CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Interluttants  >  Dazibao de nulle part

Dazibao de nulle part

Publié, le samedi 4 décembre 2010 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mardi 24 janvier 2012


Il fait froid dans ce monde et cela commence à se savoir

Voici un florilège de commentaires rédigés dans l’éther du ouaibe parmi les milliers de signataires de Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde. Comme des inscriptions griffonnées sur un plâtre à la cafet’ de l’hôpital où le proche est immobilisé, quelques traces d’un attachement à ce se fabriquait dans et hors cet espace libre que fut l’immeuble du 14 quai de charente. À sa publication, la Maison de la grève venait elle aussi d’être expulsée à Rennes, autre ville socialiste...).

En mai 2011, pour éviter une expulsion et le paiement de près de 100 000 € d’astreinte, la coordination a dû déménager. Depuis un provisoire placard municipal de 68m2, nous vous demandons de contribuer à faire respecter l’engagement de relogement pris par la Ville de Paris. Il s’agirait de reprendre et développer les activités de ce qui fut de fait un centre social parisien, alors que le manque de tels espaces politico-culturels se fait cruellement sentir.
Pour contribuer à la suite, indiquez à accueil cip-idf.org un n° de téléphone afin de recevoir un SMS pour être prévenus d’actions pour le relogement ou pour d’autres échéances importantes.

Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :
Permanence CAP d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle, lundi de 15h à 17h30. Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap cip-idf.org
Permanences précarité, lundi de 15h à 17h30. Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org
À la CIP, 13bd de Strasbourg, M° Strasbourg Saint-Denis
Tel 01 40 34 59 74 Pour soutenir la coordination des intermittents et précaires, envoyez vos chèques à l’ordre de AIP à la CIP-IdF, 13bd de Strasbourg, Paris 75010. Sur demande une attestation peut vous être fournie.

Je déteste les pétitions...

Quelle honte !!!!

Vive la permanence du quai de la Charente, car, si je n’avais pas eu des conseils éclairés, ma situation aurait été très difficile après mon congés maternité.

Quand j’ai eu besoin de vous, vous étiez là. Encore merci et bon courage à vous tous. Je signe et fait diffuser cette pétition

Je salue cette Dame pour son courage à enreprendre encore à son âge le combat de cette injustice.Espérons qu’elle ne soit pas lettre morte.

ni intermittente, ni précaire reconnue mais employée du CDD récurrent et précaire quand même ! Je soutiens votre initiative de partage, de solidarité, de croisement d’initiatives,de pépinière d’idées nouvelles pour un futur différent ! Merci d’exister et dommage qu’en province vous n’ayez pas des antennes ! Ne baissez jamais les bras car vous êtes dans le juste...

il faut que des lieux comme celui ci existe, il en va de la liberté de tous

Sous un ersatz de plage, le béton armé de dizaines de milliers de m2 carrés de bureaux ; derrière les discours compassionnels qui tiennent lieu de politique sociale, la haine des ratés de la concurrence et autres déviants de la réussite, le contrôle des pauvres et leur expulsion ; des déclarations d’amour aux artistes et à la culture, avec les sondages et le CAC 40 pour seul horizon... Elle est pas belle la métropole socialiste !

Merci pour votre endurance

Y’en a marre, marre des paaauuuvreus..

Le seul lieu à Paris qui sache répondre clairement aux question sur le calcul des droits Assedic pour les intermittents.

Je suis moi-même au chômage. La précarité, je connais bien et je suis complètement d’accord avec ce que vous écrivez ou dites.Vous avez le mot juste, c’est du vécu. je le sais parce que je vis ce que vous décrivez tous les jours.Félicitations aussi parce qu’il n’y pas de « misérabilisme » non plus.Juste l’envie de garder sa dignité, et c’est extrêmement important pour continuer de se battre.Voilà ! Ce que vous écrivez me fait énormément de bien au mental, alors, merci pour çà !

ce n’est pas tant l’espace que vous occupez qui les emmerde, c’est ce qu’il représente de dangers potentiels pour un système qui prône de plus en plus clairement la pensée unique ne baissez surtout pas les bras

je loue un apartement grace au RSA et a cause du pole emploi on vas me sucrer le RSA par zel et mepris du pole emploi un future delinquant je V m’en prendre a tout le monde.... cachez vous G la HAINE S-O-S D’un jeune detresse S-O-S

Qu’avons-nous fait du feu Prométhéen ?

le débat démocratique n’a de sens que s’il respecte la contradiction.

Ancienne intermittente du spectacle (2 fois SDF pendant cette période, avec 2 enfants à charge sans pension alimentaire pas facile) j’ai quittée ce statut en esperant une reconversion positive qui me sortirai de ce guépier : 12 ans après au résultat c’est pire !  Je viens de subir la restructuration de l’assurance-chômage : 2 contrats de travail d’affilés ne se cumulent plus au niveau des droits ouverts assedic. On vous prolonge vos droits en calculant la différence entre droits ouverts et droits acquis (ex : 1 contrat de 6 mois = 6 mois de droits au chomage ouvert : suivit d’un contrat de 7 mois = droits ouvert 7 mois moins les 6 déjà ouvert = on vous rajoute 1 mois de droit ouvert en plus, c’est tout ! Plus moyen de s’en sortir et de repousser vos assedics (en attendant un CDI qui, hélas, n’arrive jamais) ! Total me voilà au RSA. Alors courage accroché vous 

Pour la bio-diversité culturelle dans nos villes.

Avec vous contre cette société barbare

si besoin je peux me deplacer

Solidarity worldwide. Merci pour des soirs.

laissez le nous !!!!!!!!!

Merci a la Cip-idf de m’avoir aidé, par son expertise et ses actions, a récupérer mes droits assedic bloqués depuis 10 mois.

J’ai moi-même été licencié par Delanoë début 2002 (refus de titularisation après avoir réussi le concours d’attaché de la Ville de Paris).

L’essence de la création est la précarité : étouffer celle-ci c’est immoler celle-là.

Non aux expulsions de lieux inhabités.

l’individualisme nous momifie

il semble que déjà l’intermittence ne soit pas une sinécure ! faut-il en plus les mettre à la rue ? nous finirons pas nous y retrouver tous ...mais alors gare !

Ce lieu est absolument INDISPENSABLE !!!!

En avant pour des temps meilleurs.

Merci à la CIP-IDF de nous avoir accueillis quand nous étions en panne de local. Il faudrait dire un mot des moyens mis à la disposition des associations qui concourent à la vie sociale, culturelle et politique de Paris et de sa région..

parce que, pour, à coté, ensemble, toujours, longtemps...

Virée du système intermittent après 20 années de bons et loyaux services, précaire depuis

C’est un lieu unique dont la perte serait irréparable. Ne laissons pas faire.

Debout unis pour résister et rêver le monde

Il faut le voir pour y croire

je n’en ai qu’un seul, vous êtes formidable ! en plus de votre professionnalisme, on trouve chez vous, dans votre petit lieu, écoute, partage et grande humanité...

Viva Zapata !

Merci pour ce que vous faites. Et pour poursuivre l’aide que vous apportez, un lieu est indispensable !

petition imperieuse , mais comment faire reculer une Mairie qui s emmele dans des projets qui gelent toutes initiatives porteuses de vie. Avec vous.

Celles qui vivent, ce sont celles qui luttent ... et bien, nous vivons !

Cette structure et son lieu sont nécessaires à l’information des précaires (nous en avons besoin dans la jungle des textes du Pole emploi, de la CAF, de l’UNEDIC). C’est aussi un lieu qui nous permet de nous retrouver et de partager des activités, ce qui n’est pas possible au travail (où nous entrons et ressortons, sommes souvent sur le terrain, et sommes souvent ’extérieurs’ au ’bureau’). L’expérience humaine proposée par la Coordination des Intermittents et Précaires est rare, précieuse, nécessaire : nous, membres de la Coordination des professeurs de philosophie de l’académie de Lille, sommes particulièrement attentifs à que les moyens, les lieux, lui soient donnés pour lui permettre de poursuivre sa démarche, inconditionnellement.

