CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2012  >  Autres communiqués année 2012  >  Demandeurs de revenu écartés, CAF fermée, ouvrons-la !

Demandeurs de revenu écartés, CAF fermée, ouvrons-la !

Publié, le samedi 5 mai 2012 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : samedi 5 mai 2012


La CAF est Ouverte !
Petit déjeuner à la CAF d’Indre et Loire

À partir du lundi 7 mai, la CAF d’Indre-et-Loire veut fermer ses portes à qui viendrait se présenter à ses guichets sans être passé-e par ses plates-formes téléphoniques ou internet [1]. Qu’importe que l’on soit dans l’urgence, qu’on maîtrise l’informatique, l’écriture, la langue, le langage administratif, ou bien son emploi du temps, ou non. Qu’importe qu’on préfère tenter de s’expliquer en parlant à quelqu’un-e (fut-illle derrière un guichet bureaucratique) plutôt que de répondre à un robot qui pose des questions qui ne sont jamais les bonnes, en appuyant sur des touches.

Pour pouvoir vivre, nous sommes des millions en France à compenser nos revenus par des prestations sociales : minima, aides pour les enfants, pour le logement (l’argent transite par les locataires mais est destiné à leurs propriétaires),... Des millions à être considéré-es par la CAF, Pôle Emploi, ou la Sécu, comme des fraudeur-ses en puissance [2], des mauvais-es pauvres à rééduquer, et à ce titre, contraint-es de nous soumettre à des contrôles [3] des humiliations, à l’arbitraire, pour conserver nos maigres allocations [4].
Au chômage, comme dans l’emploi, la culpabilisation, la peur de se faire radier [5] ou virer, tend à neutraliser toute défense collective.

Des chômeur-ses jusqu’aux retraité-es [6] nous sommes qualifié-es et traité-es comme des fainéant-es, des parasites. La vision dominante veut l’imposer : « l’économie c’est LA loi et le social c’est du vol ». C’est pourquoi nous serions toustes redevables par avance, destiné-es encore et toujours à « sauver le système ». Ceci quelques soient les « dirigeant-es » qu’on laisse siéger, toujours au détriment de tous. Or, nous n’allons pas dans le mur, nous y sommes déjà.

Si nous ne voulons pas crever, fissa ou à petits feux, dans les eaux glacées du calcul égoïste [7], si nous ne voulons pas être réduit-es à survivre dans le dénuement et la honte [8], l’isolement et le désarroi, nous avons à être tenaces et inventif-ves. Encore faut-il commencer, d’où que l’on soit. Faire en sorte de modifier cet environnement (matériel et mental) irrespirable, acquérir dans l’expérience, l’échange et la contestation [9] à les moyens de notre autonomie individuelle et collective.

La CAF qui prive ses usagers d’un accès direct, c’est un pas de plus dans le dédale infernal de la broyeuse administrative [10], et son bouquet garni d’isolement, de suspicion, de honte.

On nous veut isolés, dociles et corvéables,
Soyons solidaires, inventifs et désirants !

Faisons de la CAF un lieu ouvert le lundi 7 mai !
Dès 10h, partageons un petit-déjeuner.
CAF, Cité administrative du Champ-Girault, 1, rue A. Fleming, Tours

contact : precairestours no-log.org

Face aux contrôles domiciliaires de la CAF, quelques conseils - Les CAFards

CAF Nationale : 8 cars de CRS, 10 policiers en civil (im)mobilisés, 2000 euros de « trop perçu » RMi récupérés

CAF ?... Arrrrgh !!!! Allocation débloquée à la CAF de Rosny



Notes :

[1] Dans l’ensemble des institutions « sociales » on cherche à mettre à distance les demandeurs, sur le « modèle » du 39 49 de Pôle emploi. Voir : « 39 49 » Attention ça va couper !

[2] De la légitimité de frauder les minima et de quelques conseils à cette fin.

[3] Le contrôle exercé sur les demandeurs de revenu prend des formes diverses, de la mise à distance des allocataires pour mieux « gérer les flux », à l’immixtion dans l’intimité, dont les visites domiciliaires des agents contrôleurs CAF, et le « suivi » Voir à ce sujet Techniques de pouvoir pastoral : le suivi individuel des chômeurs et des allocataires du RSA - Enquête collective.

[4] Voilà comment les choses se passent pour les précaires, y compris dans les villes, les régions, les conseils généraux où la gauche [1] gouverne déjà : « Absurdité », « torture morale », une enquête sur le RSA à Paris .

[5] Pôle emploi : déjouer les convocs pour « entretien téléphonique », les radiations, le suivi....

[6] Retraite : à 95 ans, je n’aurai pas mes trimestres.

[7] En Allemagne, une série de contre-réformes (les plans Hartz), décidées par une coalition « rouge verte », ont détruits les droits des chômeurs et précaires. On compte désormais là-bas 20% de pauvres et l’espérance de vie est en baisse... Voir : Dette et austérité, le modèle allemand du plein emploi précaire.

[8] Ni dette, ni culpabilité, ni honte, s’organiser !

[9] Il est nécessaire non seulement d’agir collectivement, de rompre l’isolement pour affirmer un contre pouvoir, mais aussi de se saisir des moyens légaux disponibles pour faire obstacle à la logique comptable et à l’arbitraire qui prévalent dans les institutions sociales. Une récente décision juridique peut servir de modèle pour marquer des points, gagner sur des cas dans les diverses institutions qui ne remplissent pas la mission qui leur est officiellement impartie quant à l’information des ayants droits. Voir : Jurisprudence, Pôle Emploi condamné pour insuffisance d’information.

[10] Salariés de la caisse d’allocations familiales, chômeurs, précaires résistons à l’entreprise CAF !



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0