CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2014  >  Autres communiqués  >  Sonnons l’alarme pour le droit au chômage !

Sonnons l’alarme pour le droit au chômage !


Communiqués de presse du CIA et de la KIK

Publié, le jeudi 2 octobre 2014 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 2 octobre 2014


Nous, précaires et intermittents, depuis plus de 7 mois en luttes, Déclarons : Le 1er octobre 2014 l’accord signé le 22 mars dernier sera appliqué dans sa totalité. Ces nouvelles règles vont toucher toutes les catégories de chômeurs.
Considérant les actes du gouvernement Hollande/Valls qui accélère la répression et les mesures anti-sociales,
Considérant que ce gouvernement fait allégeance à la politique de casse sociale du MEDEF et d’un CAC 40 arrogant dans sa toute puissance,

Nous, précaires et intermittents, depuis plus de 7 mois en luttes, Sonnons l’alarme !

Le Medef enfume en annonçant qu’il peut créer 1 million d’emplois ! A quel prix ? Pour quels emplois ? En supprimant le Smic ? En réduisant les congés payés ? En supprimant les 35 h ? En démontant le Code du Travail ? En faisant travailler dimanche et jours et fériés ?

Nous, précaires et intermittents, depuis plus de 7 mois en luttes, Dénonçons cette régression ! Et proposons :
Créons de nouveaux droits sociaux ! Sortons le Medef de l’Unedic et du gouvernement.
Demandons que 10 chômeurs sur 10 soient indemnisés.
Mettons en place un contrôle de l’aide publique aux très grosses entreprises.
Surveillons et réprimons l’exil fiscal des plus riches.
Exigeons la distribution des dividendes des grosses entreprisesaux salariéEs qui créent les richesses.
Dénonçons la véritable ennemie du peuple : la Bourse !
Déclarons : Ce Medef n’est pas un partenaire « social ».

Exigeons la Séparation du Medef et de l’État.

Nous, précaires et intermittents, depuis plus de 7 mois en luttes,
Appelons à la résistance sociale !

C.I.A. - Collectif Intermittent Aveyron

Le 22 mars dernier, était signé l’accord UNEDIC sur l’assurance chômage dans les locaux du MEDEF. Les négociations entre les couloirs et le vestibule ont porté uniquement sur les propositions du MEDEF.

* Deux milliards d’économie en 3 ans sur les droits des chômeurs, c’est le véritable objectif de cet accord !

* Des milliers de chômeurs, de salariés à temps partiel, d’intérimaires et autres intermittents de l’emploi sont appelés à... payer la dette de l’UNEDIC !

ALORS QUE :

* 9 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté,

* 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés !

- le gouvernement et ses partenaires dits sociaux (MEDEF, UPA, CGPME, CFTC, FO et CFDT) lancent leur gadget : les droits rechargeables ! Une mesure, à l’intérêt plus qu’incertain pour les chômeurs, qui s’avère à coup sûr pénalisante pour les personnes dont les droits ont été calculés sur une fin de contrat avec des revenus très faibles : temps partiel, contrats aidés….

- en réalité, le cauchemar qui attend les chômeurs indemnisés, c’est la réduction des droits, l’incitation à reprendre un emploi quel qu’il soit, les différés qui n’en finissent pas, le détournement des indemnités accordées par le tribunal des Prud’hommes pour réparer un licenciement abusif, les nouveaux « trop perçus » induits par cette convention 2014. Et ceci, quelle que soit la date d’ouverture des droits !

- le MEDEF entend supprimer les jours fériés, liquider les 35h, instaurer le salaire inférieur au SMIC, en finir avec le CDI, reculer l’âge de départ à la retraite...

Aujourd’hui, jour de l’entrée en vigueur de l’intégralité de cet accord, nous chômeurs, précaires, intermittents de la KIC, délocalisons l’espace de la négociation dans la rue, dans l’espace public ! Le MEDEF nous y dictera-t-il sa loi ?!

Aujourd’hui, nous soutenons le recours collectif porté au Conseil d’État par Recours Radiation, AIP/Coordination des Intermittents et Précaires, LCLM Le Collectif Les Matermittentes, SUD Culture, contre la convention UNEDIC 2014 !

Aujourd’hui, nous exigeons l’abrogation de cette convention et l’application d’un autre modèle  ! Avec le Comité de suivi au travail depuis plus de 10 ans, nous avons des propositions plus justes, plus économiques, plus solidaires : elles doivent être ENFIN prises en compte !

Aujourd’hui, 1er octobre 2014, et comme hier, ce que nous défendons, nous le défendons pour tous !

K.I.C. KOORDINATION.INTERMITTENTS.KALVADOS





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0