CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2016  >  Autres communiqués  >  Solidarité avec les inculpés du mouvement : rassemblement au TGI de Paris le 22 septembre à 8 h

Solidarité avec les inculpés du mouvement : rassemblement au TGI de Paris le 22 septembre à 8 h

Publié, le dimanche 18 septembre 2016 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : vendredi 21 octobre 2016


Solidarité avec les inculpés du mouvement social.
Contre toutes les répressions.
Appel à rassemblement au TGI de Paris le 22 septembre dès 8 h

Le 5 juillet 2016, après une nouvelle manifestation « encagée » contre la « loi travaille » ET son monde, plusieurs milliers de personnes veulent manifester leur refus de voir le gouvernement à nouveau utiliser l’article 49,3 pour faire passer de force une loi que des millions récusent. Elles convergent vers l’Assemblée Nationale.

Comme depuis ces derniers mois, un dispositif policier totalement disproportionné est en place, qui contraint de manière musclée les personnes présentes a être enfermées dans une nasse géante sur le trottoir du pont de la Concorde.
Courses poursuites, violences, démonstrations de force pour entraver la liberté de circulation.

Entre 16 heures 30 et 21 heures au moins 8 personnes -à notre connaissance- vont être sauvagement attaquées par les forces de l’ordre sans sommation et sans raison autre que celle d’être présentes sur ces lieux et de vouloir y rester.

L’une d’entre elles sera blessée à la tête et saignera abondamment. Elles vont être jetées à terre, frappées, entravées et emmenées dans différents commissariats où elles seront mises en garde à vue pour 7 d’entre elles entre 30 et 48 heures.

6 passent en procès au TGI de Paris (métro Cité) pour résistance avec violence, rébellion, …
Une le 21 septembre à 9 heures à la 29 ème chambre
Quatre le 22 à 9 heures à la 24 ème chambre et dans la 29 ème chambre
Une le 29 à 13 heures 30 à la 23 ème chambre.

Ils ont besoin d’être soutenus par la présence du plus grand nombre de personnes.

La répression d’exception qui frappe tout azimut les personnes qu’elles soient migrantes, réfugiées, militantes ou non, et qui sévit dans les manifestations, dans la rue, chez les gens au prétexte de l’état d’urgence, doit cesser. Soyons nombreuses et nombreux à venir dans le TGI dès 8 heures car le temps d’attente pour entrer est long en raison de la fouille – ni couteaux de poche, ni verre, etc.- surtout le 22 où 4 personnes passent.

Dans le hall des salles d’audience les gendarmes refusent souvent de laisser entrer les soutiens dans les chambres en invoquant le manque de places ou des places réservées aux familles des accusés. En réalité il reste souvent des places.

Insistons. les audiences sont publiques

Un rassemblement aura également lieu devant le Palais de justice, dans la rue (métro Cité).

Et la lutte continue ! D’autres procès auront lieu cet automne.
. le 27 septembre (Air France)
. le 3 octobre (appel du procès de 4 personnes soutiens et solidaires des migrants dans un foyer tenu par Emmaüs en juillet 2015 [1])
. le 19 octobre (Good Year à Amiens)
. En novembre (suite à l’occupation du chantier de l’hôtel Lutétia en septembre 2013 [2])
. le 8 décembre (suite à l’occupation du Medef en juin 2016 [3])
. le 13 décembre Adil (de la Poste du 92 arrêté en manifestation)

… Et tous les emprisonnés en attente de procès

PDF - 59.2 ko
Solidarité avec les inculpés du mouvement :rassemblement au TGI de Paris le 22 septembre à 8 h

Des nouvelles des inculpés arrêtés le 5 juillet

* Le 21 septembre à 9 heures dans la 29 ème chambre A. a été relaxé faute de charges probantes.

* Le 22 à 9 heures dans la 24 ème chambre et dans la 29 ème chambre V. et G. ont vu leur procès reporté en janvier en raison de la difficulté pour le tribunal d’obtenir des écrans pour passer des témoignages vidéo dans les délais...

* Le 22 à 10 heures pour M., une peine de quatre mois avec sursis a été requise par la procureur dans un très violent réquisitoire . Mais la plaidoirie et le dossier de défense font pencher la balance vers une relaxe. Délibéré le 6 octobre

* Le 22 à 12 heures une peine de quatre mois avec sursis a été requise par la procureur dans son réquisitoire contre M. qui se défendait sans avocat mais a eu du mal à assurer sa défense. Délibéré le 6 octobre

Nous étions nombreux à être venus au tribunal les 21 et 22....

Le 29 à 13 heures 30 à la 23 ème chambre passe le dernier inculpé de la journée du 5 juillet contre le 49.3. Soyons présents pour le soutenir.

20 octobre 2016 : Sur 2 des 4 inculpations concernant le rassemblement devant l assemblée nationale le 5 juillet, les délibérés ont été rendus.
Relaxe sur le fond et nullité de la procédure pour Michel.
Pour Max qui s était défendu sans avocat : 1500 € d amende avec sursis pour violence et PAS d inscription au casier.
Rappel.

Les deux autres procès ( Gildo et Valentin) ont été renvoyés en janvier



Face à la répression, il n’est pas interdit de Se défendre.

Guide d’autodéfense juridique : Face à la police / face à la justice



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0