CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2014  >  Chômage, intermittence, précarité, il n’est pas trop tard ! Tract

Chômage, intermittence, précarité, il n’est pas trop tard ! Tract

Publié, le mardi 25 mars 2014 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 9 juin 2014


Le texte qui suit constitue une base utilisable pour des interventions lors des lever ou baisser de rideau, visites et/ou occupations de Pôle emploi, de sièges de partenaires asociaux (MEDEF, CFDT, FO, CGPME, UPA, CFTC), des Dirrect, des boites d’intérim et de leurs donneurs d’ordre, des foyers de travailleurs, des centres communaux d’action sociale, des CAF, des marchés, etc. :

PDF - 80.7 ko
Chômage, intermittence, précarité, il n’est pas trop tard !

IL N’EST PAS TROP TARD

Le 22 mars un nouvel accord a été conclu sur les règles relatives à l’assurance chômage. Cet accord nuisible détruit encore davantage les droits sociaux de tous, en s’attaquant aux chômeurs et à tous les précaires, intérimaires, intermittents, travailleurs à activité réduite, alors qu’il s’agirait d’encourager le système mutualiste fondée sur la solidarité interprofessionnelle.

Aujourd’hui un chômeur sur deux n’est pas indemnisé, cet accord va encore aggraver la situation. Le MEDEF continue à prendre de l’argent là où il y en a le moins : les économies annoncées sont faibles et pèsent sur le dos des plus précaires.

Quelques exemples :

- L’annexe 4 qui régit l’indemnisation des intérimaires est vidée de substance, cela signifiera pour 60% d’entre eux une baisse de leur allocation mensuelle de 50 à 300 euros.

- Concernant les annexes 8 et 10 des intermittents du spectacle, l’accord reprend les dispositifs de 2003 et les aggrave. Le nouveau texte fixe un plafond de revenu qui ne concerne que quelques personnes et ne produira que des économies négligeables. Des chômeurs devront parfois attendre plusieurs mois avant de toucher leur allocation. Des augmentations de cotisations menaceront l’activité des petites structures du spectacle et du cinéma, déjà fragilisées par un contexte de crise et entraineront des baisses de salaires.

- Dans le régime général, des indemnités de licenciement pourront dans certains cas réduire considérablement les droits à l’allocation. Les plus de 65 ans devront cotiser à l’assurance chômage alors qu’ils en étaient dispensés. présentés comme un progrès, les fameux « droits rechargeables », pérennisent la précarité au lieu de la combattre. . [1].

Nous sommes donc tous concernés. Il n’est pas trop tard pour agir collectivement [2] : si l’accord n’est pas agréé par le Ministère du Travail, il ne sera pas appliqué. Rappelons que cet accord entérine un protocole Unedic de 2003 régissant les annexes 8 et 10 que FO avait refusé de signer, rappelons que la majorité politique actuelle s’y était opposé à l’époque.
Rappelons que cet accord a été négocié dans les locaux du MEDEF, dans un véritable déni de démocratie : la CGT qui défendait les propositions du comité de suivi a été exclu de la négociation pendant plus de dix heure, en violation manifeste des règles et de l’esprit du paritarisme.

Informons-nous, luttons, faisons pression sur le gouvernement pour qu’il refuse l’agrément.

Jusqu’ici, seule la lutte a payé, continuons !

Mercredi 26 mars, Rdv à partir de 13 h
à la Générale Parmentier, 14 avenue Parmentier Métro Voltaire
Pour continuer la lutte

PDF - 2.9 Mo
Accord Unedic, 21/22mars 2014

Nous sommes intervenus ce soir à 20h30 au 10 rue Hyppolite Lebas, Paris 9 lors de la soirée de présentation de la liste conduite par Anne Hidalgo au second tour suite à la fusion de listes présentes au 1er tour des municipales [3]. Des chômeurs, intermittents et intérimaires en lute ont déployé une banderole «  C’est l’emploi qui est intermittent » en tentant d’interpeller Anne Hidalgo et ont été expulsés manu militari par le service d’ordre.

Quelque minutes plus tard, Anne Hidalgo et son équipe ont eu la surprise de se faire interpeller à nouveau : « Puisque vous parlez de solidarité et de bienveillance, de quelle solidarité et de quelle bienveillance avez-vous fait preuve en faisant expulser les occupants du Carreau du Temple ce 23 mars peu après la fermeture des bureaux de vote ? [4] De quelle solidarité et de quelle bienveillance avez-vous fait preuve en faisant gazer les précaires venus vous interpeller à votre QG de campagne ? ». Elle s’est également fait expulser de la salle sans qu’aucune réponse ne soit donnée.

Les précaires étaient venus pour dialoguer avec la candidate socialiste à la Mairie de Paris [5] et lui demander de prendre position afin que la majorité gouvernementale refuse d’agréer le récent accord sur l’assurance chômage [6].

Mais Madame Hidalgo a préféré quitter les lieux par une porte dérobée...

JPEG - 1.6 Mo
Chômage, intermittence, précarité, il n’est pas trop tard ! jpeg


Document(s) à télécharger :

Chômage, intermittence, précarité, il n’est pas trop tard !

Taille : 33.5 ko
Mise en ligne le : 26 mars 2014

Notes :

[1] Préambule de l’accord et Droits Rechargeables - Analyse N°1, Recours Radiation .

[2] Si nous ne le faisons pas, nous perdrons. Si nous perdons, il ne resterait que des manières « individuelles » de se répproprpirer sa propre vie ? Par exemple en y mettant fin ? Ce 24 mars, un chômeur a de nouveau tenté de s’immoler par le feu dans un Pôle emploi à Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis … Voir ce texte à propos de l’immolation de Djamal Chaar dans un Pôle Nantais et des réactions officielles ignobles qui l’ont suivi Djamal Chaar s’immole par le feu devant Pôle emploi. Pour M. Sapin, futur ministre des finances, « les règles ont été appliquées avec l’humanité qui convient ».

[3] A Nantes aussi : Intermittents du spectacle. Ils s’invitent chez Johanna Rolland, Ouest France

[4] Evacuation policière du Carreau du Temple occupé : les socialistes sont-ils les amis des précaires ?, Les occupants, du dehors et du dedans, et Les forces de l’ordre évacuent le Carreau du Temple, Le Monde

[5] La perspective d’un dialogue ne doit pas être totalement écartée, malgré les menées policières, malgré les déclarations favorables à l’accord Unedic de Sapin et Filipetti. En effet, le PS a encore récemment pris position en faveur des intermittents, ce qui en bonne logique devrait pouvoir s’appliquer à tous les chômeurs, qu’ils soient ou non interimittents, voir ce texte du 21 mars 2014, Les intermittents continuent leur mobilisation Continuons notre soutien ! Secrétariat national à la Culture du P.S

[6] A propos de cet accord : Unedic, gueule de bois.



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0