CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2016  >  Autres communiqués  >  Ouvrons les frontií¨res - Action de solidarité avec les réfugiés et migrants í « C í vous »

Ouvrons les frontií¨res - Action de solidarité avec les réfugiés et migrants í « C í vous »

Publié, le mercredi 26 octobre 2016 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 27 octobre 2016


Depuis lundi, des manifestations et actions de solidarité contre l’évacuation de la lande de Calais ont déjí eu lieu í Paris, Grenoble, Rennes, Nantes, ...
Si le premier jour de l’opération a été conforme aux attentes du gouvernement, et bien que de nombreux habitants du bidonville l’aient quitté avant míªme le début de l’opération humanitaire de police, il reste de 2 500 í 4000 personnes sur le site, et, en ce deuxií¨me jour, le rythme des départs s’est considérablement ralenti.
Prévue pour durer une semaine, cette action mobilise plus de 2000 policiers
Ne laissons pas migrants et réfugiés isolés !

Ouvrons les frontií¨res

Aujourd’hui, une vingtaine de soutiens aux réfugiés sont intervenus sur le plateau de « C í vous » en direct sur France 5 et ont interrompu l’émission avec succí¨s. En ce deuxií¨me jour de la destruction du campement de Calais, il nous paraí®t important de faire entendre une voix dissonante í la grande messe médiatique.

« í‰vacuation humanitaire », « devoir moral vis í vis des mineurs isolés », ou encore « démantí¨lement dans le calme et la maí®trise ». C’est ainsi que le gouvernement nomme le tri au facií¨s, le déplacement forcé sans connaissance de la destination, les expulsions, le gazage des récalcitrants. Certains migrants ont été sommés de quitter les cabanes avant míªme l’arrivée des bulldozers, et cette nuit ils dormiront sous la pluie.

Depuis ce soir, les journalistes, míªme accrédités, n’ont plus accí¨s í ce qu’il reste du campement... Nous ne pouvons pas nous contenter de la propagande du ministí¨re de l’intérieur.

La production de l’émission ne nous a pas accueillis í bras ouverts, í croire que c’est un sport national. Violences verbales, intimidations, tentative d’étranglement, les flics í la sortie... On n’avait apparemment pas envie de nous laisser la parole. Les spécialistes sont tous d’accord, tout le monde est content, mais rien ne semble changer.

Non, la question de la migration ne se traite pas entre un judoka et un best-seller. Il est temps de tous s’emparer de la question. C í nous, C í vous !

Les baraques sont rasées, les migrants déplacés de force et le mur se construit. Tant que les frontií¨res ne seront pas ouvertes, des migrants convergeront vers Calais et cette destruction ne fera qu’aggraver leurs conditions de survie [1].

Nous resterons déterminés, mobilisés et solidaires.

Liberté de circulation et d’installation pour tous.

Paris le 25 octobre 2016,

Un collectif de soutien aux migrants

Word - 95 ko
Ouvrons les frontières - Action de solidarité avec les réfugiés et migrants à« C àvous  »



Notes :

[1] De plus, des centaines de places ont été réservées dans les centres de rétention en France en prévision du démantí¨lement du camp....



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0