Lettre CFDT Bouche-du-Rhí´ne í Franí§ois CHEREQUE suite í l’occupation de l’antenne CFDT Marseille 06/04

vendredi 7 avril 2006
Dernière modification : vendredi 7 avril 2006

Aujourd’hui 6 avril, nous - une trentaine de travailleurs du spectacle de SUD CULTURE SOLIDAIRES, CNT CCS CGT Spectacle et non syndiqués - avons occupé les locaux de la CFDT í Marseille dans le but d’exiger de cette organisation de se positionner publiquement et clairement sur le protocole qu’ils entendent signer avec le MEDEF.

Il est fort contradictoire de dire non au CPE et au CNE et de ne pas hésiter í envoyer les travailleurs du spectacle dans la plus absolute précarité.

Voilí la lettre que Jean Marc CAVAGNARA, Secrétaire Général de la UD13 de la CFDT et Hervé BIGOT de MOROGUES, Secrétaire Adjoint, ont adressé í Franí§ois CHERíˆQUE, Secrétaire Général de la CFDT, suite í nos « échanges ».

í€ diffuser sans modération...


Lettre í Franí§ois CHEREQUE Secrétaire Général CFDT

Marseille le 6 avril 2006

Cher camarade,

Ce jour, une forte délégation d’Intermittents du spectacle syndiqués et non syndiqués a pacifiquement envahi les locaux de notre UD, afin d’avoir un débat avec la CFDT sur les négociations en cours í l’UNEDIC les concernant.

Aprí¨s un débat vif, mais correct et respectueux des points de vue des uns et des autres, nous avons convenu de nous revoir dí¨s lundi.
Nous ne te cachons pas que cette négociation et les conclusions qui en ressortiront en terme d’accord préoccupe notre UD qui est dans un département í forte activité culturelle notamment en été avec les multiples festivals.
Ces inquiétudes, voire désaccords avec le protocole de 2003 ne sont í ce jour pas levés.

Nous avions pointé le fait que ce protocole ne réglerait pas le problí¨me de la précarité dans cette profession, bien au contraire. Les pratiques des entreprises de spectacle et de l’audiovisuel n’ont í ce jour et í notre connaissance pas changé. La requalification voire la professionnalisation sont des concepts un peu abstraits í la lumií¨re de la situation sociale que connaissent les salariés de cette profession dans notre département.

A la lecture du projet d’accord en discussion í ce jour, peu de corrections sont apportées au protocole de 2003 et nous sommes persuadés que la situation ne pourra que se dégrader. Cette négociation et ce qui doit en ressortir doit permettre de bí¢tir un systí¨me solidaire et juste socialement. Le projet présenté ne va pas pour l’instant dans ce sens. II nous semble que la premií¨re chose í faire dans ce contexte c’est de s’attaquer aux pratiques abusives des employeurs qui í ce jour n’ont pas cessé. Par contre nous voyons des salariés de cette profession basculer progressivement dans le RMI, conséquence du protocole de 2003 ce qui n’est pas acceptable.

L’engagement de la CFDT dans la lutte exemplaire et unitaire contre le CPE et le CNE, contre la stigmatisation d’une partie de la population, contre la précarisation et pour la sécurisation des parcours professionnels, voilí ce que doit íªtre la position de fond de notre organisation dans cette négociation.

Bien í toi

Le secrétaire général, Jean-Marc CAVAGNARA

Le secrétaire général adjoint, Hervé BIGOT de MOROGUES

Document(s) à télécharger : cfdt.pdf - (321.7 ko),