CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Actions !  >  Contre les sous-traitants de Pí´le Emploi, occupation de deux agences de coaching í Rennes

Contre les sous-traitants de Pí´le Emploi, occupation de deux agences de coaching í Rennes

Publié, le dimanche 25 avril 2010 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : dimanche 2 mai 2010


Deux réunions publiques í Rennes pour populariser la grí¨ve des chí´meurs et précaires qui commence í partir du 3 mai.

- Le mercredi 28 avril í 18 h í la maison de quartier de Maurepas, 22 rue de la Marbaudais, bus 5 arríªt Gros Chíªne

- Le vendredi 30 avril í 18 h 30 í Carrefour 18, 7 rue d’Espagne, métro Italie.

Prochaine réunion du collectif unitaire du 3 mai : jeudi 29 avril í 18 h 30 í la cantine populaire, 244 rue de Nantes


Jeudi 22 avril, í l’appel du collectif du 3 mai (regroupant des militants du MCPL, AC !, SUD, CNT, FA, DAL, FASE, de la décroissance, de la souris verte, des individus non encartés...) et de la coordination régionale des collectifs de chí´meurs et précaires, une petite trentaine de personnes a envahi deux agences de coaching, Catalys et Analyse et Action (sous-traitants de Pí´le Emploi). Il s’agissait pour elles de dénoncer la privatisation croissante de l’accompagnement des chí´meurs. Des motions ont été adressées en ce sens aux principaux organismes privés de la métropole rennaise (voir plus bas).

Cette mise en concurrence permet de dégager du profit sur le dos des chí´meurs et précaires, « clients » « livrés » par Pí´le Emploi et sommés de se rendre disponibles í toutes les prestations qui leur sont imposées. Le recours í la sous-traitance (« trajectoires-emplois », 6 mois et plus) comme la pression auxquels sont soumis les chí´meurs í Pí´le Emploi (notamment par le suivi mensuel obligatoire) ont également pour effet de faire baisser artificiellement les chiffres par les radiations et le découragement : faire valoir ses droits devient aujourd’hui un vrai parcours du combattant, oí¹ les indociles et les plus faibles doivent íªtre éliminés.

Cette privatisation de l’accompagnement est également une privatisation de la question publique et politique du chí´mage, de la précarité et de ses causes : les chí´meurs doivent se sentir responsables, et éventuellement coupables de leur situation, alors que la « crise » qui frappe des millions de leurs pareils est devenue le mode normal de fonctionnement de l’économie ainsi qu’un moyen commode de discipliner la force de travail.

Il s’agit pour le gouvernement et le patronat d’éviter í tout prix que les chí´meurs et précaires puissent avoir d’autre perspective que de se faire une concurrence acharnée pour l’obtention des quelques rares emplois qui restent (dont un bon nombre d’emplois précaires).

Par dessus tout, il s’agit d’empíªcher qu’ils n’emploient leur temps í autre chose qu’í travailler í leur « employabilité », d’empíªcher qu’ils ne cherchent í s’autonomiser vis í vis du marché du travail et í inventer d’autres formes d’activité qui ne relí¨veraient pas du modí¨le en ruines de l’emploi salarié.

Une banderole a été déployée : « Non aux écoles de la servitude volontaire. Grí¨ve des chí´meurs et précaires ! »

3 entreprises de coaching ont également été occupées par des chí´meurs et précaires í Brest, tandis que 9 Pí´les Emplois étaient occupés le míªme jour í Paris.
Cette action qui succí¨de immédiatement í l’irruption de chí´meurs et précaires lors l’émission de Guillaume Durand (L’objet du scandale) sur France 2 s’inscrit dans le cadre d’un appel national (voir pií¨ce jointe) í lancer un mouvement de grí¨ve des chí´meurs et précaires í partir du 3 mai.

La grí¨ve des chí´meurs et précaires í§a serait quoi ?

→ d’abord se retrouver pour rompre l’isolement. Collectivement, nous pouvons résister í cette machine í broyer.

→ s’organiser pour imposer aux institutions l’arríªt des radiations, afin d’empíªcher que quiconque se retrouve sans revenu.

→ affirmer qu’on n’a pas í faire sans arríªt les preuves de notre bonne volonté, qu’on n’est pas responsables du chí´mage, qu’on en a marre d’íªtre tout le temps évalués, dévalorisés, suspectés, culpabilisés...

→ affirmer que nous préférerions des formes coopératives, égalitaires, écologiques d’activité, oí¹ nous puissions nous impliquer durablement, plutí´t que des petits boulots alimentaires plus ou moins dénués de sens, mal payés, sous les ordres d’un petit chef. On ne veut plus accepter n’importe quoi.

Rendez-vous í Rennes le 3 mai : Place du Parlement, 10 h et 18 h.

http://collectifdu3mai.blog-libre.net/


Motion aux sous-traitants de Pí´le Emploi Bretagne

Vous faí®tes parti des entreprises qui ont répondu í l’appel d’offre de Pí´le Emploi en Bretagne et vous íªtes donc censés animer des « ateliers de recherche d’emploi » auprí¨s de chí´meurs de longue durée ou en fin de droits qui vous sont « livrés » pour 3 mois, 6 mois, 8 mois.

Vous íªtes-vous seulement interrogés sur le respect des personnes que vous íªtes censés « aider » ?

Sí »rement pas !

