CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Agenda  >  Année 2012  >  Février  >  Vendredi 24 février

Vendredi 24 février

Publié, le jeudi 16 février 2012 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mercredi 22 février 2012


10H DRAC IDF, 45-47 rue le Peletier, Paris 9ème, rv nombreux et bien chauds pour un redoux, soyons reloux ! On se retrouve pour dégèler la DRAC et le monde qui va avec. Et pourquoi donc ? Parce que
€••• Gel de 6 % des budgets de l’Etat
€••• Collectif budgétaire, mais pas trop => - 21 millions dont 9,5 sur l’action culturelle
€••• Mandats de révisions aux DRACS (ulala !!) - 1,3 millions, rien qu’en Île-de-France
Tout ça refroidirait grave « la création » (amen la thune) et congèlerait plus dur encore « nos professions » (du bois dont on fait les flutes).
Pour protester ensemble et pire encore contre le froid polaire organisé par les pouvoirs publics, on se cause, on se pointe, on prévient les potes et les collègues, on vient avec des petit accessoires liés au froid, cagoules de ski de la rigueur, braseros de la précarité, lance flammes d’amour éternel, feu grégeois de vivre et tout ce qui passe par la main et aussi des instrus pour sonoriser le toutim. Qu’on se le dise !
Nous demandons quoi ? À tout le moins, le dégel, le retrait du collectif budgétaire, le rejet des mandats de révision. Et pourquoi ? Parce qu’on veut pouvoir tout révoquer à tout instant (on ne citera ici ni N.S, ni ses collaborateurs, ce rv est uni-taire et pas encore diversement parlé).
Pour en savoir plus, ou moins, l’appel d’origine de « nos professions » pour la création

La bataille ne se situe pas dans le temps, elle est le temps. Programme

19h Soirée sur les frontières extérieures de l’Europe, présentation par des militants pour l’abolition des frontières, au Rémouleur, 106 rue Victor Hugo, 93170 Bagnolet, M° Robespierre ou Gallieni.

En se déplaçant sur les marges de l’E. Schengen, on se rend compte à quel point la frontière se ferme. Pour autant, cette fermeture ne se traduit pas par l’érection de murs et de barbelés, mais plutôt par un mur technologique, invisible autant que redoutable. L’agence européenne pour le contrôle des frontières extérieures, Frontex, en est l’artisan. Elle applique et initie les nouvelles réglementations du contrôle aux frontières. Ses premières cibles sont évidemment les migrants, rencontrés au fil de périples sur les frontières orientales, mais pas seulement. Cette soirée a pour objet de présenter ce travail sur Frontex et d’échanger collectivement sur la réalité des frontières européennes actuelles.

La bataille ne se situe pas dans l’espace, elle est l’espace.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0