Unedic ta mère : mobilisation jeudi 10 mars à Toulouse

lundi 7 mars 2011
Dernière modification : lundi 7 mars 2011

Parce que les négociations Unédic concernent tous les travailleurs avec ou sans -emploi, nous appelons le plus grand nombre à se mobiliser le 10 mars !

COORDINATION DES INTERMITTENT-ES ET PRECAIRES M.PYR. (CIP-MP)

10 mars – nouvelle journée de négociation Unédic

APPEL A MOBILISATION - RDV JEUDI 10 MARS à 10H sous l’arche de la Médiathèque José Cabanis ( haut des allées Jean Jaurès) à Toulouse avec :
SOLIDAIRES, la CNT, le SAMMIP (CGT spectacle), le Campement de la résistance (anti-LOPPSI) et la CIP-MP

Une nouvelle convention de l’assurance chômage doit être négociée d’ici la fin mars.
Apparemment, ces négociations semblent s’orienter vers une quasi-reconduction de celle de 2009.
Mais doit-on s’en réjouir et s’en accommoder pour autant quand on sait que :

• la moitié des chômeurs déclarés ne bénéficient aujourd’hui d’aucune indemnité
• le nombre d’inscrits à Pôle emploi dépasse les 4,6 millions (en hausse de 8,9 % entre sept. 2009 et sept.2010)
• pour faire baisser artificiellement les chiffres du chômage et réduire son coût, le Gouvernement et le Patronat ont mis en place une politique de plus en plus systématique de flicage et de radiation dont une consigne des plus inquiétantes est de vérifier toutes les pièces d’identité - qui doivent être en cours de validité – et de signaler sur le champ celles qui sont non conformes.
• Christian Charpy, Directeur de Pôle emploi, annonce triomphalement entre 35.000 et 45.000 radiations par mois, soit environ 500.000 par an. Pôle emploi est devenu au détriment des revendications de son personnel une machine infernale où de plus en plus gestion du chômage rime avec compétitivité, performance, objectif de rendement. Les conséquences pour les chômeurs et les salariés de Pôle emploi sont immenses.
• les dysfonctionnements de Pôle emploi ne se comptent plus (heures volées, dossiers bloqués ou en retard. La moindre erreur devient un casse-tête et engager un recours relève aujourd’hui du parcours du combattant. cerise sur le gâteau : la Convention en cours, signée en 2009 par le Patronat et la seule CFDT prévoit, au nom des charges trop lourdes pour les entreprises, une réduction des cotisations sociales en cas d’excédents budgétaires d’au moins 500.000 euros, !!!!!

Quant à notre secteur, celui de l’ audio-visuel et du spectacle vivant, depuis des années la précarité s’est aussi considérablement accrue. Pour bon nombre d’entre nous, il est devenu de plus en plus difficile de faire les heures nécessaires pour ouvrir des droits.
Au-delà des dysfonctionnements évoquées plus haut, nous avons vu les contrôles se développer en toute opacité (soupçons et suspicions de fraudes, contrôles mandataires) essentiellement, comme nous le pressentions, en direction des petites structures artistiques et des intermittents qui les animent. Et nous ne savons toujours pas quel sera les sort des annexes 8 et 10 (intermittents) !!!

Dans ce contexte, nous ne satisferons pas d’une convention même signée en l’état.

MOBILISONS-NOUS !

Il est urgent que soient indemnisées à un taux qui permettent de vivre décemment toutes les formes de chômage et de précarité (intérimaires, temps partiel, intermittents, stagiaires, saisonniers,..)

Face à l’urgence, le gouvernement a su venir en aide aux banques Exigeons tous ensemble dans la continuité du mouvement des retraites un véritable bouclier social

A l’appel de collectifs de chômeurs, de précaires, d’intermittents et de syndicats des mobilisations auront lieu dans plusieurs autres villes, à Lyon, Paris,...

A Toulouse, cette action recevra le soutien de l’intersyndicale de Pôle emploi

Nous refusons que tout au long de la vie la durée d’emploi gouverne nos existences et les soumette toujours plus au commandement de l’argent

La coordination risque l’expulsion immédiate

Ripostons. Pour préserver un espace d’auto-organisation et d’activités, inventons un lieu d’après.

VENDREDI 11 MARS À 13H POUR LE RELOGEMENT

Rassemblons nous sur les marches de l’opéra Bastille

Contribuez à la suite :

- faites connaître et signer en ligne Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde.

- indiquez à accueil cip-idf.org un n° de téléphone afin de recevoir un SMS en cas de besoin (expulsion, action pour le relogement).