CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2010  >  Autres communiqués année 2010  >  RAS L’Pí”LE !! Les salariés seront en grí¨ve í partir du 8 juin - Informations et positions syndicales sur l’accueil et la grí¨ve des chí´meurs

RAS L’Pí”LE !! Les salariés seront en grí¨ve í partir du 8 juin - Informations et positions syndicales sur l’accueil et la grí¨ve des chí´meurs

Publié, le mercredi 2 juin 2010 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : samedi 5 juin 2010


í€ Paris rassemblement í 12h í la rotonde, M° Stalingrad. Míªme patrons, míªme combat, comme í Rennes et sans doute ailleurs, des chí´meurs, intermittents et précaires en grí¨ve rejoindront les grévistes du Pí´le.


RAS L’Pí”LE !! Les salariés seront en grí¨ve í partir du 8 juin

Depuis des mois et la dernií¨re grande grí¨ve nationale í Pí´le Emploi du 20 octobre 2009, des luttes locales se multiplient qui ont toutes pour point commun les míªmes revendications de base : augmentation des effectifs, amélioration significative des conditions de travail et d’accueil des demandeurs d’emploi et des entreprises.

EN CLAIR, NOTRE PRINCIPALE EXIGENCE EST SIMPLE :
POUVOIR FAIRE CORRECTEMENT NOTRE BOULOT !

Ces grí¨ves dans des agences, des sites mixtes, sur des départements ou des régions entií¨res (comme récemment en avril Midi Pyrénées mais avant cela la Corse, la Réunion...), dans les CRP (Aquitaine, Rhí´ne Alpes...) connaissent des issues plus ou moins positives avec ici ou lí des renforts accordés sous forme de CDD le plus souvent, quelques CDI lí¢chés par les directions et quelques amélioration obtenues sur les conditions de travail.

Nous pensons qu’il est plus que temps de faire converger ces luttes locales en un fort mouvement national í Pole Emploi.

C’est pourquoi notre premií¨re revendication concerne la situation des personnels et en particulier de nos collí¨gues précaires : CDD, contrats aidés. Nous réclamons des renforts et la titularisation de tous les précaires í Pí´le Emploi. Le gouvernement au contraire annonce des réductions í hauteur de 1,5% des effectifs pour faire des économies budgétaires. C’est une véritable provocation !
D’autant que Wauquiez nous ressort sa lubie de mettre tous les agents des structures en premií¨re ligne « Si on a fait Pí´le Emploi, c’est pour quoi ? Plutí´t que d’avoir deux services de gestion informatique, on en ait plus qu’un. Plutí´t que d’avoir deux services de DRH, deux services juridiques, on en ait plus qu’un. Et que ces équipes, qui faisaient du travail dans les arrií¨res boutiques, on puisse les redéployer pour qu’elles soient au contact des demandeurs d’emploi, qu’elles améliorent le service rendu aux demandeurs d’emploi et aux employeurs. » (extrait interview RMC du 12 mai 2010). C’est une insulte aux métiers exercés dans les fonctions appui et surtout un grand mépris pour nos collí¨gues dont les conditions de travail sont tout aussi dégradées depuis la fusion.
Quant í nos collí¨gues précaires ils sont eux aussi de plus en plus mal traités, sous formés, mis souvent í des postes parmi les plus difficiles (accueil, plateforme) et leurs perspectives de CDIsation dépendent le plus souvent du bon vouloir des directeurs.
Suite aux luttes engagées, la DG annonce la transformation en CDI des contrats CDD de certains collí¨gues affectés sur les dispositifs CRP ou CTP mais seulement pour 400 d’entre eux. C’est insuffisant ; nous devons maintenir et augmenter la pression pour faire plier nos directions sur cette revendication essentielle de la suppression de la précarité í Pí´le Emploi.

