CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2015  >  Autres communiqués  >  Punk against police : tournée du collectif 8 juillet et groupe enfance sauvage

Punk against police : tournée du collectif 8 juillet et groupe enfance sauvage

Publié, le jeudi 16 juillet 2015 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 16 juillet 2015


Octobre 2014, Rémi Fraisse est tué par une grenade lancée par un gendarme.

Mai 2015, le parlement adopte la loi sur le « Renseignement » qui institue une surveillance généralisée et permanente de la population.

Quelques jours après, les policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna sont relaxés.

Ces trois événements récents donnent à voir la violence de la Police et l’impunité dont elle bénéficie. Ils mettent en évidence la restriction des libertés formelles et l’omniprésence de la police, à travers la surveillance des vies et l’occupation des rues. La volonté d’empêcher toute résistance.

Et pourtant. Depuis des années des comités et des familles de personnes tuées par la police rompent l’isolement et se rassemblent pour s’entraider dans cette lutte acharnée, pied à pied, contre l’impunité de la police et ses mensonges. Suite à la mort de Rémi Fraisse, des milliers de personnes ont bravé l’interdiction des manifestations et des dizaines d’assemblées se sont créées. En novembre dernier, des mutilés et blessés par des tirs de Flashball ont fondé l’Assemblée des blessés, des familles et des collectifs contre les violences policières. Récemment, après des années de campagne contre le contrôle au faciès, la justice a été contrainte de reconnaître l’illégalité de cette pratique. Le jour de la relaxe des policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna, des centaines de personnes se sont rassemblées devant les tribunaux de Marseille, Toulouse, le Havre, Lille, Tours, Lyon, Rennes et Bobigny.

Ceux qui ne seraient pas censés se rencontrer, se rassemblent et s’organisent. Cette lutte contre les crimes et les violences policières prend un visage multiple et se nourrit de solidarités concrètes : se redonner du courage devant les non-lieux et classements sans suite, se réjouir de petites victoires, lors des procès faire nombre et corps dans les salles d’audience face à la présence policière, aller à la rencontre de ceux qui sont touchés, partir des histoires singulières et trouver du commun, penser ensemble la brutalité qui nous fait face et s’organiser contre, ne pas nous laisser diviser.

Le collectif 8 juillet s’est constitué après que 6 personnes ont été blessées dont une éborgnée par des tirs de Flashball suite à l’expulsion d’un squat à Montreuil en 2009. Depuis lors, le collectif se lie à d’autres personnes blessées, d’autres personnes dont les proches ont été assassinés par la police, à d’autres réalités. Pour continuer d’aller voir ailleurs, nous organisons avec le groupe Enfance sauvage une tournée dans plusieurs villes de France : PUNk against POLICE !

Mercredi 15/07 Montreuil (93), Place du marché m° Croix de Chavaux. Sous la halle du marché où la police nous a tiré dessus en 2009
18h-19h : Tables d’informations (Sur quoi a tiré la police le 8 juillet ? Qu’est-ce que l’Assemblée des blessés ? Ici comme ailleurs la police tue…)
19h-20h30 : Prise de paroles et interventions musicales.
Repas prix libre à partir 19h

Vendredi 17/07 – Saint Denis (93) à l’Attiéké, centre social auto-organisé, 31 bd Marcel Sembat
17h30-19h30 : Discussion « En dehors de l’urgence, revenir sur les récentes mobilisations contre l’impunité et les crimes policiers, prendre le temps de partager nos analyses et pespectives. »
20h-21h30 : écoute d’un document sonore sur la mobilisation à Vitry-sur-Seine après le meurtre du jeune Abdelkader Lareiche le 16 février 1980 par le gardien de la cité Couzy. Cet extrait est tiré d’un documentaire sonore (en cours de travail) sur l’expérience Rock Against Police au début des années 80.
22h : concert d’Enfance sauvage

Samedi 18/07 – Lille (59), au CCL, 4 rue de Colmar
à partir de 18h : Discussion avec des collectifs de la région, bouffe vegan, concert d’Enfance sauvage et d’Anxiety Attack

Dimanche 19/07 – Nantes (44), aux ateliers de Bitche, 3 rue de Bitche
à partir de 19h : Discussion « Logique de la violence et de l’impunité policière : en conservant et dépassant sans cesse la légalité, les forces de police fondent les limites de la loi », concert d’Enfance sauvage, repas prix libre

Lundi 20/07 – ZAD de Notre Dame des Landes (44), à la Wardine
discussion, concert d’Enfance sauvage

Jeudi 23/07 – Venarey-les-Laumes (21), à la Quincaillerie, 4 place Roger Salengro
à partir de 18h : Discussion autour du collectif 8 juillet, dîner, numéro de trapèze : Acagouler dans les ères et concert d’Enfance sauvage.

collectif8juillet.wordpress.com / huitjuillet [at] riseup.net

enfance-sauvage.info





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0