CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Archives  >  Tous les textes de la CIP-IDF jusqu’en mars 2004  >   Cérémonie de remise du Prix du Brigadier à Michel Aumont et Christian Damman au ministère de la culture, perturbée par un intermittent, le 16.12.03 !

Cérémonie de remise du Prix du Brigadier à Michel Aumont et Christian Damman au ministère de la culture, perturbée par un intermittent, le 16.12.03 !

Publié, le jeudi 18 décembre 2003 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : samedi 20 décembre 2003


Mercredi 16 Décembre : Cérémonie de remise du Prix du Brigadier à Michel Aumont et Christian Damman au ministère de la culture

Un comédien intermittent pertube la fête :

250 Invités en majorité des personnalités assez âgées.

C.D.N, Scènes nationales et les arts de la rue ne semblent pas être de la fête.

Après une introduction élogieuse sur le rôle de la culture dans notre pays et de nos metteurs en scènes favoris : Mr Lavelli, Mme Ariane Mnouchkine, Francis Huster ..

Après un bref rappel sur le rôle du brigadier au théâtre puisque le prix est matérialisé par un véritable Brigadier (petit instrument qui servait autre fois au théâtre avant que le spectacle commence).

Monsieur Aillagon ministre de la culture au teint halé comme s’il revenait de vacances. Ou bien aurait- il fait des U.V ? Enfin bref ! Le voilà qui s’ approche d’un micro pour entamer son discours , tout sourire, une apnée haute, et il est immédiatement interrompu par un comédien qui désire ouvrir un débat public :

" Mr Aillagon permettez-moi de vous couper la parole, je souhaiterais ouvrir un débat public. Vous avez déclaré à plusieurs reprises auprès des médias que le protocole présentait des défauts alors pourquoi n’avez vous rien fait". Gros silence.

Monsieur Aillagon ressemble à une crevette rose, la sauterie se gâte

On le sent mal à l’aise. L’intermittent est saisi par le service de sécurité et tranquillement regagné vers la sortie. Il a encore le temps de lâcher quelques brides de phrase :

"pourquoi n’étudiez - vous pas les nouvelles propositions d’indemnisation qui font actuellement l’unanimité dans notre profession " ?

Pas de réponse

"Mr Aillagon le brigadier c’est nous qui allons le recevoir sur la tête le 31 décembre. 3oooo intermittents seront exclus du système la première année et bien d’autres par la suite....."

Le comédien sera conduit au commissariat rue Pierre Lescot au hall et gardé pendant 4 h. Motifs : vérification d’identité pour avoir troublé l’ordre public et s’être introduit dans un lieu privé sans y avoir été invité.





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0