CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2014  >  Autres communiqués  >  Avignon : Occupation village du Off qui se transforme en assemblée populaire pour une refonte du Off

Avignon : Occupation village du Off qui se transforme en assemblée populaire pour une refonte du Off

Publié, le lundi 7 juillet 2014 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mardi 8 juillet 2014


Avignon est une caisse de « raisonnance » : Acte 3 !

Aujourd’hui, 7 juillet 2014, plus d’une centaine de compagnies et lieux du Festival Off d’Avignon ont voté la grève, demandant l’abrogation de la convention d’assurance-chômage, agréée le 26 juin par le gouvernement, et en application depuis le 1er juillet.

Ensemble, chômeurs, saisonniers, intermittents, salariés, intérimaires, retraités, avec ou sans papiers, nous avons choisi de faire de cette journée de grève, une journée d’action, pour rappeler au gouvernement que nous ne cesserons de dénoncer sa politique dite sociale qui précarise encore davantage les plus fragiles.

Nous occupons actuellement le Village du Off : il s’agit d’une cible économique et politique.

Avignon Festival et Compagnies est une association qui fonctionne comme l’UNEDIC, sans transparence sur ses recettes ni sur ses dépenses.

Avignon Festival et Compagnies est un prestataire de services -privé- qui bénéficie pourtant d’une manne financière plus que conséquente, de la part des partenaires publics ou privés de la vie culturelle, ainsi que des collectivités territoriales.

Qui sont les vrais financeurs du Festival Off d’Avignon ? Qui sont les principaux acteurs du développement économique qui en découle, pour la Ville et pour sa région ?

Nous sommes ceux qui payons l’essentiel de la facture de ce festival, nous compagnies et nous publics ! Pour quels retours ? Pour quel partage des risques ?

Par exemple, pourquoi les compagnies du Off doivent-elles diminuer leurs recettes de billetterie en acceptant de pratiquer un tarif réduit, alors que les recettes de la carte de réduction ne leur sont pas redistribuées ?

Nous artistes, techniciens, chômeurs, saisonniers, intermittents, salariés, intérimaires, retraités, avec ou sans papiers défendons nos droits sociaux et exigeons la séparation du MEDEF et de l‘État.

Nous refusons la dérive des politiques publiques. Nous exigeons une réforme de la gouvernance du Festival et revendiquons l’ouverture d’une vraie réflexion de fond, avec les compagnies et les publics, sur l’avenir de ce festival qui ne pourra plus avoir lieu sans la reconnaissance dans les faits de nos revendications et de notre pouvoir légitime sur cette économie !

Collectif du Off
Commission « Le Off est à nous ! »
on.va.pas.la.boucler gmail.com

Permanence Coordinations des intermittents et précaires,
Maison Manon, 12 place des Carmes, 1er étage



Document(s) à télécharger :

Avignon est une caisse de résonnance 3. Occupation du village du Off

Taille : 51.8 ko
Mise en ligne le : 7 juillet 2014

Chères compagnies du ♥FF !

Taille : 60.1 ko
Mise en ligne le : 7 juillet 2014

Chères compagnies du ♥FF

Taille : 57.5 ko
Mise en ligne le : 7 juillet 2014



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0