Vous qui commencez par faire pression sur ces dernií¨res pour qu’elles signent d’abord un « contrat » sous la contrainte abrupte de Pí´le Emploi et de vous-míªme ;

vous qui ne prenez pas de gants pour obliger vos « livrables » í un activisme stérile mais qui vaut preuve de démarches utiles pour Pí´le Emploi ;

vous qui portez avis sur les faits et gestes, les attitudes des chí´meurs placés de force chez vous et en informez Pí´le Emploi en direct par le logiciel DUDE !

Nous, chí´meurs et précaires, ne sommes pas dupes de votre rí´le de mise au pas des plus démunis !

Nous exigeons solennellement que vous cessiez votre harcí¨lement technique et moral des chí´meurs en stoppant votre collaboration honteuse au marché juteux du flicage de la misí¨re.

Non aux officines d’exploitation des pauvres !
Non í Pí´le Emploi Big Brother !


NON AUX BOíŽTES DE « PLACEMENTS »

En Bretagne, nous avons recensé des dizaines d’officines locales, sous-traitantes de Pí´le Emploi qui sont chargées de « suivre » certains « demandeurs d’emploi » de longue durée : De l’activisme sans obligation de résultats !

Pour 6 mois de « suivi » ces boites perí§oivent 1995 € par personne - pardon, par « livrable », puisque tel est le vocabulaire officiel de leurs échanges avec Pí´le Emploi ! Ces « spécialistes » de la recherche / placement ne prennent pas de gants. Dí¨s le début des « Trajectoires » (3 mois, 6 mois, 8 mois) il faut que le chí´meur signe un « contrat » impossible :

- entretiens fréquents avec un « conseiller » qui contrí´le l’activité frénétique de réécriture des CV et autres lettres de motivation, les recherches « autonomes » tous azimuts, etc. L’important étant de brasser des informations, de produire des données, d’écrire n’importe oí¹ chaque jour en laissant de cí´té les contraintes de la personne (enfants, véhicule, logement, santé ...).

- Ce « conseiller » est lí pour exercer une pression permanente par courriel, SMS, téléphone pour maintenir chacun dans un activisme sans autre objectif que de prouver au commanditaire Pí´le Emploi qu’on a fait bouger le chí´meur « inerte ».

- Par ailleurs le « conseiller » est explicite : Il est lí pour rendre compte í Pí´le Emploi des faits et gestes des « demandeurs d’emploi » ... et livre míªme un bilan caractérologique sur la personne « suivie » !
De la sorte, Pí´le Emploi est averti immédiatement par la liaison informatique « DUDE » des cas d’absence, de refus d’activités, d’opposition au « conseiller ».

Trí¨s clairement ces coatches font le sale travail de ségrégation, de flicage, de dénonciation des chí´meurs et précaires, sur directives de Pí´le Emploi. Il s’agit, au nom d’un hypothétique et improbable retour í l’emploi sous CDI, d’écarter les chí´meurs de longue durée et/ou en fin de droits par des pratiques de harcí¨lement technique (plus d’emploi du temps personnel !) et moral (menaces explicites de radiation, manipulations mentales délibérées). C’est pourquoi nous pensons qu’il est prioritaire de neutraliser ces exploiteurs et leurs directions (Il y a míªme des GRETA publics dans le lot !) Et de dénoncer haut et fort leurs dispositifs juteux de liquidation des personnes légitimement aidées.

A bas Pí´le Emploi / Big Brother et ses sbires
qui s’engraissent sur la misí¨re í étouffer !

Coordination bretonne : AC ! 35 Rennes, MCPL Rennes, CBECIS Brest, AC ! Quimper, APEIS Finistí¨re, MNCP Morlaix, collectif Lannion, AC ! Trégor, SEMSIS Trégor, AC ! St Brieuc, MNCP Vannes.


Appel de la coordination des collectifs de chí´meurs et précaires : tous en grí¨ve í partir du lundi 3 mai !

Prochain rdv í Paris, mercredi 28 avril í 11h, place de la République, terre-plein central

Lundi 3 mai :

- Paris, rdv í 11h, place de la République, terre-plein central

- Rennes, rdv í 10H et 18h, place du Parlement


Sur les décombres du plein emploi : 9 Pí´les et 6 boites de coaching occupés í Brest, Paris et Rennes / Ni emploi forcé, ni culpabilisation, ni management, grí¨ve des chí´meurs ! / Ni Policemploi, ni coaching, rdv jeudi 22 avril

Appel au lundi 3 mai - collectif brestois en marche contre l’injustice sociale

Thí¨ses sur la grí¨ve des chí´meurs et précaires

Nous préférons... une grí¨ve des chí´meurs - Cafards de Montreuil

Engageons dí¨s maintenant une grí¨ve des chí´meurs contre notre subordination í l’ordre économique - Mcpl, Rennes

Nous sommes tous des irréguliers de ce systí¨me absurde et mortifí¨re - L’Interluttants n°29, hiver 2008/2009, Coordination des intermittents et précaires

La coordination des intermittents et précaires est menacée d’expulsion, signez, faites signer, la pétition en ligne en défense de l’existence de la Cip :

Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde

Face aux institutions, radiations, comptes et mécomptes, patrons, ne restons pas seuls :

Permanence CAP (pour les intermittents) : cap cip-idf.org

Permanence précarité (pour les autres) : permanenceprecarite cip-idf.org

Le lundi de 15h í 18h
í la coordination des intermittents et précaires
14 quai de charente, Paris 19e, M° Corentin Cariou, ligne 7
Tel 01 40 34 59 74





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0