Ce lieu a accueilli de nombreuses conférences, expositions, partage de savoirs, concerts de soutien, il ne faut pas qu’il ferme sans relocalisation valable ! L’ensemble immobilier prévu à sa place devrait incorporer ce lieu plutôt que l’anéantir.

y commencent a me courrir sur le haricot !Pour le partage et l’indépendance, contre le fric et l’uniformisation.

Jusqu’où ne descendront-ils pas ?

courage ! ne lachez pas l’affaire. Les précaires ont plus que besoin de lieu tels la CIP !

Soutien aux espaces libres, aux infrastructures libres et aux systèmes libres. La vie culturelle des interstices de la cité.

plus nous allons dans les années,plus nous régréssons,putin heureusement que mes grand parent ne sont plus de ce monde pour voir cela !!!!ils se seraient battus pour rien !!!!Moi petie fille et fille d’émigrés,je ne suis pas fiére de ce pays dans lequel je suis née,et je le dis haut et fort,et pour courronné cela,j’ai moi méme 2 enfants de papa d’autre origine !!!!la mixité bien belle !!!et de futures filles de gauche !!!

La possibilité et le droit à un salaire, à des revenus légaux, pour les artistes de la scène et les techniciens des arts et des spectacles est un enjeu de civilisation essentiel et extrêmement fragilisé par de subtiles images et discours manipulateurs depuis quelques années

C’est scandaleux cette gabegie avec des lieux pour happy fews comme le 104 tout en laissant crever les précaires qui essaient de s’organiser. Et ça se dit de gauche ?

J’ai besoin de culture et ces gens là triment pour nous en apporter

Faire valoir les lieux vides dans Paris, et dire Réquisition et occupation si la Mairie de Paris ne prend pas de décision

les locaux de l’ancien siège de l’UNEDIC, rue de Reuilly, sont maintenant quasiment vides et ils sont vastes... La CIPIDF pourrait peut-être s’y installer ?

Nous avons eu l’occasion de venir manger un midi avec des patients de l’hôpital de jour de Bondy et personne n’oublie l’accueil des gens de ce lieu avec vaisselle autogérée, nous avons pu voir un film sur un sujet que nous travaillions avec deux des intermittents et précaires, nous avons trouver là une vivacité de réflexion et une ouverture exceptionnelle. Qu’ils aient un lieu grand et beau est du domaine du service aux citoyens de Paris et grand Paris.

preservons un peu de culture dans ce pays en pleine decadence

Res communis !!

C’est un organisme indispensable qui la pour nous guider et réponds à nos questions dans le labyrinthe de l’intermittence. Amitiés J’ai rencontré là bas des jeunes femmes artistes enceintes venues s’informer de leur droits et personnellement vu tous les changements de statu j’ai consulté sur place pour connaitre mes droits lieu aussi important que les maisons du droits ouvertes pour les plus démunis.

c’est une honte, une dégradation de notre système social et des acquis sociaux. la misère s’installe aux portes de la richesse en toute indifférence de part et d’autres de nos élus politiques...

Même si en tant que Photographe je ne suis pas concidéré comme intermitant du spectacle je suis pour autant solidaire à votre mouvement car c’est par la solidarité que nous ferons reculer la précarité !

Il me semble que toutes les actions de la Coordination des intermittents et précaires, pour de nouveaux droits, ont bien profité, y compris au niveau des institutions représentatives (remember la Proposition parlementaire de loi), à ceux qui, aujourd’hui, prétendent que la CIP-IDF serait redevable aux édiles... Comprend qui peut (ou qui veut). 

Que ceux qui se prétendent de gauche fassent leur boulot sans barguigner !

l’essentiel n’est pas d’être utiles aux dominés mais nuisibles aux dominants.

Association culuturelle et d’entraide avec les sans papiers

KEEP THE FAITH !!!!!!!!!!!

Tenez bon - pourquoi ne pas allez dormir à la Mairie de l’Hotel de Ville ? Le Maire de Paris doit tenir ses engagements envers les membres du CIP.

Les squats sont très importants pour le logement des personnes, surtout sur Paris, mais encore pour l’accueil d’artistes qui ne peuvent pas avoir d’atelier ou de studio de répétition.

Il est plus que dommage de voir que la gauche ne fait rien pour aider cette population précaire. Il n’y a pas que les couloirs de bus et Velib’ dans la Ville, il y a des êtres humains et certains souffrent de plus en plus. Merci encore pour avoir débloqué mes droits auprès de Pole Emploi.

Non non non et non !

Tous les mouvements ont besoin d’espace.

M. Delanoë, relogez les intermittents et précaires. La CIP-IDF ne réclame pas l’aumône, elle fait gratos le boulot que les élus dits de gauche ont renoncé à faire !

Quand-même ...

les auteurs n’ont aucun statut...

malgré son manque de volonté d’actions politique de bloquage qui a surement provoqué sa propre perte, la coordination des intermittents doit continuer de vivre.

on se défend, non mais...

bon courage les loulou lachez pas le boudin

si ça tourne mal et que l on vous expulse malgre la petition je peux provisoirement vous preter plusieurs pieces dans une maison que j ai la chance de posseder en provence et ou il y a de la place ;bon courage a vous tous 

Pas de commentaire juste de l’action

blurp !! encore !!!

Nous devons pouvoir nous réunir et réfléchir ensemble . Vous nous avez déjà suffisamment séparé de part les réformes. Laissez nous penser ensemble

Depuis 2003, La Coordination des Intermittents et Précaires fait le travail d’un syndicat qui n’existe plus ... De ce fait, la coordination est un outil de défense fondamental pour toutes nos professions « artistiques ». Il faut les reloger absolument.

C honteux ! comme dab !

Les intermittents survivent à peine. Veut-on la mort de la culture, sauf TF1 ???

Je soutiens ce lieu qui tente de mettre en place des pratiques de solidarité et d’échange au-delà de l’assistanat.

La liberté de création commence toujours par l’appropriation d’un espace... Supprimer la CIP, c’est museler des groupes sociaux qu’on écoute déjà trop rarement !

Intermittents en colère, intérimaires en collant

LA CRISE ! SALAUDS DE PAUVRES ! QUE N’Y A T’IL QUE DES NANTIS ! MOI C’EST ANTI CONNERIE ANTI MANIPULATION ! ANTIGONE !

Le lieu est très bien et ce situe dans un endroit idéal au bord du canal. Il sera intelligent de le maintenir tel quel à cet endroit

Je suis admiratif et infiniment reconnaissant envers un collectif qui se dévoue sans compter depuis tant d’années pour communiquer, informer, accueillir et aider tant de personnes qui se sentent souvent très isolées dans leur métiers. Un lieu où l’on se sent compris, écouté et défendu face à une machine tentaculaire dont on ressent de plus en plus l’idéologie inhumaine, n’est-ce pas là l’honneur d’une société qui se dit civilisée ?

Un lieu de permanence pour les intermittents et précaires : un lieu pour se poser quoi ? Ca doit pouvoir se trouver dans une ville comme Paris. Si M. Delanoë, maire proche des artistes, en principe, ne le fait pas, qui peut le faire ? Il va le faire.

