CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Agenda  >  Année 2012  >  Janvier  >  Mercredi 25 janvier

Mercredi 25 janvier

Publié, le samedi 31 décembre 2011 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 26 janvier 2012


Occupons Pipo l’emploi, mardi c’était à la CAF de Lille, aujourd’hui, on remet ça !

Rdv 9h30 Métro République à Rennes

TIFF - 87.8 ko

Plus bas, un lien vers une vidéo et le communiqué du 26 janver rédigé par les occupants, mais avant un récit rédigé au fil des nouvelles arrivées dans la journée :

11h : Pôle Emploi Rennes Atalante : la direction territoriale de Pôle emploi, 7, route de Vezin Le Coquet [1] est actuellement occupée, assemblée générale en cours.
Vous êtes invités à rejoindre l’action, faites passer le mot aux intéressés.
Besoin de monde !

L’action a débuté par l’occupation de la partie du bâtiment réservée à la réception des chômeurs. Tous les chômeurs arrivants ont été accueillis par des occupants. L’assemblée générale a ensuite également permis de rencontrer de nombreuses personnes qui y ont participé et se sont exprimé.

Une partie des chômeurs arrivés au Pôle pour leurs démarches a participé à l’action de blocage des escaliers et ascenseurs menant aux étages de la direction territoriale du Pôle qui a eu lieu ensuite.

Des salariés de la CGT Pôle emploi présents sur place ont profité de la présence de la presse pour faire des déclarations favorable à l’occupation en cours.

Les occupants ont fait connaître à la direction une série de revendications immédiates qui avaient été élaborées lors de la précédente occupation et sur place.

Libre accès pour les collectifs de chômeurs et précaires aux panneaux d’affichage qui doivent légalement être présents dans chaque Pôle emploi [2] afin que les premiers concernés puissent s’informer sur leurs droits, prendre connaissance des informations mises à diposition par les collectifs de défense des précaires et des actions que ces derniers proposent à tous.

Libre accès à internet dans les Pôle et non seulement aux pages dont Pôle emploi est propriétaire mais bien à l’ensemble des informations disponibles sur internet dont les chômeurs eux mêmes estiment qu’elles leur sont utiles ou pourraient l’être.

Fin de l’anonymat des employeurs qui recrutent ; lorsqu’un emploi est proposé, chaque candidat [3] potentiel doit pouvoir savoir pour quelle type d’entreprise, de conditions de travail, de salaire il est susceptible de postuler.

Mise à diposition des photocopieuses disponibles dans les Pôle pour les collectifs de chômeurs afin que le manque de moyens de ces derniers soit partiellement compensé et que leur activité puisse avoir lieu et droit de cité là où les chômeurs sont appellés à se rendre.

Annulation des 1000 € de dommages et intérêts au profit de Pôle emploi infligés à un chômeur de Fougères par voie de justice lors d’un jugement en première instance après que celui-ci ait inscrit sur les murs de Pôle emploi de sa ville des critiques publiques de la politique de l’emploi dont Pôle est l’un des acteurs majeurs.

À l’exception d’une renonciation écrite de sa main à ce que les sommes actuellement réclamées à ce chômeur de Fougères soient exigées par le Pôle, le directeur adjoint régional de Pôle emploi n’a pas eu l’autorisation des partenaires sociaux qui dirigent le Pôle [4] : de répondre positivement aux revendications pourtant élémentaires et simples à satisfaire qui ont été énoncées aujourd’hui.

Constatant la rigidité des responsables de cette usine à et des chômeurs qu’est le Pôle ainsi que l’acquis partiel mais significatif obtenu pour l’un d’eux qui avait manifesté contre le Pôle, les occupants ont ensuite décidés de lever l’occupation afin de ne pas être évacués par la police et pour privilégier la préparation d’une toute prochaine mobilisation collective.

Ni veaux malmenés du troupeau, ni abattoirs de l’emploi et du chômage, fiers d’être précaires !