D’autres mouvements de lutte engagés ont beaucoup de points communs avec nos revendications : grí¨ve des chí´meurs, lutte des sans papiers, contre réforme des retraites. Lí aussi des convergences, des ponts devront s’établir pour faire plier ensemble les logiques des gouvernants et des directions d’entreprise. . Toutes et tous en grí¨ve í partir du 8 juin prochain

Fédération Solidaires SUD Emploi - 38, rue des frí¨res Flavien - 75020 PARIS - Tél : 01.55.82.18.07 - Fax : 01.55.82.18.05

www.sudemploi.org

Toutes et tous en grí¨ve le 8 juin

COMMUNIQUE de PRESSE du 31 mai 2010

Depuis la validation de notre Plateforme Revendicative d’appel í la grí¨ve du 8 juin 2010, les déclarations et les intentions affichées tant par le gouvernement que par les Directions de Pole Emploi, ne font que justifier nos revendications légitimes et renforcer notre détermination.

Ainsi, le plan d’austérité du gouvernement va toucher de plein fouet les salariés, í commencer par les populations les plus fragilisées dont les chí´meurs et les précaires, ainsi que tous les personnels de Pí´le Emploi. Des effets désastreux sont d’ores et déjí prévisibles en termes d’emploi puisque les annonces gouvernementales pour Pí´le Emploi sont d’une baisse annuelle des effectifs de 1,5 % par an sur 4 ans dí¨s 2011 soit prí¨s de 3 000 postes en moins sur les 48 000 actuels. C’est tout simplement inenvisageable quand tout le monde reconnait l’impossibilité d’accomplir aujourd’hui nos missions de service public.

Ainsi, ce lundi 31 mai , les déclarations de Laurent Wauquiez indiquant que le dispositif Rebond pour les chí´meurs en fin de droit serait « opérationnel » dí¨s le 1er juin dans tous les Pí´le Emploi, constituent une véritable opération de poudre aux yeux.

Aucune communication interne en direction des agents, aucune disposition validée au sein des Instances Représentatives du Personnel, aucun finalisation des procédures spécifiques en matií¨re d’accí¨s aux contrats aidés, aux formations ou í l’aide forfaitaire mensuelle n’a été mise en Å“uvre et aboutie.

De plus, ces mesures se trouvent placées sous le signe menaí§ant des injonctions du Président de la République ; tout chí´meur qui refuserait l’une de ces « propositions » se verra radié.

Une nouvelle fois, les personnels de Pí´le Emploi, en premií¨re ligne, vont se trouver en difficulté pour répondre aux sollicitations pressantes et légitimes des demandeurs d’emploi qui voudront faire valoir leurs droits.

Et pendant ce temps, le législateur multiplie les projets de loi pour renforcer la répression contre les demandeurs d’emploi (cf projet loi LOPPSSI 2 visant í assermenter certains collí¨gues dans le cadre de la sacro sainte lutte contre la fraude), ou pour libéraliser encore plus le marché du placement (cf projet loi sur les chambres consulaires qui inclut un article visant í ne plus mettre de conditions pour devenir un OPP [Opérateur Privé de placement, ndlr]).

Toutes ces régressions sociales, tous ces effets d’annonce gouvernementaux visent í fragiliser Pí´le Emploi et ses personnels et í ouvrir en grand le marché juteux de l’emploi aux appétits de sociétés privées internationales dont la seule logique est le profit maximum.

Nous refusons de nous laisser broyer par cette logique marchande et nous appelons tous les personnels í participer massivement au mouvement de grí¨ve du 8 juin 2010.

SNU Pí´le emploi -FSU
Solidaires SUD emploi
CGT
SNAP

Grí¨ve des Chí´meurs - Soutien aux actions collectives des chí´meurs et précaires - Solidaires SUD Emploi / Union syndicale Solidaires


17 affiches pour la grí¨ve des chí´meurs - CAFards, Montreuil

Lettre ouverte de quelques précaires aux conseillers de Pí´le Emploi, Mcpl, Rennes

Unedic, les mobiles du crime - Pollen

Pétition : Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde. La Coordination doit íªtre relogée

Nous sommes tous des inter-mutants du spectacle ! - 1996





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0