CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2011  >  Autres communiqués année 2011  >  Non aux jobs dating ! Ni esclaves, ni mendiants, ni Policemploi, refusons la foire aux chômeurs.

Non aux jobs dating ! Ni esclaves, ni mendiants, ni Policemploi, refusons la foire aux chômeurs.

Publié, le vendredi 30 septembre 2011 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : vendredi 30 septembre 2011


Jeudi 29 septembre se tenait à Saint-Malo une foire aux chômeurs appelée « job dating ».

Au programme : la chance pour 2000 demandeurs d’emploi de se vendre à un employeur en dix minutes. En réalité, on ne saura jamais combien de chômeurs se sont fait concurrence pour des offres d’emploi, dont plusieurs CDD d’un jour !

De nombreuses personnes ont été refoulées dès l’entrée, qu’elles aient été ou non convoquées. Une tentative de prise de parole par des chômeurs pour exprimer leur colère a donné suite à une intervention musclée des vigiles qui les ont ensuite expulsés avant qu’ils subissent un contrôle d’identité par les forces de police.

Nous refusons cette mascarade et empêcherons la tenue de ces foires aux chômeurs. Si des chômeurs subissent des radiations liées à cet évènement, nous les contesterons comme nous contestons toutes les radiations qui sont portées à notre connaissance.

La gestion de ce « job dating » est à l’image de la gestion du chômage de manière générale par le pôle emploi : une mascarade humiliante pour les demandeurs d’emploi accompagnée d’un dispositif répressif. On peut d’ailleurs se demander combien de chômeurs a-t-il fallu radier pour financer ce « job dating » de Saint Malo ?

Le Mouvement des Chômeurs et Précaires en Lutte de Rennes (MCPL)
http://mcpl.blog-libre.net/
Contact : mcpl2008 gmail.com

Le Collectif brestois en marche contre l’injustice sociale
Contact : reseaudesluttes.brest gmail.com
http://marchedeschomeurs-brest.blog...

NON A la Supercherie du job dating !
Ni esclaves ni mendiants, Recalons les patrons !

Ce 29 septembre 2011, nous sommes conviés - en fait sommés sous peine de radiation - à communier avec le patronat local, les bureaucrates de pôle emploi et le gouvernement Sarkozy... à seule fin de sauver les apparences.

Ils voudraient que nous nous arrachions quelques offres d’emploi - aux conditions dégradées - qui traînent sur internet depuis des semaines. Pour cela, ils voudraient que nous défilions sagement, 10min devant chaque patron exploiteur, que nous jouions leur jeu truqué, que nous fassions mine de croire à l’existence d’une relation égalitaire entre eux et nous. Ils voudraient nous diviser, nous individualiser, susciter de la concurrence entre chacun d’entre nous, nous voir nous contorsionner pour quelques heures de travail sous-payées.

Le job dating est cette opération de communication qui a pour objectif de laisser croire que le pouvoir fait tout pour lutter contre le chômage, que le salariat repose sur une relation égalitaire et non une relation de subordination ou que la question du chômage serait affaire d’inadaptation des chômeurs au marché du travail et non de politique du capitalisme.

Comme le dit notre patronne Nadine Crinier, directrice de pôle emploi Bretagne, il faut « valoriser les offres », « valoriser les compétences » et... contraindre « les bretons attachés à leur terre » à se rendre « mobile » aux emplois qu’on leur propose. Il s’agit de présenter sous un jour aussi factice qu’avantageux des offres d’emplois sous-payés aux conditions de travail indignes, à des horaires décalées, etc. bref de nous culpabiliser de ne pas accepter n’importe quoi, n’importe où et n’importe comment.

