CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2011  >  Autres communiqués année 2011  >  ON HABITE PAS UNE LISTE D’ATTENTE : point d’information sur la lutte contre l’expulsion de Los Angeles / Montreuil

ON HABITE PAS UNE LISTE D’ATTENTE : point d’information sur la lutte contre l’expulsion de Los Angeles / Montreuil

Publié, le mercredi 20 juillet 2011 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mardi 26 juillet 2011


Mercredi 20 juillet à partir de 18h, point d’information sur la lutte contre l’expulsion de Los Angeles, au croisement de la rue de Rosny et de la rue de la Nouvelle France (M° Mairie de Montreuil puis bus 121, arrêt Nouvelle France)

On habite pas une liste d’attente.

Résumé des épisodes précédents : Le pavillon du 234 rue de Rosny à Montreuil était vide depuis années. En septembre 2009, des habitants de Montreuil ayant perdu leur logis l’occupent et le baptisent Los Angeles-city of Quartz. Quelques semaines après, Mme Voynet les dénonce à la société d’investissement immobilier Proudreed/Quartz properties, propriétaire de cette maison et de nombreux autres terrains à Montreuil. Après quelques péripéties judiciaires, le 4 juillet 2011, les habitants du 234 sont expulsables, et condamnés à payer 30 000 euros d’indemités à la multinationale qui possède un patrimoine de 2092 millions d’euros. Les habitants et leurs soutiens demandent alors des comptes à la mairie à travers des affiches, des tracts et une lettre ouverte, affichés et distribués dans la ville, ainsi qu’un rassemblement devant l’Hôtel de Ville. La Mairie accepte finalement de les rencontrer. Refusant de prendre position publiquement, le cabinet de la Maire se contente de proposer d’ intervenir auprès de la multinationale pour qu’elle renonce aux 30 000 euros et suspende la procédure d’expulsion.
Qu’en est-il aujourd’hui ? La multinationale a depuis demandé le concours des forces de police à la préfecture ; les habitants du 234 sont menacés d’expulsion à tout moment. To be continued.

Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde

Politique du logement à Montreuil : la mairie pousse les spéculateurs à déloger les habitants





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0