CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Commissions  >  Presse  >  Revue de Presse  >  « Nous mangerons du pain et de l’eau jusqu’à la fin du régime », les chômeurs acteurs oubliés de la révolution tunisienne

« Nous mangerons du pain et de l’eau jusqu’à la fin du régime », les chômeurs acteurs oubliés de la révolution tunisienne

Publié, le dimanche 22 janvier 2012 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 26 janvier 2012


En Décembre 2010, le peuple tunisien s’est soulevé contre l’arbitraire policier et pour exi- ger du travail. Dans certains débats et publications récentes, le « jeune » est devenu la figure du mouvement, tandis que celle du chômeur tend à être effacée. Pourtant, beaucoup de chômeurs eurent une place centrale lors du soulèvement, notamment dans les régions de l’intérieur de la Tunisie, où s’est déclenché le mouvement.

Membres de collectifs de chômeurs et précaires de Montreuil et de Rennes, nous sommes allés à deux reprises à la rencontre de collectifs de chômeurs tunisiens et de collectifs plus informels mais non moins organisés, ayant eu une part déterminante dans les émeutes. Nous avons plus particulièrement sillonné ces régions dites « de l’intérieur », où la pauvreté est criante et le travail très rare, contrairement aux villes plus riches de la côte est.

Durant ce soulèvement, la violence des émeutes a été essentielle dans le renversement du régime benaliste, en relais et en prolongement de manifestations massives. Quand les manifestations faiblissaient fin décembre 2010, ce sont les émeutes qui ont maintenu la révolte. La violence des émeutes n’a pas été condamnée par les collectifs de chômeurs, et dans certaines villes, ces collectifs y ont participé. Jusqu’à ce qu’enfin la capitale se mette en marche...

Etre chômeu-r-se en tunisie ; origine des collectifs de chômeurs diplômés ; les collEctifs de chômeurs ; grève de chômeurs ; quelques mots sur la lutte de Redeyef ; limites des collectifs de chômeurs tunisiens : l’enjeu de la division du travail et des qualifications ; évolution rapide de la situation ; « le prolétariat a besoin de dignité plus encore que de pain » ; écarts entre dimensions politiques et dimensions économiques

PDF - 859.6 ko
« Nous mangerons du pain et de l’eau jusqu’à la fin du régime », les chômeurs acteurs oubliés de la révolution tunisienne. http://lesabotblog.blog-libre.net/

Non à l’appropriation bourgeoise du soulèvement populaire en Tunisie !, Mouvement des chômeurs et précaires en lutte (MCPL), Rennes

Des articles du Sabot, outil de liaison locale sur Rennes et ses environs publiés ici :
Un entretien avec Jacques Rancière, Le sabot, outil de liaison locale sur Rennes et ses environs, n° 4, mars 2009
L’autre écologie - Le Sabot, outil de liaison locale sur Rennes et ses environs
L’égalité des chances contre l’égalité, Le sabot, outil de liaison locale sur Rennes et ses environs, n°4, mars 2009.
Retour à la base - Méditations sur le renouveau du syndicalisme grec
Les grèves de l’automne 2010. Réémergence et perspectives de recomposition d’un antagonisme de classe
Présupposés, revendications et actions. Mouvement des Chômeurs et Précaires en Lutte de Rennes, Le sabot, N°4
Faut-il rompre avec l’écologie ? Le Sabot, outil de liaison locale sur Rennes et ses environs
Pôle emploi : De l’autre côté du miroir. Perspectives de fraternisation entre chômeurs et « conseillers à l’emploi », Le sabot, outil de liaison locale sur Rennes et ses environs, n° 2

Divers textes et l’intégralité des n° précédent

Contact mel : le-sabot [at] no-log.org

Des chômeurs en colère murent un Pôle emploi à Rennes
Occupons Pôle emploi, à Rennes, Bordeaux, Lyon, Lille et ailleurs, on continue !
Pôle Emploi doit être au service des chômeurs, des intermittents et des précaires ! Rdv à Caen mercredi 25 janvier



Quand le RSA donne le la, Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère - L’Interluttants n°29, hiver 2008/2009....

Comme le disent des camarades belges : Les désirs ne chôment pas .

Ni dette, ni culpabilité, ni honte, s’organiser !

Pourquoi occuper les Pôles emploi ? MCPL - Rennes

Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :

Permanence d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle
Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap cip-idf.org

Permanence précarité
Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org

Les lundi de 15h à 17h30
à la CIP, 13 bd de Strasbourg, M° Strasbourg Saint-Denis
Tel 01 40 34 59 74

La coordination a dû déménager pour éviter une expulsion et le paiement de 100 000 € d’astreinte. Provisoirement installés dans un local municipal exigu, nous vous demandons de contribuer activement à faire respecter l’engagement de relogement pris par la Ville. Il s’agit dans les temps qui viennent d’imposer un relogement qui permette de maintenir et développer les activités de ce qui fut un centre social parisien, alors que le manque de tels espaces politiques se fait cruellement sentir.

Pour contribuer à la suite :
• faites connaître et signer en ligne Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde.
• indiquez à accueil cip-idf.org un n° de téléphone afin de recevoir un SMS pour être prévenus lors d’action pour le relogement ou d’autres échéances importantes et urgentes.



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0