Sud Culture Montpellier - Convention Unédic, dernier round : non à la casse de la culture !

lundi 6 février 2006
Dernière modification : lundi 6 février 2006

A l’issue des dernières réunions des partenaires sociaux impliqués dans la (re)négociation de la convention UNEDIC, le patronat et une majorité de syndicats ont annoncé leur intention de proroger pour 2006 le protocole du 26 juin 2003 régissant l’indemnisation chômage des artistes et techniciens du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel (annexes 8 et 10). Une ultime séance de négociation consacrée au régime général et à ses annexes est prévue pour le mardi 14 février 2006.

La reconduction du protocole de juin 2003 serait accompagnée d’un certain nombre « d’aménagements » (dans le mode de calcul de l’indemnisation chômage, dans la prise en compte des accidents du travail, des fins de carrière, des accidents de parcours...). Dans le même temps, le « fonds transitoire » mis en oeuvre par le gouvernement pour corriger quelques uns des effets pervers du protocole, serait reconduit (sous sa forme actuelle ou plus ou moins corrigée) pour un an. Procédure qui constitue un pas de plus vers la consolidation d’une caisse de chômage spécifique pour les seuls professionnels du spectacle et par conséquent un risque supplémentaire d’éclatement de la mutualisation interprofessionnelle des risques, à la base même du régime d’indemnisation des chômeurs, quelle que soit leur métier.

A l’évidence, un tel accord se ferait une nouvelle fois sur le dos des professionnels concernés. De telles mesures ne pourraient qu’être transitoires et prolongeraient d’autant les effets dramatiques générés par le protocole de juin 2003... en faisant fi de tout le travail effectué depuis deux ans et demi par les représentants des intermittents (collectifs et syndicats), de nombreux experts, les parlementaires, le ministère de la Culture et de la communication, celui du Travail et des affaires sociales...

Pour sa part, SUD Culture réaffirme son opposition à toute prorogation du protocole de juin 2003 et rappelle aux ministres concernés leur engagement à ne pas donner leur agrément à un texte injuste et de recourir si nécessaire à la voie législative.

A quelques heures de la clôture annoncée des négociations, une mobilisation ample et massive de toutes et de tous est primordiale pour exiger la mise en place d’un nouveau protocole pérenne, rationnel et équitable qui permette aux artistes et techniciens du spectacle de vivre de leurs métiers malgré l’instabilité de l’exercice de leur profession et à la société tout entière de bénéficier d’un secteur artistique fécond et solide.

S’agissant des annexes 8 et 10 comme du régime général, nous sommes face à une nouvelle offensive généralisée visant à exclure toujours plus de salarié(e)s de l’accès aux allocations chômage et à réduire les droits de celles et ceux qui en bénéficient encore... pour imposer dans le même temps toujours plus d’emplois précaires et flexibles.

C’est pourquoi SUD CULTURE appelle tous les travailleurs de la culture et des arts, tous les citoyens à participer massivement aux actions :

MARDI 7 FEVRIER 2006

CONTRE LE CONTRAT PRECARITE EXCLUSION

TOUS EN GREVE et à la MANIF à 14h30 au PEYROU à MONTPELLIER

JEUDI 9 FEVRIER , Action Intersyndicale avec L’URF Languedoc-Roussillon des Syndicats CGT du Spectacle, SUD Culture - Solidaires , CGT - Conseil Général 34 :

Grande Soupe populaire qui sera servie à 13h00. Dépêchez vous, il n’y en aura pas pour tout le monde ! Intermittents, Travailleurs de la culture, Spectateurs, Citoyens Solidaires,

Elus, Pensez à réserver les dernières louches, Amenez vos gamelles ! 06 07 44 08 30 -

06 14 47 06 99 - 06 84 80 73 40 - 06 18 46 46 33 - 06 62 36 67 39 - 06 78 80 49 91

MARDI 14 FEVRIER , manifestation intersyndicale à l’appel de URF Languedoc-Roussillon des Syndicats CGT du Spectacle et de SUD Culture - Solidaires à 11 h 30 à Montpellier , Direction Régionale du Travail et de l’Emploi Place Paul BEC - Echelles de la Ville.

Pour dire NON à l’Agrément !

Contre la prorogation du protocole d’accord du 26.06.2003 !

Pour la mise en place d’un régime pérenne et équitable au sein de la solidarité interprofessionnelle !

SUD CULTURE L.R. MONTPELLIER 6 FEVRIER 2006