Cette bouffonnerie illustre parfaitement la gestion actuelle du chômage en France. Ainsi, 2000 chômeurs sont conviés à ce plan com’ au Palais du Grand Large. Seuls 200 d’entre eux auront « la chance » d’obtenir un emploi... Et quel emploi ?
Cette « rencontre » ne changera rien, au faible nombre d’emplois proposés, à la nature dégradantes des conditions de travail, des salaires, ou aux tracasseries imposées pour obtenir de maigres allocations alors que d’autres s’affranchissent de l’impôt ou transportent des valises pleines de billets pour financer leurs basses œuvres, ...
Rappelons ainsi que seuls 300 mille offres d’emplois réels - dont un très grand nombre sont des emplois à temps partiels - existent en France alors qu’ils existent 4 à 5 millions de chômeurs, si l’on comptabilise ceux qui cherchent un CDD, ceux qui sont en formation, ceux qui ont travaillé quelques heures durant le mois, ceux qui ont plus de 55 ans ou encore ceux qui habitent les dom-tom qui ne sont comptabilisés dans les chiffres officiels.

Si ce ne sont pas les chômeurs qui sont responsables de leur situation et de celle du marché du travail, ce ne sont pas les chômeurs qu’il faut « adapter » mais le marché du travail qu’il faut contraindre et la logique capitaliste qu’il faut combattre.

Faisons-nous entendre, faisons cafouiller le spectacle des guignols !

Transformons leur marché aux esclaves en assemblée générale de chômeurs !

Organisons la solidarité et l’auto-défense des chômeurs !

Imposons des mesures guidées non par le profit de quelques-uns mais par la justice et la satisfaction des besoins de tous !

Quelques Revendications :

Au niveau de pôle emploi :

Pour les chômeurs
• droit à un revenu décent pour tous avec ou sans emploi
• abrogation des formes déguisées de travail gratuit : EMT, EMTPR, AFPR, etc.
• suppression des mesures directes ou indirectes de radiations
suppression de l’obligation au suivi mensuel
• séparation de l’indemnisation et du conseil dans les pôles emploi.
• suppression des jobs dating
suppression des lampes bleues servant à faire la chasse aux sans-papiers

Pour les agents
• titularisation des personnels précaires de pôle emploi.
• abrogation de la prime au mérite

Au niveau des entreprises :

• réduction drastique du temps de travail, sans diminution de salaires, ni augmentation des cadences
• augmentation du SMIC horaire

Le Mouvement des Chômeurs et Précaires en Lutte de Rennes (MCPL) et le Collectif brestois en marche contre l’injustice sociale.

Le 29/09/2011, à St-Malo

PDF - 24.3 ko
Intervention contrer le job dating

Après avoir été des usagers, les « demandeurs d’emploi », ont été pour Pôle emploi des clients, avant d’être désignés comme des candidats à manager, coacher. Pour échapper aux supplices de la roue de l’infortune, la voie de l’égalité... des chances est clairement indiquée. Ce sera donc que le meilleur gagne ! Ce à quoi nous avons tous beaucoup à perdre.
Ce qui peut être défendu, ce qui peut être gagné le sera ensemble :

Occupation du Pôle Emploi Convention : Radiation annulée !

Pôle emploi : Radiation et indû annulés par l’action collective Porte d’Auteuil

De la légitimité de frauder les minima et de quelques conseils à cette fin

Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère - L’Interluttants n°29, hiver 2008/2009



La coordination a dû déménager le 5 mai 2011 pour éviter une expulsion et le paiement de près de 100 000 € d’astreinte. Provisoirement installés dans un placard municipal de 68m2, nous vous demandons de contribuer activement à faire respecter l’engagement de relogement pris par la Ville de Paris. Il s’agit dans les temps qui viennent d’imposer un relogement qui permette de maintenir et développer les activités de ce qui fut de fait un centre social parisien alors que le manque de tels espaces politiques se fait cruellement sentir.

Pour contribuer à la suite :

• faites connaître et signer en ligne Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde.

• indiquez à accueil cip-idf.org un n° de téléphone afin de recevoir un SMS pour être prévenus lors d’actions pour le relogement ou d’autres échéances importantes.

Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :

Permanence CAP d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle, lundi de 15h à 17h30. Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap cip-idf.org

Permanences précarité, lundi de 15h à 17h30. Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org

À la CIP, 13 bd de Strasbourg, M° Strasbourg Saint-Denis
Tel 01 40 34 59 74



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0