Occupation de Pôle Emploi à Marseille : Quatre gardés-à-vue

jeudi 7 octobre 2010
Dernière modification : vendredi 8 octobre 2010

Des chômeurs, chômeuses et précaires en colère occupent le Pôle emploi de Colbert (Marseille 1er) ce jeudi 7 octobre pour exiger l’arrêt des radiations, du contrôle et du flicage.

Nous en avons assez des galères individuelles et nous occupons collectivement cette agence de Pôle Emploi pour exiger :

- l’arrêt des démarches administratives absurdes.
- l’arrêt des contrôles des chômeurs, chômeuses, précaires et des suspicions constantes qui pèsent sur elles et eux.
- l’arrêt des radiations avec réintégration immédiate des chômeurs et chômeuses radiées (avec le versement des sommes dues).
- l’arrêt de la traque aux sans papiers et leur dénonciation en préfecture.
- l’arrêt du travail obligatoire déguisé en « offres raisonnables d’emploi ».

Assemblée contre la précarisation - Marseille

contact@assembleecontrelaprecarisat...

Arrestation arbitraire jeudi 7 octobre de quatre camarades sur la Canebière.

Vendredi 12 h : ils devraient être incessamment libérés et seraient en train de signer les papiers de levée d’écrou à Noaïlles.
On ne sait pas encore s’il y aura des suites.
Jeudi soir, nous étions une cinquantaine rassemblés devant le commissariat de Noaïlles et la commissaire a été obligée de venir quand même nous parler (sans rien nous dire sur les chefs d’inculpation et les conditions de l’interpellation).
De très nombreux coups de téléphone ont demandé de leurs nouvelles toute la fin d’après-midi et ce matin.
Et nous étions prêts à mobiliser largement aujourd’hui !!!

Ils raconteront eux-mêmes leur aventure !!

Quatre camarades ont été interpellés et emmenés au Commissariat Noailles sur la Canebière aujourd’hui en début d’après-midi. La police a refusé de donner les motifs de l’arrestation. Une quarantaine de personnes se sont rendues devant le commissariat pour obtenir des informations et demander leur libération.

L’Assemblée contre la précarisation avait décidé de diffuser des tracts au Pôle Emploi de Colbert pour informer les chômeurs de leur droit face aux radiations, tout en leur offrant un petit déjeuner. Après la fin de cette manifestation, ils se sont rendus vers le Monoprix de la Canebière rejoignant d’autres personnes solidaires des grévistes du magasin. C’est alors que la bac a arrêté nos amis.

Le procureur a décidé de les maintenir en garde à vue, au minimum 24 h, nous ne savons toujours pas pour quelles raisons, ni s’ils passeront en comparution immédiate, ni s’ils seront maintenus en garde à vue plus longtemps.

SOUTENONS NOS AMIS ET CAMARADES, RESTONS VIGILANTS.

Des informations seront données dès que nous en aurons connaissance.