CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Agenda  >  Année 2014  >  Novembre  >  Journée d’actions coordonnées européenne pour les droits des chômeurs le 14 novembre

Journée d’actions coordonnées européenne pour les droits des chômeurs le 14 novembre

Publié, le dimanche 5 octobre 2014 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 17 novembre 2014


Vous trouverez ici des échos de ce qui s’est fait dans toutes les villes où une mobilisation a eu lieu, dont de nombreuses villes italiennes.

L’appel à cette journée : Ils nous veulent précaires, nous serons inflexibles

Occupation du siège de l’OCDE, appel à renforts, venez appuyer les occupants sur place au 2 rue André Pascal. Soyons nombreux et déterminés !!!

Les chômeurs, précaires et salariés de Pôle Emploi tiennent une Assemblée générale dans le hall sous la pancarte « OCDE - des politiques meilleures pour une vie meilleure ».

Ils rédigent un communiqué pour expliquer en quoi ces politiques rendent leur vie toujours pire : casse des droits sociaux, harcèlement et contrôle des chômeurs, dérégulation du marché du travail, politiques d’austérité...

Une représentante de la Confédération Internationale des Syndicats vient parler aux occupants et se propose de servir d’intermédiaire, mais ils lui demandent surtout d’attendre les décisions prises par l’AG.

Les forces de police devant la porte de l’immeuble.

Un directeur de la communication, une assistante du directeur et un responsable de la sécurité viennent négocier. On demande de pouvoir imprimer le tract de l’appel européen, le communiqué de l’occupation, et d’aller les distribuer à tous les gens présents dans le bâtiment.

Les responsables du Comité syndical auprès de l’OCDE (TUAC, Trade Union advisory committee), dont un responsable de la CFDT, seraient prêts à soutenir notre seconde demande : tenir dans les murs de l’OCDE un colloque international qui confronterait leurs préconisations et notre Nouveau modèle d’indemnisation de tous les travailleurs précaires. Les moyens de l’OCDE seraient mis à disposition pour chiffrer nos propositions.

Les responsables repartent pour réfléchir.

A 14h30, hall de l’OCDE toujours occupé - toujours pas de réponse à nos demandes. Les occupants scandent : « Ce sont nos luttes qui ont construit nos droits, on gagnera ce qu’on prendra ».

Après maintes discussions, les occupants sortent libres, sans contrôle d’identité, vers 18h. Ils relatent ainsi les derniers événements :

"Une journée durant nous avons occupé le bâtiment de l’OCDE à Paris. Nous avons interpelé des responsables de cet organisme sur les politiques qu’ils préconisent et qui contribuent à détruire les droits sociaux partout en Europe, à mener une guerre contre les chômeurs afin de produire une main d’œuvre sous-payée et corvéable à merci.

Ils nous ont affirmé à maintes reprises être attachés au dialogue et au débat contradictoire, nous les avons donc pris au mot et leur avons demandé d’organiser dans leurs murs un débat entre nos experts et les leurs sur les questions de l’indemnisation du chômage et de la précarité, ainsi qu’à faire chiffrer les propositions de notre Nouveau Modèle d’indemnisation au niveau européen. Ils se sont solennellement engagés à participer à une première réunion préparatoire dans les quinze jours.

Nous attendons de voir pour y croire."

A l’appel de la CIP-IDF, de la CGT Spectacle, de la CGT Intérim, du SNU Pôle emploi, de Sud Pôle emploi IDF, d’AC !, ...

Quelques semaines à peine que l’accord assurance chômage du 22 mars est appliqué et il fait déjà des ravages. Obtenons son abrogation !

#GrèveSociale #ScioperoSociale #SocialStrike #14N

Valence

Action Père Noël ! Nous sommes nombreux/euses, chômeur/euse/s et précaires, à endosser les habits rouges et la barbe blanche pour pouvoir gagner un peu plus et vivre décemment. Nous dénonçons ce système qui organise la fête sur le dos de ses pauvres, et nous dénonçons l’accord du 22 mars et les politiques d’austérité menées dans toute l’Europe sous le dictat de l’U.E et de la B.C.E (ce qui ne dédouane pas, pour autant, les gouvernements de leurs responsabilités).

Lille

Les agences Pôle Emploi et Parti Socialiste avaient préventivement fermé leurs portes, la police était de sortie, et la pluie aussi, mais les interluttants 59/62 resteront inflexibles !

14h14 Rendez-vous Grand Place à Lille Prenez votre vélo, votre mégaphone, vos revendications pour une action européenne pour les droits des chômeurs ! Soyons nombreux ! Faites passer l’info !

Amiens

19h Rassemblement à l’occasion de la soirée d’ouverture du festival international du film d’Amiens. RV sur le parvis de la Maison de la Culture.

En Picardie, le 14N a commencé le 12...avec une action de la CIP-Picardie devant les locaux de la Direction Régionale de Pôle Emploi, à Boves. Dès 4 h du matin, les intermittents et précaires ont dressé devant l’entrée un mur représentant nos droits sociaux. Des cadenas empêchaient aussi l’ouverture des grilles, les employés sont restés plus d’une heure à l’extérieur. Notre mur a été abattu à 10 h, sur ordre de la direction, devant les caméras de France 3 Picardie.

Lyon

10h rv action Cinéma Le Comédia 13 avenue Berthelot

Occupation de l’agence Pôle Emploi rue Denuzière.

