Grève des chômeurs : Absence à convocation autorisée après l’occupation de la direction régionale de Pôle emploi Bretagne

mardi 4 mai 2010
Dernière modification : samedi 8 mai 2010

Aujourd’hui 4 mai des Pôles emplois ont également été occupés à Brest et Caen. Des initiatives se préparent ailleurs.


Le collectif du 3 mai de Rennes composé de chômeurs et de précaires a poursuivi la grève des chômeurs et précaires ce mardi 4 mai.

Occupation de la direction régionale de Bretagne de Pôle emploi par le collectif du 3 mai

40 personnes se sont retrouvés à 10h place du parlement.
Nous nous sommes ensuite dirigés vers la direction régionale de pôle emploi.
Une occupation a démarrée. Une liste de revendication a été rédigée et transmise à la directrice régionale.

Dans le cadre de la grève des chômeurs, une quarantaine de personnes du collectif rennais du 3 mai occupe depuis ce mardi 4 mai 11h la direction régionale de Pôle emploi.

Les chômeurs et précaires ont demandé à s’entretenir avec la directrice régionale pour lui soumettre une certain nombre de revendications locales et nationales :

REVENDICATIONS LOCALES

1. Être informé du nombre de radiations sur la Bretagne et de leurs motifs

2. Être informé du nombre de chômeurs dirigés vers la sous-traitance et du nom des entreprises de coaching qui les suivent.

3. L’obtention de panneaux d’affichages aux associations et collectifs de chômeurs et précaires.

4. La possibilité de tenir des permanences ouvertes dans les Pôles emplois pour les collectifs qui le souhaitent quand bon leur semble.

5. L’organisation d’une « journée blanche » dans Pôle emploi sous dix jours pour rencontrer les agents collectivement, sans la présence de leurs directions, sans perte de salaires pour les conseillers, en suspendant le suivi mensuel et la plateforme téléphonique.

6. La fin des radiations et des suspensions d’allocations dans la région Bretagne le temps de la grève des chômeurs.

REVENDICATIONS NATIONALES

1. L’assurance que les grévistes chômeurs et conseillers à l’emploi parisiens ne soient pas poursuivis par la direction de Pôle emploi pour l’occupation du siège national de Pôle emploi du lundi 3 mai.

2. La fin des radiations et des suspensions

3. L’arrêt du suivi mensuel obligatoire et la possibilité de prendre des rdv à la demande des chômeurs

4. La suppression des lampes bleues (contrôlant l’authenticité des papiers) servant à traquer les personnes sans papiers

5. Le Demantèlement du DUDE (logiciel de caractérologie) utilisé par Pôle emploi et les boîtes de coaching

6. La suppression du 39 49 et la mise en place d’un nouveau numéro gratuit vers un conseiller local

1) Nous avons obtenu les chiffres précis des radiations en Bretagne et leurs motifs pour le premier trimestre 2010. Pour 139000 chômeurs inscrits dans les 3 catégories (A, B, C) : 30400 ont été radiés : 26818 pour absence aux contrôles mensuels, actualisation, 551 pour absence aux premier entretien, 2054 pour absence à rendez-vous, aucun pour refus d’emploi et 14 pour refus de participer à une formation.

2) 2253 chômeurs dépendent de janvier à avril 2010 d’un « opérateur privé de placement ». 22700 bénéficiaires d’ateliers de recherche d’emploi et 1380 en accompagnements sous-traités.
La direction régionale a refusé de nous dire le coût par chômeur pour Pôle emploi et le nom de tous les prestataires privés !!!

3) Les panneaux d’affichages vont être mis en place. Les comités de liaison, organe purement consultatif, vont être mis en place avant la fin du mois de juin. Seuls les collectifs de chômeurs déclarés en préfecture pourront y participer...

4) et 5) Refus catégorique pour la journée blanche et les permanences ponctuelles dans les Pôle emploi.

6) Après longue négociation, nous avons obtenu un document signé par la direction régionale signifiant que l’absence à rendez-vous pour cause d’action liée au mouvement des chômeurs était un motif valable d’absence à convocation du 3 au 7 mai 2010. Ce document a été faxé aux 78 agences de Bretagne.

Il est donc possible pour les personnes radiées d’invoquer cette raison pour absence à un rendez-vous. La grève des chômeurs et précaires est en marche (y compris pour la direction).

Nous enjoignons tous les collectifs à exiger de leur direction un tel document pour une durée bien plus longue.

Nos revendications nationales ont été transmises à la direction nationale.

Quand au dépôt de plainte contre nos camarades parisiens, elle ne pouvait certifier qu’il n’y aurait pas de dépôt de plainte car, selon la version officielle, ils sont en train de chiffrer les « dégats » (le champagne certainement) et la décision sera prise à l’issue de cette estimation.

Mais c’est bien notre détermination, nos actions, le soutien actif des salariés et syndicats de Pôle emploi et les luttes menées pour cette grève des chômeurs et précaires qui feront infléchir Charpy et consorts vers un abandon total des poursuites.

Après une longue journée et des négociations interminables, nous avons décidé de lever le camp à 19H30 sans avoir au préalable préparé une nouvelle journée d’action pour mercredi.

Rendez-vous 10H. Place du Parlement pour départ en action et 18H au même endroit pour AG.

Vive la grève

collectifdu3mai gmail.com

Le collectif du 3 mai à Rennes

Depuis le début de la grève des chômeurs lundi 3 mai, des actions et des occupations ont eu lieu à Brest, Bruxelles, Caen, Lannion, Lorient, Paris, Périgueux, Nice, Menton, Montpellier, Montreuil, Quimper, Rennes,Tours.

Mardi 4 mai les Pôles emplois de Brest, Caen et Montreuil étaient visités et occupés. Des actions auront bientôt lieu dans d’autres villes.

Qui veut proposer des rdv locaux, intervenir dans un Pôle, une CAF ou ailleurs, peuvent reprendre en les modifiant les affiches et un appel à la grève des chômeurs réalisées par les CAFards de Montreuil.

Inventons ensemble la grève des chômeurs, intermittents et précaires.

À Montreuil, le piquet de grève continue chaque jour jusqu’au samedi 8 mai de 14h à 19h, consultez le programme et invitez du monde à venir chômer sur les décombres du plein emploi !