CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2015  >  Autres communiqués  >  Super U... miliation en Ariège : pauvres, passez votre chemin ! - C.A.F.C.A.

Super U... miliation en Ariège : pauvres, passez votre chemin ! - C.A.F.C.A.

Publié, le vendredi 3 avril 2015 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : dimanche 5 avril 2015


Quand on est un client pauvre de Super U, on doit accepter d’être contrôlé, humilié en public et devant ses enfants sous peine de se voir exclu.

Pauvres, passez votre chemin !

En Ariège comme ailleurs, le Conseil Général délivre des bons alimentaires aux familles en difficulté [1] .

Un bon alimentaire, c’est 100 à 200 euros une à deux fois par an octroyés par l’ASE (aide sociale à l’enfance). Pour les obtenir, il faut rencontrer un travailleur social et monter un dossier justifiant des faibles ressources de la famille. Le dossier est ensuite examiné par une commission qui donne, ou non, son accord. Ces aides sont utilisées par des travailleurs précaires, des chômeurs ou toute famille ponctuellement en difficulté.

Ces bons excluent seulement l’alcool, les vêtements et les produits ménagers. Mais le Super U des Bordes sur Arize s’est donné le rôle de redresseur de caddie de précaires.

C’est ainsi qu’un samedi matin, devant l’ensemble des clients, une famille s’est vue humiliée et jugée sur le contenu de ses achats. Des pâtes et du riz bio de marque super U, jugez l’outrage !
« Quand on crève la dalle, on n’achète pas du bio [...] moi je travaille et je mange pas bio. » Se sont-ils entendu dire. En plus de vendre de l’alimentaire, Super U offre une leçon de gestion de budget sur simple présentation d’un bon du Conseil Général.

Les « bons » pauvres, y compris les caissières, doivent manger de la merde discount (peu importe si la différence de prix est en réalité négligeable sur les pâtes et le riz).
Après cette scène nauséabonde, la famille sera finalement « autorisée » à quitter le magasin avec ses achats.

Quelques semaines plus tard, ce même magasin informe le Conseil Général qu’il refuse désormais les bons alimentaires. Super U punit ainsi l’ensemble des familles en difficulté en les obligeant à faire plusieurs dizaines de kilomètres pour utiliser ces aides dans un autre supermarché.

Rendez-vous samedi 4 avril à 15h au Super U de Bordes-sur-Arize
Espace non marchand, action-goûter

C.A.F.C.A. (collectif d’autodéfense face au contrôle de l’administration).

cafca [at] riseup.net

Réunion mensuelle les premiers samedi du mois à 14h, au Palmier, 59 av Foch à St Girons pour s’entraider pratiquement, comprendre le fonctionnement des administrations, débloquer des dossiers (CAF, Pole emploi, MSA…), créer un rapport de force.



Notes :

[1] Et, dans le même temps ce même conseil général programme contrôle des allocataires et coupures de RSA.... voir : Un conseil général socialiste supprime le RSA à des centaines de personnes, et le revendique



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0