CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2010  >  Autres communiqués année 2010  >  À Tours, la grève des chômeurs s’adresse aux personnels de Pôle emploi et de la CAF

À Tours, la grève des chômeurs s’adresse aux personnels de Pôle emploi et de la CAF

Publié, le jeudi 6 mai 2010 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 6 mai 2010


En avant vers la grève des chômeurs : le 3 mai à Tours, les institutions se ferment mais les précaires sont là !

Ce lundi 3 mai, plusieurs villes de France et Belgique ont vu des chômeurs et précaires occuper ensemble des espaces (places, Cafs, Poles Emploi, ...) pour se retrouver et inviter à la grève des chômeurs et précaires. À Paris notamment, le site national de Pôle Emploi a été occupé par une centaine de personnes qui ont pu y tenir une assemblée malgré la pression policière. À Tours, sur le site de Champ Girault, nous étions une petite dizaine à être venus pour échanger et populariser l’appel à la Grève des Chômeurs et Précaires.

Des directions présentes pour empêcher les rencontres :

Pour Pôle Emploi, quelques précaires regroupés, c’est une entorse à la règle de conduite du « bénéficiaire » isolé, assez inquiétante pour fermer ses portes sous l’oeil de la police... D’autant plus que, pour rendre plus conviviales les rencontres, nous étions armés de thermos à café et autres choses à grignoter.

Avant même de pouvoir entrer dans l’agence donc, une petite main est venue verrouiller les portes. C’est ainsi que l’agence de Pôle Emploi Champ Girault a été fermée par la direction, d’abord jusqu’à 13h30 puis durant toute l’après-midi. Dans le même esprit, il nous a été impossible de nous installer dans l’espace d’attente de la CAF, l’accès nous étant bloqué par la sécurité et la direction.

Dans les deux cas, les directions ont jugé bon d’intervenir sans que rien ne se soit passé, avant que toute rencontre puisse se créer dans leurs locaux. Dans les deux cas aussi, les directions ont tenu à nous proposer de s’entretenir avec notre petit groupe... dans des bureaux loin des autres oreilles. Leur attitude a ainsi manifesté la volonté de nous bloquer tout dialogue aussi bien avec les autres usagers qu’avec les salariés. C’est même les relations avec leurs employés qu’ils semblaient vouloir le plus éviter.

Rompre l’isolement ! Les usagers se tournent vers la grève des chômeurs et précaires :

Qu’à cela ne tienne ! Les réactions des usagers nous ont été largement positives. Car il n’y a pas de doute, les chômeurs et précaires en ont marre. Nous avons pu échanger pendant plusieurs heures devant l’entrée de Pôle Emploi fermé. On y avait déployé une banderole « Grève des chômeurs et précaires ! » ainsi que quelques slogans, histoire de rétablir l’information quelque peu succinte laissée par Pôle Emploi concernant les motivations de sa fermeture (« fermeture exceptionnelle le 3 mai »).

Les gens venus ce jour-là pour leurs démarches et convocations connaissent déjà trop l’esprit de Pôle Emploi et de la CAF ; ils n’ont pas été dupes de la manoeuvre de Pôle Emploi fermant pour tenter vainement de nous faire porter le chapeau et diviser les usagers entre eux. À la CAF, malgré le barrage physique opposé par la direction, des allocataires attendant à l’accueil venaient jusqu’à nous pour attraper quelques tracts. « Y’en a marre d’avoir à accepter des boulots de merde ! » cria l’un d’entre eux. « Ah c’est bien, faut vraiment que la peur change de camp ! » remarqua une dame devant le Police Emploi redécoré.

Notre présence a permis les rencontres, les langues se sont déliées, on a pu discuter de nos problèmes et expériences, on a envisagé ensemble des moyens à mettre en oeuvre pour faire face. Les chômeurs et précaires ne veulent plus courir pour des papiers manquants et démarches absurdes qui ne débouchent sur rien ! Rien d’autre que sur notre résignation et notre duperie !

Ce lundi 3 mai, à Tours comme dans plusieurs villes de France, la grève des chômeurs et précaires a fait ses premiers balbutiements. Cet après-midi là, nous avons commencé à rompre l’isolement, à ébaucher un possible collectif et digne. Nous n’en resterons pas là. Aidons la grève des chômeurs à faire ses premiers pas !


