CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Actions !  >  Piquets mobiles í Brest : galerie commerciale, dépí´t pétrolier au port de commerce et gare bloqués

Piquets mobiles í Brest : galerie commerciale, dépí´t pétrolier au port de commerce et gare bloqués

Publié, le mardi 19 octobre 2010 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : vendredi 22 octobre 2010


Brest : Blocage de la galerie commerciale Jean Jaurí¨s Piquets brestois
Bilan d’action

Le samedi, 16 octobre, í l’issue de la manifestation intersyndicale (ayant rassemblée 25 000 personnes), un cortí¨ge de 150 personnes réunis place de la Liberté sous une banderole « ici on bloque l’économie ». L’objectif proposé est approuvé collectivement : faire fermer une grande galerie commerí§ante de Brest, l’espace Jaurí¨s et le magasin Printemps. Au blocage étaient présents des étudiant-e-s, plusieurs salarié-e-s, des non-syndiqué-e-s, des membres des syndicats CNT et SLB, des personnes du collectif des chí´meurs et précaires « en marche contre l’injustice sociale ».

Notre passage dans la principale rue commerí§ante de Brest a occasionné quelques fermetures temporaires de magasins. La galerie marchande a été perturbée durant une heure et demi, parallí¨lement certains clients enfermés dans le centre commercial continuaient í faire leurs emplettes.

Nous appelons í multiplier et í amplifier ce type d’actions de grí¨ves, de blocage et d’occupations. Un nouvel appel est diffusé pour la prochaine manifestation du mardi 19 octobre. Le prochain rendez-vous est fixé í la fin de la manifestation, aux envions de midi et demi, pour un repas collectif place de la Liberté.

Par des...

PIQUETS MOBILES
BLOQUONS LA VILLE !
PIQUETS VOLANTS,
BLOQUONS L’ARGENT !

« ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢« ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢

Lire également :

Dans chaque ville, piquets mobiles !

« ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢« ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢ « ¢  »¢

Blocage du dépí´t pétrolier au port de commerce

Bilan action

Le rendez-vous a été donné í 4h du matin ce lundi 18 octobre, pour bloquer le dépí´t pétrolier situé sur le port de commerce. Entre 80 et 100 personnes ont répondu í l’appel. Parmi nous, étaient présents des syndicalistes de FO, du SLB, de la CNT, des salarié-e-s, des étudiant-e-s, des non-syndiqué-e-s, des membres du collectif de chí´meurs et précaires « en marche contre l’injustice sociale ». En un quart d’heure, la police et le sous-préfet arrivent sur les lieux alors que les piquets commení§aient í peine í danser. Ils ont pour ordre de débloquer l’entrée du dépí´t pétrolier. Au bout de 30 minutes, nous décidons de dégager l’entrée du dépí´t pour aller bloquer les deux ronds-points qui mí¨nent au site pétrolier. Dans le mouvement amorcé vers les ronds-points, une quinzaine de camions réussissent í franchir le piquet, í charger en carburant, et í repartir, le tout escortés par la police.

Malgré cet épisode, les deux piquets mobiles ont durant 7 heures maintenu effectif le blocage du dépí´t. Nous avons mis en place un barrage filtrant empíªchant les citerniers d’entrer, ces derniers se montrant plutí´t timorés mais néanmoins solidaires. Les citerniers ont pour une partie stationné aux alentours des piquets, d’autres ont fait marche arrií¨re en direction de leur entreprise. Nous avons été durant l’ensemble du blocage une quarantaine de personnes par rond-point. Soupe, café, brasero, chants, jeux et barricades ont traduit la bonne ambiance régnante.

A 11h30 nous nous préparons í passer la journée, la soirée et la nuit sur place, un planning de roulement pour tenir les piquets est réalisé. A midi, 20 minutes aprí¨s avoir été prévenu de la venue imminente de la police, les bleus habillés en tenues anti-émeutes débarquent. Nous avons alors décidé (malgré nous) de lever le camps. Nous étions alors prí¨s d’une trentaine de personnes sur chaque rond-point.

Les piquets mobiles s’en sont allés mais reviendront dans les heures ou les jours í venir. Le prochain rendez-vous est fixé au mercredi 20 octobre, 5h du matin devant le dépí´t pétrolier du port de commerce (í deux pas d’Océanopolis). Nous laní§ons un appel í soutien aux différentes Assemblées Générales et aux individus prí¨s í se mobiliser. Poursuive ce blocage économique nous paraí®t crucial étant donné que le carburant constitue, aujourd’hui, un des points les plus stratégiques pour faire plier le gouvernement. Nous appelons í multiplier ce type d’action de piquets de grí¨ve mobiles ayant pour but de bloquer l’économie.