Vous m’avez sauvé la vie face a cette destruction de la vie culturelle qui est mise en place des nos jours, vous m’avez aidée sans aucun échange que celui de faire justice et pour cela je vous remercie encore et encore. C’est rare de trouver une aide aussi altruiste que celle que vous m’avez apporté. Un grand remerciement et une enorme gratitude vous reviens de ma part.

ouvrons les lieux pour qu’ils ouvrent leurs yeux.

véritable indicateur social et d’utilité publique cette structure fait partie des partenaires sociaux et a sa place dans les instances paritaires de négociations tel que les fédérations du spectacle Jazz, Rock..., tel que le « réseau ressources » sous jascent aux ministères, l’IRMA, Hors les murs..., les syndicats du spectacle...ou encore « Culture Bar/Bars »..., et révèle la réalité du terrain !

Bon courage ! Et je ne vous souhaite pas un torticolis

Par solidarité, par nécessité, par besoin, par désir, par conviction, par motivation, par rébellion, par opposition, par foi, par nature, par culture, par soutien, par courage, et par tous les pores de ma peau... je signe j’accuse je défends je me bats... sauvons la culture, les artistes, les arts... résistons !...

investissons un ministère celui de la culture par exemple et amenons des tentes

les comptes ne sont plus à rendre mais à prendre sans attendre. Ni mieux...ni traître !

Une attaque de plus qui je l’espère rempli le bol de la colère et l’exaspération d’une goutte de plus qui conduira la révolte nécessaire contre la société du tout marchand. 

Je vous apporte tout mon soutien dans cette lutte !

Amours et révoltes toujours !

carence de politique sociale, vue économique de « bout de lorgnette » et inflation immobilière... : bravissimo !!!

Je propose que vous installiez des bouteilles de gaz, que vous appeliez les médias et que votre menace (demander à des bons comédiens) de faire sauter le bâtiment (en solidarité aux ouvriers des usines), soit accompagnée d’un communiqué murement préparé.... Q’un appel soit lancé aux intermittents du spectacle, (+++) pour une méga-gigantesque manifestation nationale pour un retentissement historique... (prévoir sac de couchage, nourriture pour une semaine...). Non mais alors quoi merde !!! 

Vous êtes les seuls à pouvoir représenter les artistes et technicien du spectacle vivant et de l’audio-visuel et en général tous les précaires. On a les travailleurs SDF, des travailleurs sans papier, des français ne pouvant prouver la nationalité de leur parent sont soupçonnés, les chômeurs et rsa-iste sont soupçonnés de profiter du système, et aujourd’hui les coordinations, seul organismes vraiment compétents se retrouvent SDF. Si c’est ça le progrès, alors je ne sais plus ce que progresser veut dire ...

Demandons 0,1% de l’aide accordée aux spéculateurs

Proche de chanteurs et de musiciens, folle de concerts, de musique, de festival, je connais l’importance des intermittents. Sans eux, plus de spectacles. Alors qu’on les laisse exister. Il y a surement d’autres endroits dans Paris pour « fabriquer » d’énièmes bureaux ou logements pour bobos !

Tenez bon ! merci d’être là.

et une pétition de plus, que je signe bien sûr puisqu’on est en train de se faire croquer par tous les bouts ; alors quand est ce qu’on prends la vitesse supérieure pour contester cette dégradation permanente ? bon courage dans votre lutte

Le local de la CIP/IDF est un lieu indispensable à l’élaboration concrète de réflexions et de pratiques alternatives. La liberté, l’égalité et la solidarité en sont à la fois les fins et les moyens. C’est un espace unique à Paris, et cette rareté est déjà en soi une aberration. La disparition de ce foyer de création, tant politique qu’artistique, serait une mise au pas supplémentaire faite au profit d’un système n’ayant que la soumission comptable comme perspective indépassable.

une mairie de gauche, comme chacun le sait !

je suis pour la guerre contre la politique de fabrications de la précarité.

Que l’énergie et le courage ne cessent de vous habiter pour mener à bien la lutte, nous sommes des vôtres.

Nous mettons votre pétition sur notre site

un toit c’est un droit. Application de la loi de réquisition, construction de logements et blocage du prix des loyers. Et le mieux : une révolution !

un jour tu travailles et puis plus rien et puis tu refuses, trop de boulot et puis plus rien... heureusement il y a la solidarité

soutien sans condition ! un lieu gratuit ouvert et militant

Il faut des lieux pour résister. Mais s’ils nous expulsent, on creusera des tranchées.

Les lieux comme celui-ci sont rares, ils ne doivent pas disparaître car ils sont les laboratoires des solutions de demain 

Tout mon soutien à cette coordination qui m’a appris mes droits, et grâce à laquelle j’ai réussi à les faire valoir.

contre les projets destructeurs de vie menés par ce gouvernement et ses sbires !

je préconise des actions d’investissement aux seins des pôles emploi, avec réquisition des lieux et réquisition du personnel dirigeant afin que cesse les radiations ou au moins d’obtenir leur gèle. Je parle surtout pour les sans grades et sans métier dans les mains, plusieurs pauvres gens subissent le mépris et la radiation automatique

Un lieu unique, où l’on aime venir de loin, qui doit être pérénisé ! Tout le soutien possible de Metz !

Trop propre, trop dur, trop vide !!!

Le « 104 » est vide...pourquoi ne pas le squater ?

Pour tout soutient je serai là car la cip m’a deja donné de bon renseignements, inaccessibles à l’Anpe ou aux assedic.

Il est toujours très difficile de trouver des locaux pour se rencontrer, discuter, aider, réunir des jeunes afin d’empêcher les errances dans les rues. Il faut toujours être une association avec pignon sur rue, reconnue. Pour vous et toutes ces endroits ouverts aux gens de tout bord,il est nécessaire d’apporter toute manifestation de soutien quelle qu’elle soit

enfermés dehors...un scandale !

liberté égalité fraternité Quelle blague ! Toujours de plus en plus lamentable !

C’est pour ce PS là que nous sommes invités à voter aux Régionales ?? C’est quoi la différence avec l’UMP ? Leurs envies de grandeurs et de pouvoirs me donnent la nausée. Merci de tout ce que vous faites pour qu’il reste une chance aux personnes de ce pays de garder un tout petit peu d’ouverture d’esprit ! Merci beaucoup.

J’ai été plusieurs fois conseillé et aidé par la coordination, et ceci avec rapidité et grande clarté et compétence. C’est scandaleux qu’une mairie se disant de gauche ne fasse pas tout en son pouvoir pour sauver une telle réussite citoyenne et généreuse.

précaire, depuis trop longtemps, ce qui n’empêche pas d’avoir des idées, des envies, des projets, parmi lesquels faire entendre nos voix, ne pas lâcher, continuer à résister...

je soutiens et adhere aux formidable travail d’information et d’accompagnement que vous faites.

l’été n’est pas une marchandise

J’ai eu l’occasion de participer a plusieurs réunions au quai de la Charente, lieux convivial et nécessaire par excellence

Chimère de gauche décomplexée vers la droite l’illusion s’estompe mais que c’est long, vraiment trop long, la fin des patapoufs, notables, sociaux traîtres. Expulsez encore les rétifs, les putes, les chômeurs, les artistes... !  Votre tête, morceau de l’hydre hygiéno-capitaliste, nous apparaît de plus en plus nettement.  Mais que c’est long d’attendre de vous voir crever.

courage ! ne laissons pas mourir la solidarité !

Ouvrez même une antenne à bordeaux.... les besoins d’echanges sont là, flagrants, palpables....

yallah

Et Paris ce dit de gauche !!! Je rigole

je vois et vous rappelle

Comme nos ancêtres,Mozart en tête nous retounerons dans les fausses communes !!!! Pendant que d’ autres se payeront, châteaux et chapelles particulières, payer sur les droits de nos œuvres, qu’ils exploiteront, comme un bon pinard, ou une mine de diamants

Yoo

un lieu décent, est-ce trop demander

Oui au maintien de cette structure humaine qui contribue activement à dynamiser les rapports sociaux et à enrichir le débat politique/art.