11h35 : Le directeur de l’agence n’étant pas présent, les occupants attendent l’arrivée (d’ici 30 mn leur dit on) du directeur territorial Pôle Emploi. Lors de la dernière occupation, promesse avait été faites par Pôle Emploi de rencontrer le Collectif unitaire 69 une fois par mois. La présente occupation répond à la non-tenue de cette promesse.
11h30 : Présence d’un flic de la DCRI dans le pôle emploi (accueilli en cœur comme il se doit). Lecture par les occupants d’un texte annonçant la volonté de continuer l’occupation jusqu’à rencontrer le directeur de l’agence Pôle Emploi.
11h10 : Une trentaine de personnes, parties du Comoedia, occupent actuellement le Pôle Emploi Confluence, 59 rue Denuzière.

"Parce que les droits rechargeables sont des droits à la précarité,

Parce que l’entrée en vigueur de ces droits et l’impossibilité de recalcul rend quasi impossible à un artiste ou technicien d’entrer dans les annexes 8 et 10,

Parce que la fraude aux cotisations sociales est une spécialité des entreprises et non celle des chômeurs,

Parce que les décisions de radiation arbitraires de Pôle Emploi sont massives,

Parce que nos propositions ne sont pas entendues……

Le dialogue est rompu…

DURCISSONS NOS ACTIONS !"

Bruxelles

10h Rassemblement à l’appel du réseau Stop Art 63§2 devant le Ministère de l’Emploi, 1 rue Blérot.

Nous devrons être très nombreux-ses et déterminé-e-s pour oser encore le renversement de la vapeur avant le 1er janvier 2015...Avant la corde, le couperet, les premières « fins de droit »... 70 ans d’un conquis qui risque bel et bien de partir aux fins fonds des oubliettes de l’Histoire... Un levier inédit de lutte au profit de TOUS les salariés, - le caractère non limitable dans le temps des allocations de chômage-, risque de disparaître ! Ce n’est pas une affaire de « chômeur », c’est une affaire de TOUS LES TRAVAILLEURS dans ou hors l’emploi !

Berlin

9h Job Center Neukölln

L’appel en anglais...

Italie

Contre le Jobs Act, la réforme de l’assurance chômage, la réforme de l’apprentissage, les boulots non payés prévus pour l’Expo Universelle de Milan 2015, etc, appel à la grève sociale générale

Croisons les bras, croisons les luttes !

Thomas Müntzer croise les bras avec les précaires

Turin

10h Rassemblement Piazza Arbarello

20 000 manifestants à Turin !

Bologne

10h Rassemblement Piazza Re Enzo

Les étudiants bloquent les rues dans le centre de la ville.

Florence

9h30 Rassemblement Piazza Puccini

Banderole accrochée sur l’itinéraire de la manifestation - « l’Etat tue encore, en France, la bataille est partout, organisons-nous !, ciao Rémi ».

Naples

9h30 Rassemblement Piazza del Gesù

Formidable manifestation de 10 à 20 000 précaires alors que les syndicats n’appelaient qu’à une manifestation à Milan.

Les étudiants précaires reprennent possession de leur université.

Une partie du cortège bloque le périphérique de Naples.

Palerme

9h Rassemblement Piazza Politeama

Venise

10h Rassemblement Via Palazzo

La manifestation part de Mestre et se dirige vers le centre-ville.

Le pavillon de la Biennale consacré à l’EXPO 2015 à Milan, entreprise mafieuse qui entend créer des milliers d’emplois non payés, est occupé.

On dresse la statue du précaire qui partira ensuite en cortège pour visiter des lieux culturels, grands pourvoyeurs de main d’œuvre sous-payée - la fondation culture de l’université de Venise, le Guggenheim, la fondation Pinault.

Gênes

9h Rassemblement Piazza Caricamento

Le port de Gênes bloqué par les salariés.

Bari

10h Rassemblement Piazza Umberto

Pour nous, le modèle allemand, ce n’est pas Peter Hartz, mais Karl Marx !

Lucca

Milan

9h30 Rassemblement Largo Cairoli

Violence policière et répression dans les rues de Milan contre le cortège étudiant

Pour se protéger des violences policières, les manifestants forment le book block...

Après la manif, occupation de l’université de Milan

A Milan, la CGIL appelait aussi à manifester

Trieste

9h Rassemblement Via Goldoni

Pescara

9h Rassemblement et grève des précaires

Les manifestants forment le slogan No Oil pour protester contre les ravages écologiques causés par des plate-formes pétrolières de l’Adriatique au large de la ville.

Padoue

9h Rassemblement Piazza Antenore

Les « biostrikers » occupent l’équivalent du CROUS à l’Université de Padoue.

Pise

Rimini

Rome

Occupation de l’ancien siège de la BNL, Banque Nationale du Travail, pour protester contre la spéculation et les politiques d’austérité.

Quelques œufs et pétards jetés sur l’Ambassade d’Allemagne.

Hommage à Rémi Fraisse sur les murs de Rome

18h30 Strike Parade devant l’hypermarché/centre commercial Auchan Casal Bertone, Via Alberto Pollio, 50.

Trente

Actions pour redécorer toutes les agences d’intérim de la ville...

Et aussi à Paris

13h Solidarité avec le Jura Libertaire lors de son procès pour « Insulte à l’autorité de l’État, injure et diffamation publiques envers la Police nationale », 17e chambre correctionnelle de Paris, Palais de Justice, M° Cité.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0