposition de relogement.

Jointe au téléphone le 4 février dernier, votre collaboratrice Madame Lucie Marinier nous a invités à proposer par nous-mêmes des locaux susceptibles d’accueillir notre relogement. Aussi, nous renouvelons notre demande concernant le 63-65 boulevard de Charonne. Nous vous soumettons également les trois adresses suivantes :

- 51, avenue Simon Bolivar, Paris 19
- 82, rue Rébeval, Paris 19
- 13, boulevard de Strasbourg, Paris 10

Aujourd’hui 3 mars, à l’approche de la date du procès, vous comprendrez notre inquiétude. La perte de notre local sans relogement mettrait gravement en danger notre existence elle-même.

Nous ne sommes aucunement opposés aux travaux de la ZAC Claude Bernard. Notre relogement et le maintien de nos activités concernent, au-delà de nous et des usagers de ce local, la définition même de ce qu’il est possible de faire dans une ville telle la nôtre.

Si nous parvenions à un accord sur l’une ou l’autre des adresses que nous vous proposons, nous pourrions envisager un déménagement rapide du 14-16 quai de la Charente.

Dans l’attente d’une solution satisfaisante pour tous, recevez, Monsieur le Maire, nos salutations attentives.

Cip-idf


En février dernier, le maire a écrit à certains des signataires en insinuant que nous serions de mauvaise foi quant au litige qui nous oppose :

PDF - 1.5 Mo
M. Delanoé aux signataires de « Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde », 11 février 2010

Voilà donc où nous en sommes... La coordination des intermittents et précaires reste menacée d’expulsion.

Une prochaine audience au Tribunal d’instance aura lieu le 11 mai.

Des actions sont en préparation.

Nous sommes les media !

La pétition pour le relogement signable en ligne a recueilli plus de 5000 signatures, merci de signer et faites savoir ! :

Nous avons besoin de lieux
pour habiter le monde


Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :

Permanence CAP d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle, lundi de 15h à 18h. Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap cip-idf.org

Permanences précarité, lundi de 15h à 17h30. Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org

À la CIP, 14 quai de charente, Paris 19e, M° Corentin Cariou, ligne 7, Tel 01 40 34 59





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0