Appel aux personnels de Pôle emploi et de la CAF

Nous, précaires et chômeurs en luttes, nous adressons à vous afin de mettre fin à une situation de plus en plus absurde et tendue.

Dans plusieurs grandes villes, l’appel à la grève des chômeurs est lancée, alors que la crise de l’emploi explose et qu’une pression sans cesse plus forte est exercée par les administrations pour gagner un peu de temps dans le versement des prestations sociales et qu’un maximum de personnes soient rayées des listes du chômage.

Nos revendications ont été exposées à de nombreuses reprises, et nous estimons qu’il est plus que jamais temps de reprendre l’offensive contre la tentative par l’état de se débarrasser du poids d’une population jugée inutile, et contre l’acharnement à nous faire accepter n’importe quel emploi sous la menace des radiations. Parce qu’à force de faire des boulots les plus précaires une norme, le CDI devient autant un mythe en voie de disparition qu’une carotte destinée à discipliner les salariés et à exploiter le maximum de travail en un temps record.

Cette situation, vous la connaissez aussi bien que nous, parce que dans la bataille que mène l’état et l’administration contre les chômeurs et les précaires, c’est vous qui êtes en première ligne, dans cette zone tampon destinée à essuyer toutes les colères et la rage que nous avons contre cette politique qui sauve les banques et s’acharne contre les pauvres.

Nous savons qu’à cause de cette crise déclenchée et instrumentalisée par les exploiteurs de tous genre (aussi bien les banquiers et les spéculateurs qui l’ont créée que les entreprises qui l’exploitent pour améliorer leur rendement), vous êtes vous aussi dans le collimateur de votre direction, parce qu’à la fois en sous-effectifs et en concurrence avec les opérateurs privés.

Nous ne souhaitons pas contribuer à rendre vos conditions de travail et d’exploitation chaque jour plus insupportables.
Ce qui est absurde, c’est que lorsque vous luttez contre la précarité de votre boulot, vous essuyez en plus des sanctions de votre hiérarchie la vindicte des usagers qui se comportent face à vous comme des consommateurs.
Et lorsque nous, chômeurs et précaires, voulons porter nos revendications, nous nous trouvons opposés à vous, à votre refus, à votre silence et surtout à vos supérieurs qui ne souhaitent apparemment pas qu’un contact soit établi.

Cette situation doit cesser, de même que ces divisions entre nous.

En rapprochant les intérêts des chômeurs et des employés des Pôle-Emploi/CAF, nous pouvons mettre en application une solution imparable, contre laquelle ni les administrateurs ni la police ne peuvent quoi que ce soit :

Ouvrez les vannes !

En versant des contributions à tous les usagers inscrits, et en refusant de contrôler les dossiers, vous mettrez l’état et les directions face à leurs responsabilités.
En refusant de devenir des flics et en permettant à tous d’accéder aux prestations, vous créez immédiatement un véritable rapport de force dans lequel nous pourrons vous soutenir et se battre à vos cotés.

Face aux chômeurs organisés, exercez votre droit de retrait, mettez votre direction face à la réalité de la situation et de leur politique.

Vos supérieurs prennent des mesures disciplinaires ? Ouvrez nous vos portes, nos occuperons leurs bureaux, leurs sièges, nous leur pourrirons la vie jusqu’à ce qu’ils réintègrent tous ceux d’entre vous qui ont participé au versement massif des aides.

Vous avez les clés pour frapper là où ça fait mal, et nous n’avons rien à perdre. Qu’attendons-nous ?

Ni vous ni nous ne sommes responsables de la crise et du chômage, cessons d’en être les victimes.

Pour une assemblée inter-précaires avec les personnels des Pôles emplois et des CAF.

Collectif-Précaires de Tours
precairestours no-log.org ; 0659449916
http://precairestours.eklablog.com
Réunion les lundis à 20h30 au pub l’Atelier (20, rue de Chateauneuf, à l’étage), Tours-Centre.

Voir aussi :

Lettre ouverte aux Pôles emplois f... / Grève des chômeurs : Absence à convocation autorisée après l’occupation de la direction régionale de Pôle emploi Bretagne / Salariés de la caisse d’allocations familiales, chômeurs, précaires résistons à l’entreprise CAF ! Lettre ouverte de quelques précaires aux conseillers de Pôle Emploi, Mcpl, Rennes

Inventer la grève des chômeurs, des intermittents et des précaires

17 affiches pour la grève des chômeurs - CAFards, Montreuil





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0