CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2010  >  Autres communiqués année 2010  >  Le SYNDEAC demande au Maire de Paris de sursoir à l’expulsion de coordination des intermittents et précaires (idf) et de rouvrir les négociations

Le SYNDEAC demande au Maire de Paris de sursoir à l’expulsion de coordination des intermittents et précaires (idf) et de rouvrir les négociations

Publié, le lundi 22 novembre 2010 | Imprimer Imprimer | |
Dernière modification : jeudi 9 février 2012


Lundi 13 février 2012
18h Réunion d’information et d’échange
à l’appel du SYNDEAC, « défendre le service public de l’art et de la culture »

, 18H, Théâtre Paris-Villette, 211, av. Jean Jaurès, Paris 19e, M° Porte de Pantin :

• le budget 2012 de la DRAC : gel de 6%, mandats de révision,…

• crédits alloués au spectacle vivant par les collectivités territoriales ; co-financements État/collectivités ;

• conventions et labels ;

• programme culture des candidats à l’élection présidentielle ;

• création d’agences et remise en cause des missions et financements du ministère de la Culture : les Centre nationaux de la musique, des arts plastiques, du spectacle vivant ;

• la défense des droits sociaux des artistes et techniciens du spectacle (retraite, congés spectacles, annexes 8 et 10).

Communiqué de presse du 22 novembre 2010

Le SYNDEAC réagit à la menace d’expulsion de la coordination des intermittents et précaires d’Ile-de-France.

Depuis 2003, la coordination défend le droit des intermittents et précaires. Elle a pu accomplir un travail d’expertise considérable et mettre en place un réseau d’entraide et de solidarité, unique en son genre. Installée depuis novembre 2003 Quai de Charente par la Mairie de Paris, elle y tient de nombreuses permanences d’informations et de soutien ainsi qu’une université ouverte.

La question du relogement de la Coordination des intermittents et précaires est à l’ordre du jour depuis plusieurs mois, en raison d’un vaste projet d’aménagement urbain de 200 hectares. La Ville de Paris a proposé deux solutions de relogement qui ont été déclinées par la Coordination car elles ne permettaient pas le maintien dans des bonnes conditions des activités existantes, notamment en termes d’accueil du public.

Depuis le mois de mai dernier le dialogue s’est interrompu entre la Ville et la Coordination, et, la Semavip, société d’économie mixte de la Ville de Paris, a décidé d’assigner la CIP Ile-de-France au Tribunal d’Instance. Celui-ci vient de rendre un jugement ordonnant l’expulsion de la Coordination des intermittents et précaires, ainsi que le versement d’une astreinte mensuelle de 5 500 euros par mois, à compter du mois de décembre 2009. Désormais, la Coordination des Intermittents et Précaires est expulsable à tout moment.

Pourtant, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, s’était engagé publiquement à plusieurs reprises à ce que : « la Coordination ne serait pas à la rue » et qu’il n’y aurait pas d’expulsion sans relogement.

À l’heure où la situation devient de plus en plus difficile pour l’ensemble des techniciens et des artistes intermittents du spectacle, où la précarité gagne du terrain dans notre pays, il est primordial de ne pas rajouter du chaos en sanctionnant la Coordination qui joue un rôle essentiel et indispensable sur le plan de la solidarité dans nos professions.

À la veille de la renégociation du protocole de l’assurance chômage, les sanctions prononcées à l’encontre de la Coordination des Intermittents et Précaires d’Ile de France constituent une attaque violente faite aux artistes et techniciens et un signe négatif très fort donné à l’ensemble des professionnels de l‘art et de la culture.

Le SYNDEAC demande à la Ville de Paris de rétablir le dialogue avec la Coordination des Intermittents et Précaires d’Ile-de-France, en vue de trouver une solution de relogement dans les plus brefs délais, pour permettre le maintien et le développement de ses activités et de ne pas donner suite à l’astreinte réclamée par la Semavip.

Le Conseil National du SYNDEAC
Le 22 novembre

Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles
8, rue Blanche, 75009 Paris
http://www.syndeac.org/

Monsieur le Maire, mon cher Bertrand, / Expulsion de la Coordination des intermittents et précaires ? Inadmissible ! - Synavi / La Coordination des intermittents et précaires est désormais expulsable à tout moment.

Pétition : Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde. La Coordination doit être relogée



Quand le RSA donne le la, Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère - L’Interluttants n°29, hiver 2008/2009....

Comme le disent des camarades belges : Les désirs ne chôment pas .

Ni dette, ni culpabilité, ni honte, s’organiser !

Pourquoi occuper les Pôles emploi ? MCPL - Rennes

Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :

Permanence d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle
Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap cip-idf.org

Permanence précarité
Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org

Les lundi de 15h à 17h30
à la CIP, 13 bd de Strasbourg, M° Strasbourg Saint-Denis
Tel 01 40 34 59 74

La coordination a dû déménager pour éviter une expulsion et le paiement de 100 000 € d’astreinte. Provisoirement installés dans un local municipal exigu, nous vous demandons de contribuer activement à faire respecter l’engagement de relogement pris par la Ville. Il s’agit dans les temps qui viennent d’imposer un relogement qui permette de maintenir et développer les activités de ce qui fut un centre social parisien, alors que le manque de tels espaces politiques se fait cruellement sentir.

Pour contribuer à la suite :
• faites connaître et signer en ligne Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde.
• indiquez à accueil cip-idf.org un n° de téléphone afin de recevoir un SMS pour être prévenus lors d’action pour le relogement ou d’autres échéances importantes et urgentes.



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0