CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2010  >  Autres communiqués année 2010  >  Chômeurs de la Mairie de Paris maltraités, personnels abandonnés

Chômeurs de la Mairie de Paris maltraités, personnels abandonnés

Publié, le jeudi 16 décembre 2010 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mercredi 22 décembre 2010


Depuis plus d’un an, la CGT et l’UNSA alertent la Mairie de Paris et la Direction des Ressources Humaines sur les graves dysfonctionnements du secteur « indemnisation pour perte d’emploi » du bureau des pensions. A chaque fois on nous annonce des petites mesures, des réorganisations, des projets...
Beaucoup de promesses mais aucune prise de conscience, ni de mesures à la hauteur de la situation. Aujourd’hui nous constatons que la situation ne s’améliore pas, pire, elle s’aggrave :

Les agents non titulaires de la Mairie de Paris, mis à la porte, ou, en fin de contrat, se retrouvent au chômage. Mais, en prime, ils doivent attendre en moyenne quatre mois pour percevoir les allocations auxquels ils ont droit ! C’est les réduire à l’indigence. C’est inadmissible !

La Mairie de Paris est directement responsable de ces retards chroniques et intolérables, par son autisme [son mépris et sa surdité volontaire, dirions-nous, ndr], et, son refus d’affecter trois postes supplémentaires, afin de permettre aux agents de traiter les dossiers dans le mois de la demande.

Malgré les efforts des agents, les conditions d’accueil des chômeurs deviennent déplorables, faute de temps et des lieux appropriés pour les écouter.

Les agents du secteur « indemnisation pour perte d’emploi » subissent, eux aussi, les conséquences de ces graves défaillances du service public. Ils sont les premiers témoins de l’exaspération des allocataires. La charge de travail, les tensions et le stress, sont le lot quotidien d’une souffrance au travail de plus en plus pesante. La situation devient intenable et pratiquement la moitié des agents ont fait une demande de mutation.

La CGT et l’UNSA exigent des mesures urgentes pour mettre fin à l’injustice que vivent les chômeurs de la Mairie de Paris et aux conditions de travail déplorables des agents qui traitent leurs dossiers.

Faite à Paris le 16 décembre 2010
Pour la CGT, le secrétaire général, Pascal Muller, pour l’UNSA, secrétaire générale, Marie Herissé

La pétition Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde a recueillie 6708 signatures.
Dazibao de nulle part recueille de nombreux commentaires qui l’accompagnent.
Avec le communiqué de solidarité de SUD culture Solidaires, vous trouverez des liens pour accéder à divers textes soutenant l’exigence de relogement de la coordination.

La queue au portillon, un exercice de démocratie locale

Société entreprise = Concurrence + Gabegie + Austérité ≠ OK. Tous en grève et en manif’ ce lundi 13 décembre
CDN de Gennevilliers en Grève le 13 Décembre - Mais quand aurons-nous du temps ?

Nous refusons que tout au long de la vie la durée d’emploi gouverne nos existences et les soumette toujours plus au commandement de l’argent

Contre-propositions pour une réforme de l’assurance-chômage des salariés intermittents

Pour ne pas se laisser faire :
• Intermittence du spectacle, permanence CAP, Conséquences de l’Application du Protocole Unedic : cap cip-idf.org
• Permanence Précarité : permanenceprecarite cip-idf.org
Lundi de 15h à 18h, à la coordination des intermittents et précaires, 14 quai de charente, Paris 19e, M° Corentin Cariou, ligne 7, Tel 01 40 34 59 74





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0