CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2013  >  Autres communiqués année 2013  >  Unedic : assemblée générale des intermittents et précaires de Basse-Normandie

Unedic : assemblée générale des intermittents et précaires de Basse-Normandie

Publié, le lundi 5 août 2013 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 26 août 2013


APPEL À ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES INTERMITTENTS ET PRÉCAIRES DE BASSE NORMANDIE LUNDI 9 SEPTEMBRE À LA FERMETURE ECLAIR À CAEN

Les présents signataires appellent à une Assemblée Générale des intermittents de Basse-Normandie. C’est en effet cet automne que les partenaires sociaux vont renégocier les accords Unedic [1] régissant l’indemnisation des chômeurs. Il sera donc question d’une remise à plat du régime d’indemnisation des intermittents du spectacle, aussi bien techniciens qu’artistes. Les intermittents sont à nouveau dans le collimateur : la campagne d’intoxication est en cours ! Elle fait d’eux des fauteurs de trouble ou des partenaires ruineux du régime géré par la solidarité interprofessionnelle ! La Cour des Comptes (présidée par le socialiste Didier Migaud) elle-même répand des contre-vérités sur un soi-disant déficit des annexes 8 et 10 [2]. Tout cela n’a pas d’autre but que d’aliéner le capital de sympathie dont les intermittents pourraient disposer auprès de l’opinion publique !

De leur côté, les ministres en charge du dossier, Aurélie Filippetti pour la culture et Michel Sapin pour le travail, ont pris des engagements sur le maintien des annexes, mais pas sur leur contenu ! Et en évitant bien de faire des propositions claires sur les renégociations à venir laissant ainsi le champ libre aux « partenaires » sociaux pour décider du pire !

C’est pourquoi nous devons réagir sans attendre avant que de graves mauvais coups soient portés au régime spécifique d’assurance chômage des intermittents du spectacle. Non les intermittents ne sont pas des privilégiés ! Non les intermittents ne sont pas la cause d’un déficit record de la caisse d’assurance chômage ! C’est bien une croissance en berne, un chômage record et la baisse constante des cotisations patronales qui sont à l’origine des difficultés présentes ! Non les intermittents ne serviront pas de bouc émissaires d’une mauvaise politique qui affecte toutes les couches de la société. Destruction du service public ; politique générale de défiance à l’égard des ayants droits ; contrôles subis, fréquents, nombreux, et abusifs ; retrait des indemnités tant qu’on n’a pas prouvé que Pôle Emploi se trompe [3]* ; insécurité juridique... Le système actuel d’indemnisation du chômage est inhumain ! C’est tout le fonctionnement de l’Unedic qu’il faudrait revoir !

C’est la politique culturelle au service de tous qu’il faut sauver en préservant et confortant un régime d’indemnisation exceptionnel conforme à l’intérêt général et aux intérêts de la nation. C’est à cette conclusion qu’était parvenue dès 2004 un Comité de suivi national rassemblant tout l’éventail des organisations syndicales de la culture (patronales comme de salariés) et tout l’échiquier politique des parlementaires. Avec lui nous réclamons une renégociation des annexes 8 et 10 sur les bases suivantes :
* annexe unique artistes / techniciens ;
* date anniversaire et ouverture de droits dès 507 heures sur 12 mois avec indemnisation sur 12 mois ;
* rétablissement des règles non discriminatoires sur les congés maternité et maladie meilleure prise en compte des heures en faveur de l’éducation artistique et de l’action culturelle ;
* plafonnement des indemnités cumulées à du travail rémunéré.
* Améliorer les conditions du régime concernant la maternité et la maladie

Les intermittents ne participent pas en tant que tels au négociations Unedic et c’est pourquoi ils doivent se rassembler et faire connaître leur point de vue en donnant à l’opinion publique, les explications nécessaires ! C’est avec une mobilisation massive et avec des explications convaincantes que les intermittents gagneront l’opinion publique et les citoyens à leur cause et qu’ils feront obstacle aux mauvais plans du Medef !

Assemblée Générale des intermittents de Basse-Normandie à la Fermeture Eclair à Caen, le 9 septembre 2013 (20h30)

Avec des représentants de la coordination des intermittents d’Ile de France.

Adada (Association de Défense des Artistes et de Développement des Arts)
Coordination des Intermittents de Basse-Normandie
Fédération des arts de la Rue BN
SFA BN
Syndicat National des Scènes Publiques SNSP
Sud-Culture BN
SMA (Syndicat des Musiques Actuelles)
SYNAVI (Syndicat National du spectacle vivant) BN

Plasticiens
Vidéastes/cinéastes
Danseurs
Fermeture éclair





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0