Lettre ouverte à la Maire de Montreuil, Dominique Voynet

dimanche 26 juin 2011
Dernière modification : lundi 11 juillet 2011

Ci-bas une lettre ouverte à l’attention de la Maire de Montreuil, en réaction à sa dénonciation de « sans domicile fixe » ayant occupé une maison appartenant à une multinationale de l’immobilier

Pour recommander avec nous cette lettre à la Mairie de Montreuil
et s’opposer aux spéculateurs qui gouvernent la ville
RASSEMBLEMENT CONTRE LES EXPULSIONS
MARDI 28 JUIN À PARTIR DE 14H SUR LE PARVIS FACE À LA MAIRIE
M°Mairie de Montreuil

LETTRE À LA MAIRE

Madame la Maire, Vous n’êtes pas sans connaître notre situation puisque vous en êtes à l’origine.
Mercredi 15 juin, le tribunal d’instance de Montreuil a prononcé notre expulsion sans délai de la maison que nous occupons, 234 rue de Rosny, justifiant cette décision par votre intervention auprès du propriétaire, Proudreed/Quartz Properties, société d’investissement immobilier qui possède un patrimoine de 2 092 millions d’euros.
Alors que nous avions proposé à plusieurs reprises à Proudreed un bail précaire, la juge a prononcé à notre encontre des indemnités d’occupation de 30 000 euros - soit plus de 73 mois, c’est-à-dire plus de 6 ans, de RSA - toujours en s’appuyant sur une lettre signée de votre main, dont nous vous rappelons à nouveau le contenu :
 « Je vous informe que votre propriété, sise 234 rue de Rosny, est occupée par des personnes sans domicile fixe. (…) Je vous demande de me faire savoir si vous avez entamé une procédure [d’expulsion]. (…) Sachez qu’en cas de non réponse et en vertu des pouvoirs de police du Maire, la ville peut se substituer aux propriétaires défaillants. » 

Alors que vous ne cessez d’invoquer le « droit au logement » et aimez à vous décharger de vos responsabilités sur les « spéculateurs » comme vous l’avez encore fait après le drame de la rue Parmentier, nous ne comprenons pas comment vous pouvez en venir à exiger d’une multinationale de l’immobilier qu’elle fasse expulser des habitants de Montreuil d’une maison abandonnée à la spéculation, au prétexte que nous serions «  sans domicile fixe  ».
Nous vous faisons remarquer que, pressés comme tant d’autres par le besoin d’habiter dans une ville où les locations sont de plus en plus inaccessibles, nous nous étions installés dans une maison vide, la remettant en état et construisant suffisamment de chambres pour accueillir une dizaine d’adultes et deux enfants, et ne serions pas « sans domicile » aussi rapidement sans votre intervention.
Loin des valeurs sociales, écologiques, démocratiques et égalitaires que vous prétendez défendre, vous vous placez ainsi à la pointe du nettoyage urbain, de la spéculation immobilière, et de l’expulsion des pauvres de ce que vous considérez comme « votre » ville.
C’est pourquoi nous exigeons publiquement de vous rencontrer afin d’éclaircir ensemble cette situation.

Les habitants de Los Angeles - city of Quartz 234 rue de Rosny et leurs soutiens
losangeles93 riseup.net

Un 4 pages à plusieurs mains sur le mal-logement, le squat, la précarité, la politique, et plus si affinité.

Une chronique Montreuilloise sur le service de la tranquillité publique : Milice montreuilloise, la vraie dérive

Voir également : Mais que fait la police ?

23 juin 2011 : Allergie à l’air du temps —Compassion & stigmatisation, un double langage permanent, le cas Voynet à Montreuil.

Que se passe-t-il à Montreuil ?

Un aperçu de la réalité et des pratiques qui sont ignorées et/ou attaquées par la municipalité :

Trois cent habitants du 94 rue des sorins menacés d’expulsion

Les pépins de la colère à Montreuil - Vidéo

SCANDALE ! (Le western est-il compatible avec l’écologie urbaine ?)

Montreuil : à Pôle Emploi comme ailleurs, ne pas se laisser faire

Plutôt CAFards que CAFteurs. Visite de la CAF Rosny par quelques CAFards de Montreuil


Document(s) à télécharger : lettre_ouverte_a_Voynet.pdf - (19.6 ko),