Communiqué CFDT : « Un premier pas vers une véritable caisse complémentaire »

mercredi 5 mai 2004
Dernière modification : mercredi 5 mai 2004

COMMUNIQUE CFDT

Un premier pas vers une véritable caisse complémentaire

Pour la confédération CFDT et la fédération Communication et Culture de la CFDT, les nouvelles orientations du ministre de la Culture en faveur de l’emploi culturel, de la professionnalisation des métiers et de la formation des jeunes à ces métiers vont dans le bon sens. La CFDT réclame depuis longtemps de l’État qu’il s’engage pour l’emploi dans la Culture, le cinéma, l’audiovisuel et le spectacle vivant. L’intermittence n’est pas un métier, c’est un régime de chômage que la CFDT défend depuis des années.

Pour la CFDT, la création d’un fonds social spécifique pour les intermittents, alimenté par l’État et géré par l’Unédic, est un premier pas vers la mise en place d’une véritable caisse complémentaire au régime de solidarité interprofessionnelle assuré par l’Unédic. Ce fonds doit permettre de répondre aux spécificités professionnelles et de prendre en charge les aménagements souhaités par le ministre.

À l’évidence, le budget de ce fonds n’est pas à la hauteur des ambitions affichées par le ministre. La CFDT demande que les employeurs, - les collectivités territoriales, les grandes entreprises du cinéma, de l’audiovisuel, les sociétés de production... -, soient mis à contribution.

La CFDT note avec satisfaction que le gouvernement se décide enfin à « faire la loi » pour lutter contre les abus, en annonçant la sortie prochaine des textes législatifs et réglementaires nécessaires. Cela relève en effet de la responsabilité de l’État.

De même, les propositions avancées sur la définition des métiers qui doivent bénéficier de l’intermittence, sur la formation professionnelle des jeunes et sur le soutien à l’emploi sont positives si elles débouchent sur des décisions concrètes.

La CFDT participera aux réflexions et groupe de travail annoncés. Elle prendra ses responsabilités pour défendre les intérêts des intermittents, ceux de tous les salariés et favoriser une politique de l’emploi culturel de qualité.n

© CFDT (communiqué de presse du 4 mai 2004)

http://www.cfdt.fr/actu/presse/comm/comm408.htm