On continue !

Blocage du pôle emploi de Rennes ouest par l’assemblée Occupons Pôle Emploi + Vidéo

Blocage de l’agence de Rennes-Ouest par l’assemblée « Occupons Pôle Emploi »

Mercredi 25 janvier, le collectif Occupons Pôle Emploi, composé de membres du MCPL, des Indigné-e-s de Rennes, du SLB et d’individus, a occupé l’agence Pôle Emploi de Rennes ouest Atalante Champeaux. Nous entendions manifester notre opposition à la culpabilisation et à l’infantilisation faites aux chômeur-euse-s et précaires en exigeant la fin des radiations [5], l’abrogation de l’offre dite « raisonnable » d’emploi [6], un revenu décent sans conditions pour tous, la titularisation du personnel précaire de Pôle Emploi, etc.

Devant l’absence de réaction de la direction de Pôle Emploi, nous avons bloqué physiquement, avec l’aide d’usagers, le siège de la direction territoriale, situé à l’étage de l’agence. Nous portions quatre revendications immédiates :

• l’accès libre à un panneau d’affichage pour les collectifs de chômeurs et précaires

• l’engagement par écrit de ne procéder à aucune radiation à Rennes ce jour.

• l’accès libre dans les pôles à Internet pour connaître l’identité de leurs éventuels employeurs, les conditions de travail, etc.

• l’abandon des poursuites par Pôle Emploi à l’encontre de Jean Claude Bouthemy, chômeur inculpé par d’avoir tagué sur le mur de l’agence de Fougères : « Alinéa 5 : un emploi pour chacun », passage tiré de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.

La direction de Pôle Emploi a pour l’instant plié sur la dernière d’entre elles. Elle s’est engagée par écrit à mettre fin aux menaces de sanction qui pesaient depuis plus de trois ans sur Jean Claude Bouthemy alors qu’il rappelait simplement son bon droit. Par ailleurs, presque tou-te-s les chômeur-euse-s rencontré-e-s pendant cette journée d’occupation nous ont fait part de difficulltés (notamment administratives) rencontrées avec Pôle Emploi. Les accompagner directement au guichet pendant cette journée a permis de débloquer plusieurs situations.

Une fois de plus, Pôle emploi ne cède que sous la pression collective. Nous en prenons acte.

Comme toutes nos revendications ne sont pas encore satisfaites, nous entendons bien poursuivre nos actions dès la semaine prochaine.

Prochaine assemblée au Bar « chez Ramon et Pedro » le vendredi 27 janvier à 18h.

L’assemblée Occupons Pôle Emploi
à Rennes, le 26 janvier

17h : Pôle Emploi doit être au service des chômeurs, des intermittents et des précaires ! Rdv à Caen mercredi 25 janvier

Ni dette, ni culpabilité, ni honte, s’organiser !

Ni leur concurrence barbare, ni leur contrôle abject ne nous l’enlèveront, dans camarades, il y a trois fois a.



Notes :

[1] Ce même siège de la direction Pôle avait précédemment fait l’objet d’une autre visite, voir Des chômeurs en colère murent un Pôle emploi à Rennes.

[2] La mise à disposition de ces panneaux avait été concédée par le gouvernement socialiste lors de la mobilisation des chômeurs et précaires de l’hiver 1997/98.

[3] Candidat est le terme désomais en vigueur à pipo l’emploi, voir Outragé, Pôle emploi mord la poussière .

[4] Sur l’utilité du travail des agents du Pôle et ses conditions, la manière dont ils sont managés, lire l’éclairant point de vue d’une syndicaliste de cette entreprise De l’autre coté du guichet : Pôle Emploi, la violence et l’ennui.

[5] Pôle emploi : déjouer les convocs pour « entretien téléphonique », les radiations, le suivi....

[6] Alerte ! Pôle emploi commence à radier pour refus d’Offre Raisonnable d’Emploi.



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0