CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2016  >  Autres communiqués  >   Au Medef, coups bas et entourloupe contre une occupation

Au Medef, coups bas et entourloupe contre une occupation

Publié, le lundi 13 juin 2016 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : lundi 13 juin 2016


Mardi 7 juin

Un groupe d’intermittents et précaires est venu questionner les représentants du MEDEF sur leur positionnement dans le cadre des négociations de l’assurance chômage en cours.
Ce jour-là les membres du MEDEF se réunissaient pour parler de leur problèmes d’évasions fiscales au PANAMA.
Nous sommes arrivés à une centaine sur place et, la porte étant restée ouverte, nous sommes entrés pour discuter.

Une personne est arrivée en costume, entourée du personnel assurant la sécurité.
Nous lui avons indiqué l’objet de notre présence et immédiatement ce monsieur nous a insulté et agressé, arrachant le portable des mains d’une jeune femme qui le filmait.
Il a continué en déchirant les documents que nous avions apporté nous qualifiant de « connards » et de « branleurs ».
Nous lui avons fait remarquer que ce n’était pas une manière de discuter. Il brasse autour de lui, monte à l’étage, continuant à vociférer en tous sens.
Puis, il s’est adressé directement à Loïc qui lui disait que nous étions venus pour entendre les explication du MEDEF sur leur positionnement contre les propositions de tous les employeurs professionnels du secteur du spectacle et de l’audiovisuel.

Là, tout bascule, on a entendu un cri, plutôt un hurlement, Loïc allongé à terre, de tout son long, se tenant l’entre jambe et se tordant de douleur.
Nous avons découvert que l’homme agressif qui s’est enfuit et enfermé dans son bureau juste après les cris et la chute au sol de Loïc est en fait le directeur de la sécurité du MEDEF FRANCE et du MEDEF À L’INTERNATIONAL, un « chef de la sécurité et des moyens généraux », spécialiste des coups bas et de l’entourloupe, comme son patron le MEDEF.

Ce Monsieur a porté plainte déclarant que Loïc avait envoyé une « GONADE DE DÉSENCERCLEMENT » sur son pied et qu’il aurait été blessé lors de cette agression.
L’examen médical a révélé que Loïc était toujours en possession de ces deux « gonades de désencerclement ».
Les deux gonades de Loïc étant toujours dans son slip et prête à l’emploi, le juge pourra convenir d’un délit à charge contre le responsable de la sécurité du MEDEF pour fausse déclaration, coups et blessures volontaires pouvant entraîner un handicap à vie.
L’humiliation de n’avoir pas a été à la hauteur de la mission qui lui a été confiée, la sécurité des locaux du MEDEF, a peut être contraint cette personne à faire une fausse déclaration pour préserver son emploi. :)))))))

Toute la scène a été filmée par les personnes présentes sur place.

Salut les copains !!!!!

Claude François





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0