CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Agenda  >  Année 2014  >  Mars  >  Dimanche 23 mars

Dimanche 23 mars

Publié, le samedi 1er mars 2014 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 24 mars 2014


Ripost now !

Intermittents de l’emploi des annexe 8 et 10 ou pas, et autres précaires, pour un bien meilleur suivi chrono de l’action que ce que nous avons réussi à livrer ci-dessous-de-bon-sens, on lira Occupation du Carreau du Temple : « Nous appelons tous les chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires dans toutes les communes, à occuper des lieux publics et à organiser avec nous la riposte » sur Paris-Luttes.Info.Un exemple non pas de « soutien » mais de participation à la lutte.

L’occupation du Carreau du Temple continue !

au 3 rue Dupetit-Thouars, Paris 3e, Métro République ou Temple

19h36
L’expulsion est-elle imminente ? Lors de l’AG, au dedans et au dehors, il a été décidé de proposer aux responsables des locaux que l’on se replie dans le sous-sol avec leur accord, afin que leur événement plastiquepuisse se dérouler et que nous disposions d’un lieu de rencontre et d’organisation.
La ville de Paris, représentée par Monsieur Jean-François Danon, refuse cette solution. Des policiers en civil sont entrés dans les lieux par une porte dérobée… Lorsque la déleg des AG a rencontré dans la rue les responsables municipaux, ils expliquaient la disposition des lieux à la police...

Assemblé générale, dedans et dehors, à 18h

16h18

Nos revendications sont toujours à l’ordre du jour, et se discute dedans et dehors. La mairie de Paris reste muette, et signe la responsabilité de la poursuite de cette action.
nous appelons à une AG à 18h.
Soyez nombreux.
Ce que nous défendons pour tous
Ripost Now
Les occupants du carreau

16hPlusieurs dizaines de Mal logés du 18e en colère rejoignent le rassemblement avec leurs percussions en sacandant « Chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, mal loges, avec ou sans papiers, solidarité ». Arlette Laguiller (Lutte ouvrière) est également présente.

15 h30
Olivier Besancenot (N.P.A) et Jean-Baptiste Eyraud (Droit au logement) se joignent au rassemblement au moment ou une nouvelle ag débute à l’extérieur. Est aussi arrivé un responsable de la CGT spectacle qui avait quitté l’occupation avec ses collègues peu après la conclusion de l’accord MEDEF CFDT, etc.

15h16 Des participants à la "liste des sans voix arrivent en cortège avec une banderole sous les acclamations.

14h
le caddie rentre !

12h30
il semblerait qu’enfin un approvisionnement des occupants, soumis au blocus policier puisse bientôt être possible sans avoir à faire le forcing au risque d’être molestés.

Peu avant des tensions ont eu lieu devant le bâtiment avec les participants à l’expo annoncée. Ç a s’est calmé.

Communiqué :

Nous, manants, chômeurs, plasticiens, intérimaires, précaires et autres intermittents,

Nous, occupants du Carreau du Temple, avons ouvert ce dimanche 23 mars un tout autre bureau de vote, solidaire et démocratique, ici-même au 3 rue Dupetit-Thouars, Paris 3e.

Nous invitons les électeurs, chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, avec ou sans papiers, à venir exprimer leurs revendications et à nous soutenir toute la journée au Carreau du Temple et devant.

Nous avons besoin de lieux pour partager, ne pas rester isolés, nous organiser et fabriquer ensemble et la Ville de Paris a décidé de placer les lieux sous blocus policier....

Nous n’avons toujours pas de réponse de la mairie à nos demandes d’un lieu pour organiser la mobilisation en cours contre la précarisation et pour de nouveaux droits collectifs.

Ce n’est pas nous qui empêchons l’installation de l’exposition d’art prévue dans ces locaux, l’entière responsabilité en incombe a la mairie, qui en ce jour de premier tour d’élection municipale, loin d’affirmer une quelconque sympathie pour les luttes, se dissocie des manants, chômeurs, plasticiens, intérimaires, précaires et autres intermittents.

Riposte Now !

les occupants du Carreau

A 10h Assemblée générale

8h30
Les occupants sont (autant que faire se peut) frais et dispos, determines et contents du boulot soutien et relais exterieur. Rendez-vous à 10h devant le carreau du Temple, coté mairie du 3ème !

1h20
L’organisatrice de l’expo-vente vient de quitter les lieux, de même pour le camion qui devait décharger…
Intimidation : un huissier est venu dresser constat du blocage de l’expo.

0h30
Plusieurs personnes ont pu entrer au Carreau du Temple avec de la nourriture et d’autres nécessités.C’est bath de vivre des revanches, de constater à plusieurs reprises que, comme la « protection sociale », un blocus policier… se troue.
Intimidation : lors de cette action, un des présents a un moment été arrêté avant d’être relâché.

00h13
Du dehors
La Mairie de Paris veut opposer des précaires à des précaires.
Les intermittents et chômeurs… occupant le Carreau du temple du dehors, ne comprennent pas la position de la Ville de Paris. Notre occupation retarde une exposition prévue au Carreau du Temple qui concerne après demain des artistes exposants qui selon l’organisatrice seraient « précaires » puisque ils auraient tout investi pour venir.
Nous disons que cette organisatrice devrait s’adresser à la Ville de Paris. Nous demandons depuis le début un lieu pérenne pour s’organiser, un lieu communal pour la lutte des précaires. Dans une ville aussi riche que la ville de Paris il est incroyable qu’un tel lieu nous soit refusé.
Mais la Ville de Paris nous a fait des fausses propositions. Nous n’avons pas besoin de la Ville de Paris pour aller au Rond Point, à Confluence... Les lieux proposés pour 1 ou 10 jours ne sont pas pérennes. Un théâtre en cours d’expulsion par son bailleur privé n’est pas un lieu communal.
La Ville de Paris doit prendre ses responsabilités pour régler ce conflit qui la concerne.

Nous, riposte now , occupants du carreau du Temple, acceptons de recevoir la directrice de l’événement drawing now, sous réserve qu’elle soit accompagnée d’une délégation d’au moins 2 personnes du mouvement riposte now, occupants du dehors. Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous !.

Aux derniers instants de la soirée de samedi, la Ville refuse que les personnes employées pour le montage de l’expo prévue dans les lieux entrent dans les locaux pour participer à l’assemblée en cours. Ils proposent que seule l’organisatrice de l’événement entre, ce qui est refusé par l’AG.

36 eme heure d’occupation
Nous sommes toujours là, dedans et dehors

Nous, occupants du carreau du temple, chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires avec ou sans papiers, sommes déterminés à attendre, dans la dignité, la réponse de la mairie.

Nous demandons l’ouverture de ce lieu pour tenir une AG avec tous les travailleurs de l’exposition « Drawing now » dont le montage doit commencer cette nuit, et tous ceux qui nous soutiennent à l’extérieur.

Nous devons mettre en place collectivement une riposte à l’accord signé la nuit dernière, sans réelles négociations avec l’ensemble des concernés.

Il est inadmissible qu’aucune de nos propositions n’ait été entendue.

Depuis le début de cette occupation, nous lisons, comprenons, analysons le texte de cet accord afin de dénoncer la désinformation médiatique qui l’entoure.

Ce que nous défendons nous le défendons pour tous.

Signé Riposte Now

La com honteusement antisociale et mensongère du gouvernement : Selon la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, « cet accord est la preuve que l’on peut consolider notre modèle social, renforcer les droits des salariés, tout en faisant des économies ».





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0