Autoréductions au supermarché à Paris, Rennes, Nantes, Toulouse

jeudi 12 mars 2009
Dernière modification : lundi 30 juillet 2012

Contre la vie chère au Monoprix de la rue de Tolbiac à Paris

Ce vendredi 13 mars, l’interfac de Tolbiac a été suivie d’une autoréduction au Monoprix voisin. 150 personnes ont rejoint des manifestants qui avaient rempli des caddies puis ont bloqués les caisses et sorti 3 caddies et des paniers. Une partie des denrées ainsi récupérées a été acheminé à la bourse du travail de la rue Charlot où sont installés des sans papiers en lutte.


Rennes : Autoréduction réussie à Villejean !

Aujourd’hui il y a eu une manif à Rennes d’étudiants, lycéens et personnels de l’éducation qui s’est terminée par une belle action réussie : à 300 personnes nous avons fait une autoréduction au carrefour market de la dalle Kennedy à Villejean.

Tout s’est bien passé, après une négociation avec le gérant, nous avons lu le tract de l’action au micro du magasin où nous avons expliqué le but de la réappropriation de la marchandise par et pour les précaires.

Les clients du magasin semblaient heureux de cette bonne nouvelle et tout le monde a pu en profiter. les clients sortaient en se frayant des passages entre les grévistes, les sacs de courses en main.

Au bout de trois quarts d’heure d’attente de la réponse du gérant du magasin, nous avons pu sortir avec plusieurs dizaines de sacs remplis.

Nous avons traversés une place bien peuplée des gens souriants pour regagner la fac, et sur le chemin les sirènes ont retenties mais les flics sont arrivés juste un peu tard.

Après avoir déposés nos courses, il semblerait qu’une personne du quartier se soit fait interpellée, nous y sommes donc retournés à 150, nous n’avons pas d’information sûre concernant cette persone, si elle s’est fait arrêtée ou pas. Les gardes mobiles ont essayé de nous encercler sur la place, puis nous ont juste repoussés de celle ci. Beaucoup de gens du quartier étaient sortis, enfants, vieux, et jeunes un peu excités. Les flics n’étaient pas les bienvenus, semblait-il, et face à la présence des habitants, ils n’ont pas pu faire grand chose.

Que ça donne l’envie à d’autres de perpétrer ces actions !!

Des grévistes de Rennes, mercredi 11 mars

Source Indymedia Nantes


Nantes : Autoreduc au monop : contre leurs profits, réappropriation

La manifestation du jeudi 12 mars a réunit 400 étudiants et lycéens. Après avoir circulé dans les rues de Nantes, notamment dans le passage Pommeray, le cortège s’est arrêté devant le Monoprix.

Une bonne partie des personnes sont entrées dans le supermarché, et ont parcourus les rayons en remplissant sacs et caddies de provisions.

Pourquoi ? Le but n’était pas de saccager les lieux pour faire parler les médias, ou de voler pour se faire plaisir. Le fait est que ces lieux sont les acteurs de la société de consommation, et surtout ceux qui en tirent le plus de profits. Cette action était donc symbolique contre la logique globale de profit pour les entreprises, sur le dos des producteurs et des consommateurs. Elle a permis un peu plus de justice face à leurs abus.

Après la réapproprition, nous avons partagé les marchandises avec les passants, pour montrer que face à la résignation de ce monde d’inégalités, la lutte collective permet le partage et la solidarité.

Des étudiants mobilisés

Source Indymedia Nantes


Arrestations à Toulouse, Solidarité active !

RDV 11H30 Jeudi 12 mars, Station canal du midi Sortie conseil général

Mercredi 11 mars, 7 personnes ont été interpellées alors qu’une action collective d’autoréduction dans un supermarché de Toulouse venait d’avoir lieu.

Cette action, appelée par l’assemblée générale interlutte, avait pour but la réappropriation et la redistribution de denrées alimentaires. Alors que la grande distribution multiplie les profits nous avons toujours du mal à finir le mois, surtout les trente derniers jours.

Face aux attaques continuelles contre nos conditions d’existence, cette assemblée interlutte veut agir concrètement pour une société solidaire.

Ceci n’est pas une action isolée : partout en France des collectifs s’organisent et multiplient blocages économiques et autoréductions. Cette pratique de lutte existe depuis plus de dix ans et sa criminalisation aujourd’hui participe d’une répression toujours croissante des mouvements sociaux.

Ces 7 personnes, toujours en garde à vue au moment où nous écrivons ces lignes, risquent une condamnation pour « vol aggravé ».

Nous exigeons leur libération immédiate et le retrait des charges retenues contre elles.

Libération immédiate !! Solidarité active.

Source Indymedia Toulouse

Après une manifestation de plusieurs centaines de personnes devant le commissariat, les 7 arrêtés ont été libérés. Elles sont convoqués au Tribunal le 8 septembre prochain.


Mardi 3 mars, Paris : Une nouvelle autoréduction à Monoprix

Diverses infos sur des autoréductions à Paris, Rennes, Grenoble, Lille :

Paris : Autoréduction au Monoprix le 31 décembre 2008

Action pour le retrait des plaintes du groupe Casino (Monoprix, Franprix, Leader Price, Spar, ...), le 18 février 2009 :

Contre la vie chère : Ni Casino, ni Unedic, tout pour tous

Salaud d’argent, une auto-réduction au supermarché - Vidéo


Éditorial et sommaire de L’Interluttants n°29 (hiver 2008/2009) :

Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère

Lutter construit la puissance du nous, mobilisons-nous pour de nouveaux droits sociaux.

Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement, Permanences précarité, les lundis de 15h à 17h30, 13bd de Strasbourg, Paris 10e, M° Strasbourg Saint-Denis.
Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org