Merci pour votre engagement dans la lutte des inégalités sociale

La ville de Paris a tout à gagner en permettant à la CIP de poursuivre son action. C’est à la vigueur des mouvements associatifs et militants que l’on mesure la vie d’une cité, pas en y comptant les congrès d’entrepreneur.

directement concerné par le sujet on soutient mais aussi parce qu’en famille on lutte, on lutte sur de nombreux fronts,solidarité

Soutenir la coordination des précaires et intermittans, c’est lutter pour accéder à un monde plus juste. Nous avons plus que jamais besoin de lieu ou la pensée peut encore s’explimer !

seul, on est rien !

Il faut protéger ce genre de lieux alternatifs qui permettent aux parisiens et aux touristes qui ont la chance de les connaitre de ne pas mourir d’ennui à Paris

de tout coeur contre le recul des libertés, contre l’expulsion des moutons qui ne veulent pas se fondre dans le troupeau 

En 2003, je suis passe plusieurs fois dans ce lieux et j’y ai trouvé de quoi nourrir mes convictions qu’un autre monde etait possible, comme à Christiania à Copenhague ou à Berlin... des volontés d’inventer un autre rapport à mon métier, aux Autres et à moi même. Résolument, plus rien ne serait comme avant et plus rien ne le fut...Sans doute ce lieux fut il pour d’autre que moi l’espace qui contribua à faire de nos utopies des réalités. Aussi doit il perdurer ici ou ailleurs comme un vivier d’espoir, de rêve et d’expériences. Alors s’ils faut continuer à mettre des coups de pied au cul de nos élus, s’il nous faut descendre dans la rue pour défendre notre droit à réinventer le monde, je suis déterminé à ce combat, il en va de notre dignité...

Courage !!!! On lache rien !!!

je m’unis à votre lutte pour la défense de toutes les libertés humaines face au capitalisme et à leurs bourreaux !! RESISTANCE !!!!

Le collectif NRV (Nous Restons Vigilants collectif de travailleurs sociaux salariés et en formation) est solidaire avec la CIP, lieu où nous avons participé avec d’autres collectifs à plusieurs événements au quai de Charente. Nous continueront d’être présent avec eux afin de poursuivre les liens qui ont enrichi nos réflexions et nos actions

Il est urgent de sauvegarder les lieux et places alternatives à Paris et environs, entendons des lieux ouverts libres inscrits et VISIBLE au quotidien.

on a besoin de musique pour vivre !!

Fraternité > Egalité > Liberté  C’est peut-être dans cet ordre qu’il faudrait appliquer ces belles idées.

pour que les mouvements collectifs ne soient pas éradiés.

soutien inconditionnel a la CIP et pour le maintien dans ce lieu indispensable des activités et de tou(te)s ceux et celles qui y participent quotidiennement

Nous pouvons penser qu’une certaine forme d’ignorance, de désintérêt voir d’inertie si ce n’est un egocentrisme forcené pousse à tant de désinvolture, de désintérêt et de mépris, mais peu être s’agit t’il d’autre chose, une volonté perverse de détruire, de massacrer tranquillement..

Que la force soit avec vous, jeunes padawans

Collectif transdisciplinaire toulousain, le Couac salue le travail précieux et exigeant mené depuis plusieurs années par la CIP-IDF, qui alimente, interroge, anime une large communauté de pensées heureusement non-conformes et non-uniques, bien au-delà de l’Ile-de-France. Ce lieu doit vivre et se développer !

c’est admirable d’avoir crée un lieu d’autogestion en plein Metropolis. Il faut que cela continue. Je suis de tout coeur avec tou(te)s celles et ceux qui créent sur les décombres d’un monde qui n’en finit pas de mouriner, des alternatives nouvelles, solidaires, sinon on y passe tous

Auxerre solidaire

Il est indispensable que les pouvoirs publics prennent conscience de leurs responsabilités face aux actes citoyens. La Ville de Paris devrait se rappeler à la fois cette responsabilité et les enjeux de sa propre famille politique en laquelle les citoyens ont mis leur confiance. La Ville se doit de respecter toutes les initiatives qui favorisent la démocratie de proximité, ses engagements et ses réalisations. La coordination des intermittents et des précaires est issue d’un mouvement de défense du droit des citoyens à faire exister plus justement la notion de droit et de justice social. Donner à la coordination un lieu d’expression et de structuration à la mesure de ses acquis et de ses objectifs est la marque significative d’une véritable éthique pour toute politique se réclamant de la solidarité.

solidarité intermittente et interprofessionnelle

Petit groupe joyeusement pratiquant de la CIP et formé par des intermittents, Abdullah ne peut que soutenir et encourager l’opposition à cette exclusion sans relogement !

Ce lien est VITAL !

que rajouter ? la situation est tellement moche ii il faut encore resister ? l’argent est là ; nous le savons qu’on arrete les mensonges !!

Ce lieu est nécessaire pour de nombreuses luttes dont les luttes antipatriarcales, féministes et transpédésgouines. 

principes de bon sens et valeurs communes, que le voilier CIP reste à quai : sur la rive, et pas dans les rêves !

C’est le désir d’un contrôle total de la précarité et de la pauvreté, afin de la maintenir, qui détruit toute forme d’auto-organisation

Pour soutenir l’un des (trop) rares lieux alternatifs parisiens encore debout...

Solidaire de ceux qui subissent l’injustice je m’oppose à toutes les énergies destructrices Ce lieu n’est pas payé à ne rien œuvrer, semble-t-il, alors en ces temps de vigilance et de Développement Durable je dois refuser ce qui participe à la déconstruction de l’individu et de sa conscience. Bravo je soutiens

la honte

bravo pour votre plate forme d’aide et de lutte

C’est dans ce lieu qu’AC ! a trouvé refuge après l’expulsion de son local 23 bis rue Mathis, expulsion ordonnée par ... la mairie de Paris.  Les précaires, la mairie de Paris ne veut les voir qu’individuellement et soumis dans les boites d’insertion.

abbiamo bisogno di una casa per andare in giro per il mondo.

A quand la grande addition, que nous posions l’opération au grand jour alignant les « + », les uns aux autres, comme autant de valeurs ajoutées que nous représentons et qui peuvent encore faire la différence !!! Stoppons les divisions et autres dividendes qui nous isolent, inventons la réunion des énergies positives !!! agitons les consciences en actes face à la propagande qui nous a, nous dévore.....

je vous adresse tout mon soutien, vous qui n’avez jamais manqué de soutenir, contre vents et marées, ceux qui comme moi, se sont retrouvés un jour ou l’autre dans la galère.

Dans ce lieux non marchand, nous avons pu travailler, chercher, expérimenter et échanger. Nos projets n’auraient pas pu avancer sans ces locaux et cet accueil. Nous tournons maintenant dans des « lieux culturels reconnus », mais rien n’aurait pu exister si nous n’avions pas pu travailler au 14 quai de charente. Nous réclamons avec la CIP des locaux décents, conformes à leurs exigences et l’annulation du procès. Cette ville de paris est pleine de lieux vides, donnez les !!

Pourquoi c’est toujours les mêmes qui profitent !!!?

Ces élus qui se disent de gauche sont à vomir !

Par les temps qui courent, tout espace de recours représente un immense secours.

après 6 ans de CDI me revoilà au chômage, la précarité à longue vie dans nos métiers

lieu indispensable. La resistance contre le berlusconnisme passe par des lieux de rendez vous. Le maire de Paris doit se surveiller lui même.

Un jour peut être nous n’aurons qu’a luter pour des choses légères.(un rêve ?)

Gagnez ce combat !

