CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2014  >  Solidarité, convergence des luttes ! Occupation des centres de tri de la Poste de Paris 19e

Solidarité, convergence des luttes ! Occupation des centres de tri de la Poste de Paris 19e

Publié, le mercredi 30 avril 2014 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 1er mai 2014


Ce mercredi, peu avant 7h00, une occupation des centres de tri de la poste avec des chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires et postiers du 92 en grève depuis le 29 janvier [1] a eu lieu. Vous pourrez trouver ci-dessous le communiqué et le texte de la prise de parole.

7h30 : une quête en soutien aux postiers du 92 a lieu
8h45 : une assemblée genérale commune a lieu dans la salle de pause
9h30 : fin de l’AG et fin de l’intervention aux centres de tri

Communiqué

Nous chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, occupons les centres de tri de la Poste Paris 19 aux côtés de nos camarades postiers en grève depuis le 29 janvier 2014.
Nous sommes une cinquantaine à avoir investi ce lieu pour dialoguer avec les salariés de la Poste sur la précarisation qu’ils subissent.

L’objectif est :
- de faire entendre que certains sont déjà en lutte, qu’il ne faut pas se résigner, mais s‘unir pour que la peur change de camp. Après 2 jours de coordination nationale des précaires, chômeurs, intermittents et intérimaires avec ou sans papiers, notre énergie a redoublé.
- que les luttes s’unissent sur les territoires au sein et entre « les secteurs ».

Le gouvernement et la majorité des « partenaires sociaux » sous l’emprise du Medef imposent une précarisation de toutes et tous, cherchant à briser les solidarités

C’est ensemble que nous voulons faire valoir nos droits.

Paris, le 30 avril 2014

Une prise de parole a eu lieu :

- Nous sommes ici chômeurs, précaires, intérimaires, intermittents, avec ou sans papiers, car nous sommes solidaires de votre lutte.
- Nous sommes fiers d’être aujourd’hui aux côtés de nos camarades postiers en grève depuis 92 jours. Nous saluons le courage, la ténacité de leur engagement et nous soutenons toutes leurs revendications.
- Quand on précarise les salariés de la poste, on précarise le service public et on tue des valeurs fondamentales de notre société. C’est donc en tant que travailleurs et en tant que citoyens que nous sommes ici présents parce que nous refusons de payer les conséquences du néo-libéralisme.
- Quand la pauvreté touche plus de 9 millions de personnes, quand 80% des embauches se font en contrats courts, quand un chômeur sur deux n’est pas indemnisé, il est scandaleux de s’attaquer aux droits sociaux, en faisant payer les plus précaires.
- Partout en France, des salariés et des citoyens luttent pour garder des conditions de vie décentes. Nous sommes ici parce que nous pensons que les postiers, les fralibs, les salariés de Peugeot, de la Redoute, les enseignants, les personnels soignants, et la liste est longue, mènent un seul et même combat. On tente de nous diviser, rassemblons-nous. Ensemble nous sommes plus forts.
- Un nouvel accord a été conclu sur les règles relatives à l’assurance-chômage. Il se fait encore sur le dos des plus précaires et s’attaque aux droits sociaux des chômeurs, intérimaires, intermittents et de tous les « travailleurs à activité réduite » et à contrats courts et en conséquence à tous les salariés.
- Nous sommes atteints par ces réformes, vous l’êtes aussi. Encore une fois, nous sommes tous concernés
- Pour donner de la force à nos luttes, l’union est indispensable Une union nationale, nous espérons que vous arriverez à unir les luttes existantes partout en France au sein de la Poste.
Ce n’est pas une utopie.

Depuis plusieurs semaines, dans toutes la France, des collectifs luttent contre l’agrément de l’accord des nouvelles règles de l’assurance chômage du 22 mars 2014.
Les 26 et 27 avril 20 régions se sont réunies pour constituer la Coordination nationale des Précaires, Chômeurs, Intermittents et intérimaires [2].
Mais aussi une union interprofessionnelle, comme celle qui germe ici.

Nous appelons tous ensembles à un point fixe unitaire le 1 mai pour la convergence des luttes, contre la précarisation.

Ce que nous défendons nous le défendons pour tous.


Premier mai :

Contre l’austérité
Paix aux chaumières
Guerre aux palais !

Paris, rdv à 14h30 au 261 rue du Faubourg Saint-Antoine (où nous serons pour certains présents dès 10H) pour tenir un point fixe unitaire dans la manif’ ; merci de faire circuler l’info autour de vous (sms, tel, mel, etc.).



Document(s) à télécharger :

Prise de Parole Occupation centre de tri Poste Paris 19

Taille : 35.2 ko
Mise en ligne le : 30 avril 2014



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0