Par des...

PIQUETS MOBILES,
BLOQUONS LA VILLE !
PIQUETS VOLANTS,
BLOQUONS L’ARGENT !

POUR LA CONSTITUTION D’ASSEMBLEES LOCALES AUTO-ORGANISEES
POUR LE BLOCAGE TOTAL JUSQU’AU RETRAIT DE LA CONTRE-REFORME !

Source : http://nantes.indymedia.org/

Occupation de la gare

Ce mardi 19 octobre, plus de 20 000 personnes ont manifesté dans les rues de Brest. A la suite de la manifestation, un pique-nique était prévu devant la gare en soutien aux cheminots en grí¨ve depuis une semaine. Sur place, nous étions alors 300, dont de nombreux syndiqués de Sud-Solidaires, de FO, quelques uns de la CGT, du SLB et de la CNT, des chí´meurs et précaires du collectif « en marche contre l’injustice sociale », des étudiants et des non-syndiqués.

Suite í une proposition d’aller ensemble bloquer les trains, le cortí¨ge s’est tranquillement dirigé vers les quais puis vers les rails. Au bout de 30 minutes alors que nous nous appríªtions í amener la nourriture sur place, les gendarmes mobiles et les flics en tenue anti-émeute sont intervenus. Ils nous ont alors poussé vers la sortie, n’hésitant pas í matraquer les bloqueurs. Bilan, 5 blessés dont 4 emmenés í l’hí´pital. Au final, nous avons été évacués peu aprí¨s 14h. Nous avons cassé la croí »te juste devant la gare.

De jours en jours la répression étatique se durcit : Lorient, Vannes, Saint-Nazaire. Nous dénoní§ons les violences policií¨res qui demeurent la seule réponse du gouvernement face í la mobilisation. Malgré la peur nous sommes déterminés í tout bloquer.

Les piquets mobiles s’en sont allés mais reviendront dans les heures ou les jours í venir. Le prochain rendez-vous est fixé au mercredi 20 octobre, 5h du matin devant le dépí´t pétrolier du port de commerce (í deux pas d’Océanopolis). Nous laní§ons un appel í soutien aux différentes Assemblées Générales et aux individus prí¨s í se mobiliser.

Poursuive ce blocage économique nous paraí®t crucial étant donné que le carburant constitue, aujourd’hui, un des points les plus stratégiques pour faire plier le gouvernement. Nous appelons í multiplier ce type d’action de piquets de grí¨ve mobiles ayant pour but de bloquer l’économie.

Par le collectif « en marche contre l’injustice sociale »


Plus d’informations : http://engreve.wordpress.com/
http://grenoble.indymedia.org/
http://www.hns-info.net/spip.php?mot14
http://juralibertaire.over-blog.com/
http://nantes.indymedia.org/
https://paris.indymedia.org/
http://rebellyon.info/
http://rennes-info.org/
http://www.solidaires.org/rubrique3...
http://www.7septembre2010.fr/

C’est pour tout le monde que chacun se bat ! Parents en lutte

Appel des lycéens de Rennes et de la fac de Rennes 2

Contre l’exploitation, bloquons l’économie !

Blocage d’un centre des impí´ts, de la rocade et d’un hyper puis du dépí´t pétrolier í Rennes

Précaires et scolarisés en action : Rues marchandes, centre commercial, plate forme logistique et laiterie bloqués í Rennes

Retraite : í 95 ans, je n’aurai pas mes trimestres

Comme Maryvonne í Brest, va falloir pointer í Pí´le emploi í 80 piges

Pas de retraite pour les précaires, y a-t-il une vie avant la mort ?

Les banques s’engrí¨cent ! Jeudi 24 juin, grí¨ve des chí´meurs !

Appel de la coordination des collectifs de chí´meurs et précaires : tous en grí¨ve í partir du lundi 3 mai !

Ni emploi forcé, ni culpabilisation, ni management, grí¨ve des chí´meurs !

17 affiches pour la grí¨ve des chí´meurs - CAFards, Montreuil

Grí¨ve des chí´meurs : Nous ne devons rien ! Nous voulons tout !
(manifestation retraite, Paris 24 juin)





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0