Le service public de l’emploi étant condamné à devenir un vaste machine à radiation, la CIP est plus indispensable que jamais

La création artistique est aujourd’hui riche en idées mais pauvre en moyens. Comédien amateur depuis 10 ans, le soutien des intermittents m’a toujours été nécessaire pour approfondir ma technique théâtrale. Concrètement, depuis 3 ans, le CIP-IDF a permis à ma troupe de trouver un soutien humain et logistique de qualité. Le Quai de la Charente étant devenu ce pont manquant entre professionnels et troupes.

Hétérotextuel Assez !  Assez d’hommes ! Assez d’hommages à l’homme !  Assez d’hommage à ses dommages ! Assez d’homme ici ! Dominés ! Assez d’hominidés sans terre !  Sous-dominants minés ! Assez d’homme ici ! Assez d’homicides ! Assez

Allons-y, bon dieu !

Je suis d’abord contre les expulsions,c’est lamentable d’en arriver là,sans trouver une solution alternative,et reloger les gens.

Si les gens n’étaient pas précarisés, nous n’en serions pas à faire des pétitions pour obtenir des choses qui coulent de source !!

J’étais là depuis 2003 dès la mise en lutte et l’élaboration du mouvement, le travail fut essentiel ! La vigilance des participants et des gens de réflexion ont su mettre en alerte nos métiers. Un habitat pour la structure CIP est essentiel, pour nous tous !

cela continue ! destruction systématique de tout ce qui fait lien, tout ce qui fédère, permet de réféchir et de s’enrichir intellectuellement ! nous vivons une époque totalement stupide

seuls ceux qui désirent habiter, habiteront la terre et on ne se souviendra plus de ces temps anciens  ces temps que nous sommes en train de vivre  courage Nous tous !

« tant qu’on a la forece d’aimer,on peut tout oser » lucie aubrac merci d’exister

liberté de réunion et d’association ... le point levé...

le soutien aux interimaires est justes et neccessaire pour l’avenir de la pensée et de panser

Parce que vous avez été les seuls sur qui nous avons pu compter lorsque notre statut d’intermittent nous a amené à vivre des situations difficiles et absurdes, nous vous soutenons dans cette résistance au non-sens.

« On a jamais autant parlé de culture quand c’est la vie elle-même qui s’en va » Artaud

Solidaire avec votre lutte. Tenez bon. Nous tiendrons informés les internautes qui visitent notre blog de votre situation.

C’est en effet une affaire de décision politique, j’avais cru comprendre que nous avions une municipalité de gauche, mais j’ai du me tromper. Bon travail No way for l’ennui !

le travail précieux et exigeant mené depuis plusieurs années par la CIP-IDF alimente, interroge, anime une large communauté de pensées heureusement non-conformes et non-uniques, bien au-delà de l’Ile-de-France. Ce lieu doit vivre et se développer !

La société qui décidera de la mort de L’Art sera celle qui l’assumera au point de le rendre quotidien.  Karl Marx

tenez nous au courant en cas de pépin, courage les gars, on est tous solidaires !

Haile Selassie I is with us ! JAH RASTAFARAI !

Je me joins à vous dans le cœur et dans l’esprit de cette lutte pour la liberté.

La pauvreté entretient le monde de l’argent qui se veut universaliste. La chasse aux pauvres, chômeurs et autres précaires n’avait pas réellement cessé après les 30 Glorieuses. Le Sarkozysme, et ceux qui l’aliment tout en prétendant le contraire, en assurent la continuité assassine.

Tant de lieu qu’ils essaient de briser mais ils ne gagneront pas au final quoi qu’ils fassent. Nous ne nous laisseront pas faire !

Et n’oublions pas non plus Rendons la Loi LOPPSI 2 inapplicable !

Continuons à ouvrir des logements partout ! Qu’ils soient public ou privé. N’écoutons plus les conseils avisés de leurs mairies « de gauche ». Ne faisons plus confiance aux partis. Prenons enfin nos vies en main nous mêmes. Organisons nous pour mieux résister

laissons vivre nos artistes !

J’ai aimé entre 2003 et 2006 participer à la mise en place des actions et des espaces de communications qui, j’en étais persuadés allaient changer la société et devenir un modèle de « démocratie participative » comme il était de bon ton de l’appeler. Mon état de santé ne me permet plus de militer aussi activement ... place aux jeunes !!! @e

continuez !

Tenez bon !

il faut se battre,les autorités veulent tout nous enlever !!!!! bon courage

résistance !

La pauvreté entretient le monde de l’argent qui se veut universaliste. La chasse aux pauvres, chômeurs et autres précaires n’avait pas réellement cessé après les 30 Glorieuses. Le Sarkozysme, et ceux qui l’aliment tout en prétendant le contraire, en assurent la continuité assassine.

La ville-département la + riche de France se doit de laisser des lieux de libre expression-experimentation-création pour « faire projet », entièrement gérés par les citoyens. C’est une question de justice sociale auquelle aucune institution ne peut se soustraire. A lors, RESISTANCE !!!

Laissez les moins aisé en paix aidez les au lieu de les foutres encore plus dans la merde ...

dans une situation aussi critique que celle que nous traversons, cet abus de pouvoir est d’une grande bêtise. A se demander si ceux qui nous dirigent (?) connaissent le sens du mot « politique » ?

Aucun « système » n’est viable sans le dynamisme et la créativité, de ses « Marges », sans le respect de son environnement Humain et Naturel par ses « Moteurs », sans la solidarité et la compassion de ses composantes .

Des lieux comme celui-ci sont vitaux pour la démocratie, c’est bien dommage que les politiques ne s’en rendent pas compte.

Des deux mains.

pour la démocratie, la vraie.

Je trouve honteux l’évolution et la tournure que prend de plus en plus les lois soit disant sécuritaire qui nous prive petit à petit de nos libertés !

Mettre les gens à la porte comme ça, je trouve cela Dé-plo-rable !

Keep on fightin’ on a besoin de vous !

EXISTER C’EST SE BATTRE ! CONTINUEZ !

Et la Culture est de l’oxygène à l’état pur : si l’on vient à en être privé, comme il semblerait que certains souhaitent que l’on en prenne le chemin, on risque l’asphyxie... C’est là ce que je crois et défend tous les jours, en servant spectacles, artistes et public.

En accord avec votre action depuis les évènements de l’été 2003, je tiens à vous soutenir pour continuer la lutte...

avec vous pour la sauvegarde de vos actions indispensables aux professions de la culture

Pour le droit à la désobéisances

« Chez les indépendants, c’est plus intime, plus amateur, mais bien souvent plus bandant » The Bhale Bacce Crew Messieurs Dames de la politique. Retenez bien cette citation... Et vous aurez gagné ! Ainsi, il ne vous viendra même plus à l’esprit d’expulser la CIP.

rever-echanger-construire-lutter-creer-exister

y en a marre

bravo pour l’engagement militant. nous en avons sacrément besoin par ces temps sombres

Entièrement d’ accord

Laissez-nous respirer

Pour continuer à tisser du lien social et du rêve

Gardons le chateau !

l’union fait la force

’La Culture cout chère ? essayer sans’ ( vu a Nantes, 2005 ). Non pas forcément très original, ça mas provoqué un bon rire, tout même. La culture a pour fonction de remplacer la religion. Occuper les église, et faire des boites de nuit, pour payer des artistes, autant de lieux inutile n’est pas conforme a un culture de pog-néon.

honte à ce gouvernement qui laisse mettre des gens dehors sans se soucier de la richesse qu’ils représentent (sociales et culturelles)

Nos chers élus veulent de plus en plus faire des villes « propres et en ordre » se n’est malheureusement qu’une illusion !!!

ce lieu de vie que vous avez créé semble etre un foisonnement d’activités incroyablement multiples et inventives ,pragmatiques , intellectuelles ,bien sur artistiques , et tant d’autres choses ; il ressemble à la société dans laquelle on aimerait vivre ,on en reve...alors je souhaite de toutes mes forces que vous continuiez à habiter ainsi magnifiquement le monde ,on a besoin de vous ! !à bientot de vos nouvelles ....

