CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Archives Travaux des commissions  >  Inter-Professionnelle  >  ATTAC - La Poste d’Antony le 02 12 03

ATTAC - La Poste d’Antony le 02 12 03

Publié, le mercredi 3 décembre 2003 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mercredi 3 décembre 2003


02 12 03, Bonjour

Ci dessous tract du Collectif que nous distribuerons ce soir AVANT la réunion publique d’ ATTAC (R.V. 19h45, salle F. Molé - ancienne salle du syndicat d’initiative - à côté du théâtre F. Gémier)

COLLECTIF « PROTECTION SOCIALE / SERVICES PUBLICS » - ANTONY

LA CASSE D’UN SERVICE PUBLIC AU QUOTIDIEN :
L’ EXEMPLE DE LA POSTE D’ANTONY

6 jours pour parcourir 500 mètres ... 10 jours pour 15 km ... Certains jours sans distribution ...

Phénomènes constatés, pour des lettres affranchies au « TARIF RAPIDE », postées à ANTONY, en direction ... d’ANTONY.

Carences liées aux « lourdeurs » du Service Public, aux 35 heures, à la « mauvaise volonté des fonctionnaires » ? ... Ou ceux-ci servent-ils de boucs émissaires ?

Qu’on en juge :

- Postés à Antony, les plis intra-muros sont d’abord acheminés vers un centre de tri éloigné, puis reviennent dans notre ville pour y être distribués...

- Après plusieurs semaines de travail, les postiers ont droit à du repos, mais ne sont pas toujours remplacés. Au retour, le facteur doit rattraper le retard tout en assurant la distribution normale. Pour éviter l’engorgement, certains préfèrent même effectuer des distributions pendant leurs « repos » : leurs quartiers souffrent moins des retards !

- Simultanément, et malgré le manque de personnel, les mêmes sont incités (prime à l’appui) à distribuer de la publicité... plus rentable, sans doute, que le courrier des usagers du Service Public. Qui n’a pas trouvé, un jour ou l’autre, sa boite regorgeant de prospectus (plus ou moins désirés) mais sans le moindre courrier ?

Effectifs volontairement insuffisants, désorganisation délibérée : quelle entreprise, publique ou privée pourrait survivre ? Il s’agit de CHOIX POLITIQUES - donc contestables et modifiables - visant à DISCREDITER LE SERVICE PUBLIC, à lasser la population, à créer les conditions pour PRIVATISER les services les plus « juteux ». Les gros « clients » étant privilégiés, leur utilisation coûtera cher aux particuliers (Prix à la distance ? En fonction des difficultés d’acheminement ? Secteurs non ou mal desservis ? ... ). Le public ne conservant que la gestion, sans moyens, d’un service au rabais parce que non rentable, pompeusement baptisé « universel » par la Commission Européenne.

LE SERVICE PUBLIC, c’est l’EGALITE et la SOLIDARITE entre les citoyens et les régions, en garantissant les mêmes services à coûts identiques à chacun, indépendamment de ses revenus et de sa situation géographique. C’est un élément indispensable de l’aménagement du territoire. C’est donc « rentable » pour la société, c’est à dire SOCIALEMENT UTILE.

Le courrier acheminé en 24h : les fonctionnaires de La Poste - Service Public - l’ont fait :

LE SERVICE PUBLIC, c’est EFFICACE ... ... quand le pouvoir lui donne les moyens de fonctionner ...



Document(s) à télécharger :



Taille : 6.6 ko
Mise en ligne le : 3 décembre 2003



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0