Samedi 30 avril

samedi 19 mars 2011
Dernière modification : vendredi 22 avril 2011

Entrainement de la Brigade Activiste des Clowns
Rdv í 10h í la CIP, 14,16 Quai de la Charente - 19e - Mo Corentin Cariou, puis, í 10h30, Entrainement au Parc de la Villette
PicNuc : on broute la pelouse
Vélorution nocture

15H, Manif précaires, rue de Lisbonne, (du cí´té de la place de Rio), Métro Monceau.

Les dominants se relaient pour stigmatiser la solidarité. Aprí¨s Jospin qui en 1998, en réponse aux mouvements de chí´meurs et précaires, déclarait préférer « une société de travail í une société d’assistance », on nous a infligé en 2007 le « travailler plus » d’un Sarkozy qui tentait de faire accroire que « le travail c’est la liberté » pour mieux contrí´ler les salariés, au chí´mage ou en poste...

L’appel í manifester d’aujourd’hui s’inspire de l’extraordinaire mobilisation portugaise du 12 mars dernier des « générations fauchées ».

Ici, la politique d’austérité (dont on peut parier qu’elle sera aggravée aprí¨s l’élection présidentielle) cherche í se donner une légitimité « morale » (ce devoir-íªtre que l’on prescrit... aux autres). La campagne électorale est í nouveau l’occasion de surenchí¨res travaillistes : le ministre Bertrand veut pourchasser la « fraude sociale », Wauquiez propose de contraindre les RSAstes í des heures de travail d’utilité collective, le candidat Hollande promet une « allocation d’autonomie pour les jeunes » qui serait assortie d’une contrepartie imposée...

Mettons les points sur les i : nous sommes tous des intermutants du spectacle et nous ne voulons pas de leur « mise au travail ».

Il est possible d’agir contre cette précarisation qui tend í gouverner nos vies

Comme Maryvonne, va falloir pointer í Pí´le emploi jusqu’í 80 ans parce qu’í l’instar de l’ensemble des droits sociaux, la retraite est de plus en plus conditionnée í la durée d’emploi, refusons que celle-ci gouverne nos existences et les soumette toujours plus au commandement de l’argent