Travailleur socialEspèrons que la mairie se réveille et vous propose un lieux adaptè à vos réalités.Sinon il faudra les aider un peu...

sauvons la culture avant qu’elle nous sauve si ce n’est trop tard

Donnez nous des emplois fictifs et des logements de fonction !

tout à fait d’accord pour refuser l’explusion des intermittants et précaires d’Ile de France

pour la solidarité des mal menés !

en lutte

« ils n’auront pas nos fleurs, celles qui nous poussent à l’intérieur ... »

Solidarité avec la CIP

l’intermittence,de part sa fragilité et sa précarité est un gage de garantie de qualité et d’investissement artistique que toute installation institutionnelle a tendance à amoindrir.

stop à la destruction du patrimoine culturel et éducatif de notre pays !!

Nous sommes des êtres spirituels qui faisons une expérience militante, humaine et non des militants qui faisons une expérience spirituelle.

En plus de cette pétition il faut lire et signer si l’on veut celle de Cassandre « Une impossible absence » - celle de la culture et de sa mise à mort. Merci à la coordination.

Parce que, comme dit l’ami, résister c’est créer.

Je ne suis pas intermittente mais je signe cette pétition par solidarité avec : soeur, conjoint, ex-conjoint, amis, etc... Courage et à bientôt

j’adore l’abstrait !

Tout est dit et bien dit. Je vis à la rue et d’expédients avec à ma garde 1 petite fille de 11 ans qui aurais pu apprendre...un peu plus tard certain mots comme : expulsion, indésirable, désolé on ne peut-rien pour vous, etc.

... ayant fait, entre autres, le tour du monde avec l’Ambassade de France, mais sans droits depuis 2 ans.

suis avec vous dans la lutte ! La précarité nous guette tous. Le gouvernement cherche à casser toute initiative à penser, à créer, de partage et de solidarité ! C’est insupportable.

y’en a marre des expulsions, des interdictions, des taxations ...

la casa invisible de Malaga está con vosotras !

la CIP CEST UNE FORCE collective DE DIRE VRAI qui essaie d’inventer une autre façon libre de vivre et créer ensemble

de tout coeur avec vous, d’autant que je suis admiratif de votre combativité passée et très heureux d’apprendre (par Politis) l’existence de ce lieu visiblement très riche que j’ignorais.

cet organisme a plusieurs fois soutenu de gens dans l angoisse de leur devenir importune pour des raisons qui n avaient pas de sens !!!!

Comment allons-nous rêver ?

je vis loin de paris mais je suis de tout cœur avec vous dans cette résistance

Le texte dit Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde. Le Monde titre aujourd’hui Conflit immobilier (sic). Et dans quelques mois, des experts viendront nous expliquer dans ce journal la catastrophe de la politique de la ville de Paris. (ah ça, pour tourner, il tourne, le monde)

La condition artistique et la précarité est déjà assez difficile à vivre dans sa solitude, sa difficulté matérielle. Alors quand une mutualisation se met en place, il s’agirait de l’aider d’une manière ou d’une autre ; et si on l’abîme lui redonner une autre possibilité d’installation.

Qu’on donc fait les intermittents et les précaires pour que la mairie de paris sans cesse les expulse les rejette ??? Ils ont tort de toutes façons d’exister. Alors, M. le Maire, comment ferez vous sans eux quand il n’y en aura plus ???

En effet nous avons besoin de lieux pour habiter le monde et d’espace pour respirer .

soutien inconditionnel à tous ceux qui protégent informent et luttent contre la répression.

un modeste soutien pour un collectif en or, on sera avec vous toujours et encore ! MERCI

parcque vous les soutenez tous, les artistes, les petits, les précaires, à nous aussi de vous soutenir ! Conrinuez la lutte ! MERCI

luttons contre le profit et la vue à court terme.

Honte sur ce monde de riches et de nantis ! ! !

Bon courage ! amike (amicalement en langue internationale)

Vive la lutte !

Retraité âgé de 67 ans je continue à avoir une pleine activité sociale gratuite (malgré de faibles revenus. Je soutiens de tout coeur la lutte des intermittents et précaires. Je lutte de toutes mes forces contre un système financier qui pervertit toute l’économie, la transformant en un système d’asservissement et de gaspillage des ressources naturelles et humaines. Je revendique pour tous la libre activité et le revenu garanti grâce à une création monétaire sans intérêt par un(des) organisme public démocratiquement contrôlés : démocratie directe et dépérissement des états nationaux « causes et instruments des guerres ». Boycottons et détruisons banques et multinationales. Tout l’argent est faux.

Restons à Quai

Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde.

Non mais !!! Alors.

je ne suis plus actif à la coordination depuis un bon moment. J’habite très loin de Paris, maintenant. Mais 14 quai de Charente doit vivre...

« Ne vous résignez jamais », comme dans le livre de Gisèle Halimi (Plon, 2009).

je soutiens completement votre lutte pour le maintien de tous vos droits et trouve inadmissible la position de la cfdt qui en l’ocurence se comporte en alliée du medef vous souhaitant pleine reussite dans vos actions

bon courage à tous, et surtout ne lachez rien

(Tête dans le sac - marionnettes)

Le Maquis !

Ben oui ben non quoi. Construisons des ponts.

je soutiens le mouvement.

J’adhère totalement contre la fermeture d’un site militant et culturelle.

les intermittents galere

la solidarité restera notre force courage mais pas fuyons ! merci pour vos actions

DARCH’L MAT !!!! (tiens bon en français)

Delanoë, es-tu encore socialiste ou bien en as-tu définitivement pris ton « parti » ?

vous etes indispensables.

J’habite la Chine, ici la culture bat son plein et sert de tremplin pour la comprehension des peuples.La France est apprécié par son vin et ses Arts, pas politiquement. Les films français sont bien representés en chine et surtout à Hong kong, Pascal Dombis, Benoit Jacquot, Pierre-Alexis Dumas, Bernard Werber, Caroline Bénech etc...Mr. le Maire de Paris, venez faire un tour juste à Hong Kong, vous verrez que Paris est pauvre. Bien à vous

L’action de CIP est primordiale en ces temps de disette sociale.

on boit ici, on bouffe ici, on danse ici, on reste ici !!

Ce que l’on reproche à un cafard, ce n’est pas de manger les miettes, c’est de proliférer. C’est pour cela qu’on l’extermine.

une fois de plus ,chapeau bas pour le travail effectué autour du statut d’intermittent du spectacle je ne connais pas le contexte de votre domiciliation Ce qui est certain ,c’est qu’il vous faut un lieu pour continuer votre oeuvre utile à tous

notre société a besoin de ces lieux de recherche pour d’autres possibles nécessaires

sauvez les

Nous sommes à un moment crucial ou je pense que seul la solidarité peut nous sauver. C’est la raison pour laquelle je ferai suivre à tous mes contacts en région centre et au delà.

Nous vous soutenons jusqu’à la victoire finale !!

courage et longue vie

La culture fait partie integrante de notre société .Nous devons à la fois soutenir votre action mais aussi renforcer les droits ,les moyens de vous developper. Aujourd’hui nous vivons dans un monde ou l’epanouissement indivuduel est etouffé.Sarkosy est le monarque qui detruit tout sur son passage et reduit l’être humain à un esclave qui ne pense plus et qui subit.

et ça continue...être obligé de signer des pétitions pour sauver la culture ! quelle tristesse.

Les intermittents et précaires ne doivent pas être considérés comme des sous-populations. Ils doivent être reconnus et respectés ? dans le pays qui se prétend celui des droits de l’HOMME. ’ai honte qu’il puisse en être autrement.

il faut lutter a tous prix , bravo et courage

toujours les intérêts privés, toujours le fric ! continuez la lutte !!!

Cette municipalité est de gauche ???

A l’heure où le besoin de rassemblement entre protagonistes d’un autre regard sur le monde ne s’est jamais autant fait ressentir...

On vit vraiment dans un drôle de monde, est ce que ceux qui nous gouvernent un jour, vont aimer leurs enfants.................

APPEL A LA DESERTION GENERALE ! Désertons les oppressions, semons cultures et solidarités, pour enraciner l’émancipation égalisatrice de l’Humanité entière ..dans son amour de la Vie et de la Liberté ! salut.

C’est inadmissible !! on marche à reculons, il faut se battre sans cesse. Notre rôle d’artistes transmetteurs de savoir, d’idéologie est des plus important dans la société actuelle. Mais peut-être que réveiller les consciences nuit gravement à notre gouvernement ?! On nous coupe tous nos droits, et par la même, nos devoirs envers les citoyens de notre pays...y’en a marre de cette société d’élitiste qui laisse à l’abandon une grande partie de son peuple, ce n’est pas la société que je souhaite, je la refuse !

Delanoé, l’obscur, pas clair

Pour une culture vivante !

je suis très attachée à cette coordination : issue du mouvement des intermittents de 2003, elle a su regarder plus loin, fédérer les luttes, produire de l’information essentielle, rester vigilante sur tous les fonts... AIDONS-LA !

Ce que je possède n’a de valeur que par le partage.

Bonjour, Votre pétition, claire et argumentée, me parvient par l’un de mes proches amis qui lutte à vos côtés pour la défense du statut des intermittents du spectacle. Très sensible aux métiers des artistes et à la possibilité de leur existence (j’allais écrire « exigence » !), travaillant moi-même depuis plus de 20 ans à faire en sorte que les productions artistiques puissent se trouver devant un public, je choisis de signer votre texte en espérant que cette nième signature vous apporte une quelconque aide. N’hésitez pas à me tenir au courant de l’avancée de vos démarches à l’adresse e-mail ci-dessus. En vous souhaitant énergie et courage pour la suite de cette bataille, Avec mes cordiales salutations de soutien.

(que )vive la création artistique !

Je demande à ce que les locaux de CIP IDF soient renouvellés ! Nous avons besoin de cette coordination qui a besoin de pouvoir travailler en paix au service de tous !

La Mairie de PARIS !!! Lutter, lutter, toujours lutter... On est avec vous !!!

por abajo, a la izquierda..donde late el corazon

Free lanceLaisser la culture se remettre a sa place. Laisser les gens qui font tous ces metiers faire leurs facons de faire. Essayez de comprendre au lieux d’etre borner a une politique a quatres sous...

notre culture sombre ...

Ceux qui l’aiment sauteront du train

les putes baisent avec l’état, mais soutiennent la CIP...

yeeeeeaaaaahhhhhhhhhhhhh

liberez les !!!!!

félicitations pour vos actions et précieuses informations

Courage les cipiens, on a besoin de vous, de vos visions des luttes.

Pour la création d’un institut des appellation politiques contrôlées.Ce type(Delanoé)n’a plus rien d’un socialiste.

Votre université ouverte avait l’air d’être bien plus sérieuse que les « autres universités » que j’ai connu -et j’en ai connu pas mal.

la lutte et la fete mélange détonant, c’est pourquoi ce lieu doit continuer d’exister.

Je suis évidemment de tout coeur avec vous

l’oeuvre citoyenne de la CIP-IDF n’est plus à démontrer ! son action est de salubrité publique !

contuinuez il dfaut sauvegarder les derrniers lieux d’independance tels que ceux ci courage

sauvez les lieux libres

non

tous unis pour plusieurs lieux

une seule idée pour plusieurs styles

liberté d’etre !!!!!!!!!!!!!!!

luttons pour nos espaces.

« Allez en avant » ( slogan typique ump ) ben d’abord faudrait arrêter de reculer.

Pourquoi les signataires ne cotisent-ils pas pour permettre à la coordination d’investir un lieu qu’elle occuperait de manière stable ? Ça fait du monde quand même... Si chacun met dix euros par mois, ça fait 40 000... pour une coordination coopérative en somme...

soutien total

Parce que des lieux comme-ça doivent tout simplement continuer à exister.

a CIP vaincra !

Pour les ouvriers du XXI° siècle que nous sommes puissent avoir un lieu de rencontres et d’échanges pour briser la volonté d’atomiser les citoyens du pays « des Droits de l’homme » !!

reprenons nous nos espaces et notre liberté...sans compromis.

La CIP fait auprès des précaires un vrai travail de service public, que n’assument malheureusement plus nos élus de gauche. La CIP doit donc être d’urgence relogée dans un local qui corresponde à ses activités.

même sur le vercors, nous avons besoin d’une coordination logée ! à Paris !!

Nous avons besoin des intermitants cômme nous avons besoin de poésie,donc soutien total...

Sans lieu, comment continuer à se faire entendre ?

Honnètement,je n’ai pas pris le temps de lire mais VOILA !!!!!! Mon instinct me dit, Cherche pas à compendre et signe tout d suite

je vous soutiens de toutes mes forces et de tout mon coeur

Habiter le monde ? Comme ça ? Sans que ça profite à personne ? Z’êtes pas sérieux !

Y’en a marre de ce gouvernement qui ne marche que sur l’argent ...et qui vire tout le monde même des personnes qui sont censées être de la cuture ...Pourquoi ne prenons nous pas les prestations que touche notre « première dame de France » elle pourrait partager elle ...

« Dobbiamo avere una casa per andare in giro per il mondo » (Assalti frontali)

Je suis solidaire de votre action totalement légitime !

Je ne suis pas intermittente mais je suis contre la destruction du système de solidarité qui suit son cours. Bon courage dans cette lutte difficile, comme elles se sont toutes.

Continuons la lutte...

Cette expérience d’autogestion dans la création mérite protection et bienveillance des Politiques qui se disent de Gauche ! De tout cœur avec vous.

Joli titre de pétition !

bonne lutte !

Nous devons fédérer nos forces pour cesser de vivre à genoux. Comment plusieurs millions de personnes en France peuvent-elles se faire exploitées et poussées à la misère par une poignée de criminels d’Etat, de patrons, de médias, de religieux et autres malades du pouvoir et de l’argent ? Pourquoi ne pas fraterniser enfin et renverser la situation, il y a urgence pour nous, nos enfants et tous les pays du monde.

Il est indispensable de conserver un espace de cette nature, voire d’en développer davantage

no comment

que les mots sois plus fort que les cannons

La Coordination des Intermittents et Précaires ne doit pas être expulsée mais relogée dans des locaux adéquats. Par deux fois déjà en deux ans, j’ai fait appel à la Coordination pour avoir des informations que je ne trouvais pas ailleurs, et surtout pas à Pôle-emploi. Le rôle de cette structure est absolument vital pour beaucoup d’intermittents du spectacle comme moi.

Donnez leurs un lieu !!

plutot que tous contre tous : un pour tous et tous pour un

la solidarité doit trouver sa place physiquement et moralement, notre société en a terriblement besoin !

soutien et developpement des structures anti-précarite

Vous avez « besoin de lieux pour habiter le monde » et nous avons besoin de vous pour vouloir continuer à le changer

Je signe et bravo pour le travail accompli

Si le terme de concertation a un sens alors il suffit d’observer l’action de la coordination des intermittents et des précaires pour saisir qu’au delà de l’avenir immediat de nos métiers ;c’est d’une nouvelle conception de nos rapports sociaux dont il est question à travers leurs engagements et leurs chantiers. Une ville comme Paris doit saisir l’innovation que constitue sur le plan de la représentation dans le monde du travail une initiative aussi utile que prospective.

Habiter le monde, beau programme...

Pour maintenir et développer des lieux de citoyenneté et de créativité partout sur le territoire ! Nous en avons bien besoin.

Rejoignez la résistance et prenez contact avec le(s) la correspondant-e local-e pour ensemble mener une résistance créatrice d’une alternative politique.

pour un relogement rapide et obligé de la part des autorités territoriales

precairees, sans papiers, intermittents, solidarité !

Nos droits maintenant pour tous et aussi pour la province

tout est fait par les politiques pour détruire les initiatives indépendante de gens responsables qui arrivent à créer et faire fonctionner de nouvelle structures dont le mot d’ordre est l’entraide et la solidarité. Leurs réussites sont un pied de nez au pouvoirs en place. Courage !

Que la création vive et que la culture soit !

La Coordination de Paris est pour nous INDISPENSABLE. Nous sommes sur Toulouse et nous accompagnons des projets artistiques , et nous sommes régulièrement confrontés à des situations dramatiques ou/et très fragiles. Seule la coordination de Paris est capable d’apporter un soutien moral et juridique des plus pertinents au niveau national. Pour nous, il faut qu’ils aient des moyens ( financiers , locaux...) pour travailler et nous aider : artistes et techniciens. Dans des périodes noires, la coordination est notre rayon de soleil.

Le travail des artistes dans les conditions favorables à leur création, qui peut s’en passer sinon les pitbull de la culture du résultat à tout prix !!

Dans ce monde de brute, la solidarité est incontournable.

un total soutien dans vos revendications.

Non à l’expulsion du 14 quai de charente. Ce centre reste un lieu de défense de droits des intermittents et précaires dans un monde où on a de moins en moins des droits et en face d’une vie de misère. Que la gauche soutien cette lutte sans faillite pour nous. Vous avez le 104, il nous faut le 14 !

En espérant que votre activité et votre engagement trouve un lieu pérenne..

Les ARTS servent à conserver vitalité et joies des Papis et Mamies

Attention mr le maire

La voix de l’Aikido croise celle de la CIP

LA LIBERTE EST UN DROIT ET CELLE DE PENSER UN DEVOIR

usager et donc spectateur généralement payant. pourquoi tous ces bioutifoul pipeuls en tête de liste et pas ou trop peu d’intermittent ou précaire ?

L’art ne sera vivant que le jour où le dernier artiste sera mort

Sous les étoiles ou la neige par delà les montagnes et les routes de l’Oisans et du monde, lézards me donnent à m’épanouir tant bien même la sieste au soleil attendra !

 ! y croire !

Parce que d’autres solutions sont toujours possibles. NE LACHEZ PAS

Les arts et les artistes sont les seuls vrais contrepoids à la dérive productiviste qui caractérise nos sociétés malades. Ils sont les garants de notre visage humain malgré nos pratiques robotisées et nos pensées lobotisées. Nous avons BESOIN d’eux !

Un énorme soutien pour le CIP. On espère que l’aventure ne fait que commencer ! L’avenir appartient à ceux qui luttent...

Soutenir ceux qui nous soutiennent, la solidarité n’est plus à la mode et c’est là qu’elle est essentielle. Bien à vous.

pour que continue votre action

ils ne pourront pas tous nous prendre

NO PASARAN !

Viva la CIP !

Merci de votre courage

vive la culture dans sa diversité !

Le peu de lieux mis à la disposition des moins nantis est important à sauvegarder. La mixité sociale permet la créativité à ceux qui ont des idées mais pas de moyens dans ces types de structures. Ne fabriquons pas la révolte des pauvres contre les riches

« Nous savons qu’il n’en est rien et que c’est affaire de décision politique. » cette phrase résume tous les constats de dérives sociales...

J’exerce en Basse-Normandie. l’existence d’une coordination à Paris est indispensable au-delà de la visibilité de profession économiquement minoritaires. la négligence politique est un désaveu des valeurs qui ont toute la valeur de la nation française et de sa capitale, ville lumière, dans le monde.

je suis derrière vous et merci pour vos actions !

A notre tour maintenant de vous soutenir, de tout cœur avec vous

il est fondamental que ce lieu unique soit préservé pour remplir sa mission. C’est le lieu qui vous aide lorsque vous avez de gros soucis, contrairement à tous les organismes officiels qui sont censés vous aider et qui en fait vous évincent et vous explusent sans raisons. Le CIF est FONDAMENTAL, et il doit rester INTRAMUROS, dans Paris. Si le battiment a besoin d’être rénové, fort, bien. Pourquoi on investi des fortunes de l’argent public des parisiens pour creer des lieux élitistes, comme le 104, alors qu’à une structure telle que le CIF on lui refuse même le lieu ??? Mais c’est quoi cette soi-disant démocratie ? J’aimerais qu’on m’explique.

Qu’est ce que c’est« degueulasse » ? j-luc Godard L’obligation de produire aliène la passion de creer R. Vaneigen

ça fait un peu l’effet : cause démenagement tout doit partir, tout doit disparaitre ! on n’est pas de la marchandise ! on est des etres humains respectez-nous en tant que tels

un pti clic et j’ose espérer que la conscience progresse........!

Pour une expression de tous,loin du formatage et pour que ce lieu (comme d’autres) continue d’exister et d’apporter ce souffle de liberté qui est vital pour nous tous.

BASTA

courage, des bizous

Que reste-t-il à notre société, si tout ce qui la façonne disparaît : l’art, l’éducation, la santé...? Il faut sauvegarder ces lieux de création artistique.

Qui sème la misère récolte la colère.. BON COURAGE..

pleinement d’accord avec la défense des droits à la culture et solidaire ds intermittents

Sans culture, il n’y a plus de vie, plus d’échanges, Sans culture, les humains se battent

JE SOUTIENS LE MILIEU ARTISTIQUE QUI MANQUE DE MOYEN

Nous savons bien que l’union fait la force. Surtout ne baissons pas les bras. Il est cependant dommage que chaque corporation défende sa « boutique » on pourrait dire « individuellement ». Il faudrait une mobilisation générale de tous les gens du peuple.

Tenez bon. Vous êtes nécessaire à tous !

A votre disposition pour un soutien plus efficace.

Je suis avec vous et vous soutient dans ces moment dur. J’essaie moi même d’obtenir l’intermittence et je sais à quel point c’est dur. Bon courage.

à la Mairie de Paris, aux financiers:pourquoi ? n’est-ce déjà pas assez difficile comme ça ? quel bonheur tiré à emmerder les autres ?

Fuerza ! merci pour votre travail et longue vie au collectif.

de tout cœur avec vous, car ici à Belfort les intermittents sont complètement amorphes.

suite du détricotage de la vie sociale... dans quel but ? devinette à 100 balles...

je signerais toujours, pour que continuent à vivre les endroits de veille. Merci à tous ceux qui s’y emploient

NON AUX BUREAUX ET AUX RESIDENCES DE RICHES ! OUI AUX LIEUX DE REFLEXION ET DE GRATUITE

Merci, merci , merci !!!!

Et en plus, à la veille des régionales !

Chassez des êtres humains ce n’est pas une solution,c’est un problème !

hope it will help ; will spread the word !

c’est tellement évident

Que ces messieurs qui se disent cultivés et favorables à toutes formes de cultures soient à la hauteur de leurs engagements !

guerre à l’urbanisme débridé et au capitalisme sauvage. Vive la liberté d’expression du CIP et au maintien dans les lieux.

LIBERTE POUR LA CIP !!!!!!!!





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0